Prix Décembre 2019 pour Claudie Hunzinger

Après le prix Femina décerné ce mardi, c’est le prix Décembre 2019 qui a récompensé, jeudi 7 novembre, Claudie Hunzinger pour « Les grands cerfs » (Grasset).

Prix Décembre 2019 pour Claudie Hunzinger - Le blog du hérisson
Claudie Hunzinger ©leprogres.fr

Toujours en lice pour le prix Médicis, Claudie Hunzinger nous relate, à travers son roman, la disparition de la forêt et de ses habitants. L’écrivaine, âgée de 79 ans, a reçu le prix le mieux doté en France.

Allons-nous bientôt vivre dans un monde sans animaux sauvages ? Telle est la question que se pose Claudie Hunzinger dans ce livre.

Pamina vit dans une ferme isolée des Vosges, aux Hautes-Huttes. Des cerfs, invisibles, traversent ses terres. De l’herbe froissé et des traces de pas dans la neige sont les seuls éléments qui peuvent indiquer leur présence. Un soir d’automne, Pamina, de retour à sa ferme, aperçoit dans les phares de sa voiture « un tonnerre de beauté ». Elle solicite les services de son ami Léo, qui photographie uniquement des cerfs. Celui-ci est habitué à les différencier les uns des autres sur de minimes détails. Léo va apprendre à Pamina comment les observer en bâtissant un affût, en se rendant invisible, patient et immobile dans le froid.

En septembre dernier, lors d’un festival littéraire dont elle était l’invitée, l’auteur indiquait qu’elle aimerait être « un porte-parole de la forêt et des cerfs ».
« Les grands cerfs » est totalement réaliste mais également effrayant comme c’est aussi le cas de la vie sauvage.

La narratrice va apprendre que l’ONF (Office National des Forêts) impose qu’un certain nombre, bien défini, d’animaux soit tué chaque année. Cela aide la forêt à se régénérer car les cerfs dégradent les arbres en frottant le velours de leurs ramures contre les troncs, indique l’ONF.

Pour Claudie Hunzinger, « des mots contre les balles » permettront de défendre les cervidés.

Bonne lecture et n’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce livre, dans les commentaires.

Christophe G

Prix Décembre 2019 pour Claudie Hunzinger

Laisser un commentaire