Et si nous faisions du gaming sanitaire ?

Et si nous faisions du gaming sanitaire ? Enfin, quand je dis « nous »… c’est surtout eux : les adeptes du jeu vidéo Foldit. Ils sont 200 000 gamers à se mettre au service de la recherche médicale pour lutter contre le Coronavirus.

Et si nous faisions du gaming sanitaire ? - Le blog du hérisson

Revenons à la genèse du jeu

Sorti en 2008, Foldit a été conçu par l’Université de Washington. Son but est de faire participer le public pour aider la recherche scientifique. Sous forme de résolution de puzzles, les gamers tentent de comprendre la structure et le fonctionnement des protéines. En effet, il s’agit de déterminer comment la protéine se « plie » passant d’une structure primaire à tridimensionnelle ; d’où le nom de Foldit, « pliez-la » en anglais. La résolution de ces casse-têtes est essentielle pour découvrir les causes d’une pathologie et ainsi mettre au point des traitements pharmaceutiques adéquats. 

Actualité oblige : la plateforme a ajouté une extension concernant le Covid-19.

Voler au secours des scientifiques en pleine crise du Coronavirus

Toute la planète se mobilise pour tenter d’éradiquer ce virus qui se propage très rapidement sur l’ensemble des continents ; citons par exemple le recours à l’intelligence artificielle pour une détection rapide du virus. La recherche scientifique est bien sûr en première ligne. Pour les chercheurs, toutes les solutions sont à envisager car le temps compte. Il n’est donc pas  surprenant d’avoir recours au jeu vidéo.

Dans le cas de Foldit, les joueurs cherchent donc à définir la structure de la protéine responsable du Coronavirus ; l’idée étant ensuite de concevoir une protéine antivirale capable d’éviter l’interaction avec les cellules humaines et ainsi éviter l’infection.

Un jeu pris au sérieux ?

Les investigations commencent à porter leurs fruits. En effet, ces dernières semaines une première étape a été franchie. Les gamers se penchent à présent sur la conception de la molécule antivirale qui bloquerait les liaisons avec les cellules. 

Les concepteurs du jeu vidéo font appel à l’intelligence humaine basée sur la visualisation et l’intuition. Ils font donc le pari que le cerveau humain serait plus performant que les ordinateurs en matière de repliement des protéines.

Pour l’heure, nous ne pouvons pas affirmer que le jeu vidéo Foldit sera le grand vainqueur sur le Coronavirus. Il pourra néanmoins contribuer à faire avancer la recherche. En tout cas, les découvertes les plus intéressantes seront étudiées sérieusement avant d’être soumises aux tests réglementaires.

Si vous aimez les puzzles et que vous voulez contribuer à la science, le jeu vidéo est téléchargeable gratuitement. Vous pouvez aussi continuer à vous laver les mains… à vous de voir !

Stéphanie Le Friec

Et si nous faisions du gaming sanitaire ?

Laisser un commentaire