Comment traiter et isoler les ponts thermiques ?

Le pont thermique est le maillon faible dans une habitation. Il provoque des déperditions de chaleur et refroidit considérablement l’air chaud de la maison. Il se forme souvent au niveau des jonctions de parois tels les murs, la toiture, les plafonds ou les ouvertures (portes ou fenêtres). Alors comment traiter et isoler les ponts thermiques ?

Comment traiter et isoler les pont thermiques ? Le blog du hérisson

Comment traiter les ponts thermiques ?

Commencez par “prioriser” l’isolation : par quel endroit commencer ? Quel choix d’isolant ?

Solutions pour l’isolation intérieure

Il existe plusieurs matériaux pour isoler l’intérieur de votre habitation :

Les isolants minéraux 

  • la laine de verre en vrac ou en rouleau  : permet souvent d’isoler des combles perdus, les sols et plafond. Cela limite ainsi les pertes d’énergie. C’est un matériau très isolant et économique. Elle est imputrescible et ininflammable.
  • la laine de roche, qui se présente également en rouleaux ou en vrac avec les mêmes qualités de la laine de verre. La différence sera le prix, et le fait qu’elle ne soit pas ininflammable.

Les isolants d’origine synthétiques 

Le polystyrène expansé ou extrudé, le polyuréthane (en mousse ou en panneau) et la mousse phénolique sont également utilisés comme isolants notamment pour les murs. Ils sont très performants mais peu écologiques.

Les isolants biosourcés

Ce sont des isolants d’origine végétale ou animale. Il s’agit du liège expansé, des panneaux en fibres de bois, la ouate de cellulose, la laine de coton, de chanvre ou de lin. Les performances énergétiques sont bonnes et ces isolants respectent l’environnement.

Solutions pour l’isolation extérieure

Isolation par enduit

Extrêmement simple, elle consiste à fixer un isolant sur la paroi du mur à isoler. L’isolant peut être collé ou fixé par système de chevilles. Puis l’isolation sera ensuite recouverte d’un premier enduit d’accrochage avec un treillis d’armature en fibre de verre. Viendra ensuite la pose de l’enduit de finition.

Isolation par bardage

Plus chère qu’une isolation par enduit, elle est aussi beaucoup plus esthétique ! Cette technique consiste à poser une ossature en bois sur la façade, fixée par des équerres. Les isolants seront contenus dans cette ossature, puis masqués ensuite par le bardage. Celui ci peut être fait de lames horizontales ou verticales, en panneaux, et proposé en différentes couleurs ou textures.

Pour vous aider à faire votre choix, vérifiez la performance thermique des matériaux isolants. Elle est souvent indiquée sur une étiquette spécifique. Elle se mesure par la résistance thermique (R) exprimée en m2.K/W (mètre carré-kelvins par Watt).
La résistance thermique renseigne sur la capacité de l’isolant, pour une épaisseur donnée, à empêcher le froid et la chaleur de pénétrer dans la pièce.
Plus la résistance thermique R est élevée (7 étant la valeur maximale), plus le produit est isolant.

Points singuliers à traiter

Les combles sont souvent un point négligé, mais très important à traiter ! En effet, c’est par là que 30 % des déperditions de chaleur ont lieu… C’est le plus important point des pertes thermiques dans un logement ou un bâtiment, et ceci que les combles soient perdus ou aménagés. 

Viennent ensuite les sols, les murs et enfin les portes et  fenêtres, autant d’endroits par lesquels la chaleur s’échappe.

Comment traiter et isoler les pont thermiques ? Le blog du hérisson

Pourquoi traiter les ponts thermiques ?

Qu’est ce qu’un pont thermique ?

Le pont thermique est un point de la construction ou la barrière isolante est rompue.  Ils se situent généralement à l’intersection de deux parois, points de raccord des différentes parties de votre habitation. Cela engendre une perte thermique qui provoque de la condensation dans les murs et peut donc les abîmer rapidement (moisissures, champignons…)

En construction neuve, avec la réglementation à appliquer, il y a beaucoup moins de probabilité de trouver des ponts thermiques. Par contre en rénovation, préférez l’isolation par l’extérieur qui réduira fortement la présence de ponts thermiques.

Les déperditions dans le bâtiment

La déperdition thermique est  la perte de chaleur qui se produit dans une habitation ou un bâtiment. Elle est généralement due à une mauvaise isolation thermique. 

La déperdition thermique à un impact très  important sur votre consommation d’énergie. Il est donc primordial de connaître les points faibles de votre logement, afin de savoir vers quels types de travaux se tourner pour optimiser la qualité thermique de celui-ci. 

Les risques

Pour rappel, un pont thermique n’est pas un défaut de construction. Toute construction peut présenter des points plus faibles au niveau de l’isolation, notamment à la jonction de différentes parois.

Les problèmes se manifestent lorsque la température extérieure est très faible et que le taux d’humidité à l’intérieur dépasse le taux d’humidité extérieure provoquant ainsi le développement de moisissures ou de la condensation. Tout cela peut provoquer des allergies plus ou moins importantes selon les personnes, avec des symptômes comme des irritations du nez, de la gorge, des yeux ou encore un écoulement nasal. Chez certains cela peut déclencher des crises d’asthme.

La réglementation

Le diagnostic de performance énergétique

Depuis novembre 2006 (pour les ventes) et juillet 2007 (pour les locations), le diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire. Il renseigne sur la performance énergétique du logement et vous informe  aussi des recommandations à adopter pour réduire la consommation d’énergie ou des conseils de travaux à réaliser pour augmenter sa performance énergétique.

La RT 2012

La RT 2012 s’applique essentiellement aux logements neufs, qu’ils soient individuels ou collectifs. Deux attestations de conformité à la RT 2012 seront délivrées : la première est intégrée au permis de construire du bâtiment, et la seconde sera donnée après que la conformité du logement soit vérifiée. Ces deux attestations doivent être délivrées par des spécialistes agréés.

La RT 2007

Elle concerne les logements construits avant 2013. On parle aussi de RT Existant, car elle désigne tous les logements existants avant la réglementation thermique 2012.

Cette dernière comprend une série de normes d’isolation à suivre, en intégrant des exigences de performance énergétique bien définies. La RT 2007 va s’appuyer sur les performances thermiques des matériaux utilisés pour définir ses normes.

En rénovation, c’est au moment de l’achat des matériaux (isolants, portes et fenêtres, etc.) que vous pourrez assurer le respect des normes d’isolation de cette réglementation thermique.

Réduire et traiter les ponts thermiques n’est pas une affaire facile, il faut avoir de bonnes notions techniques mais aussi être un bricoleur hors pair. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un professionnel qualifié, qui saura vous conseiller sur le choix de l’isolation et faire en sorte de réduire au maximum vos pertes d’énergie.

Maryline Pattin

Comment traiter et isoler les pont thermiques ? Le blog du hérisson

Laisser un commentaire