5 astuces pour être écolo avec un bébé

Un joli petit bébé est venu agrandir votre famille et vous vous rendez compte de l’ampleur de vos déchets depuis son arrivée ? Vous aimeriez réduire votre impact sur notre belle planète ? Si vous cherchez par où commencer, cet article devrait pouvoir vous aider ! Découvrez vite nos 5 astuces pour être écolo avec un bébé.

5 astuces pour être écolo avec un bébé - Le blog du hérisson

1 – Privilégier le lait maternel aux préparations commerciales pour nourrisson

Sans rentrer dans les débats autour de l’allaitement, le lait maternel est sûrement la chose la plus écologique qui soit. Les femmes en produisent naturellement, à la température idéale et il ne génère aucun déchet. Ce n’est pas le cas du lait en poudre qui est une catastrophe environnementale. Produire un kilo de préparations commerciales pour nourrisson nécessite en moyenne 4 700 litres d’eau !

Après la production, vient le conditionnement dans des boîtes en métal, avec des couvercles en plastique, et enfin, il faut acheminer la marchandise par camion jusqu’aux points de vente. Évidemment, il convient aussi d’investir dans des biberons, un chauffe-biberon et des ustensiles de nettoyage. Autant dire qu’au niveau de l’empreinte carbone, ça donne le vertige. Mais que les mamans qui n’ont pas voulu ou pas réussi à allaiter se rassurent, il reste encore quatre autres manières de concilier écologie et nouveau-né.

2 – Savoir dire non aux couches jetables pour être écolo avec un bébé

Un enfant utilise plus de 4 000 couches jetables durant ses premières années de vie ! Pour être écolo avec un bébé, vous pouvez vous tourner vers les couches lavables. Sur le coup, ça peut faire peur, on est d’accord. Mais le temps de nos grands-mères est révolu, et la contrainte n’est plus ce qu’elle était. Elles sont pratiques, très jolies et surtout, nous avons une machine à laver ! Plus de poubelles puantes à vider et plus de produits chimiques sur les belles fesses de nos tout-petits.

Les couches lavables demandent une certaine organisation :

  • il en faut en moyenne une vingtaine pour être à l’aise et avoir le temps de faire les lavages nécessaires ;
  • un cycle court à 30° puis un second d’au moins une heure sont recommandés afin de bien les nettoyer ;
  • il est indispensable d’utiliser une lessive adaptée pour ne pas les encrasser, sinon elles ne feront plus correctement leur travail d’absorption.

Une fois ces détails acquis, ce n’est qu’une question d’habitude ! La planète ne sera pas la seule à vous remercier, car même si ces couches sont un investissement, elles vous coûteront bien moins cher que trois années de protections jetables. En plus, elles pourront servir pour plusieurs enfants ou être revendues d’occasion.

3 – Se débarrasser des produits industriels et des lingettes jetables

Lingettes, cotons, eau micellaire, lait de toilette, la liste des produits vendus pour effectuer les soins quotidiens des bébés est sans fin, et surtout très polluante ! Pourtant, une hygiène saine et simple est possible. Comme pour les couches, remplacez vos cotons et lingettes jetables par de jolis carrés lavables. Il y en a de toutes les couleurs et de toutes les formes, un coup en machine et le tour est joué ! Beaucoup de créatrices se lancent sur le marché et vous n’aurez que l’embarras du choix. Vous pourrez aussi, si vous êtes doué, les faire vous-même avec des tissus qui ne vous servent plus.

Quant aux produits, le liniment est simple à réaliser, une moitié d’eau de chaux, l’autre d’huile d’olive, et un peu de cire d’abeille afin de stabiliser la préparation. Le meilleur nettoyant reste l’eau et le savon de Marseille, peu coûteux et très sain. En cas de fesses rouges, l’argile blanche sera votre alliée pour lutter contre l’inflammation.

4 – Prendre plus de douches et moins de bains

Le bain est un incontournable dans la vie de tous les enfants, c’est un moment de détente, de jeux et de découvertes. Pourtant, un bain consomme en moyenne 150 litres d’eau, alors qu’il faut en compter 50 pour une douche. Le calcul est vite fait !

Très agréable, la douche est ludique grâce au jet d’eau en continu et la buée sur les vitres. Mais si vous choisissez cette option, la sécurité est de rigueur. Attendez que votre enfant soit assez grand et prévoyez un petit tabouret pour vous asseoir et pouvoir le savonner en toute tranquillité.

Une alternance tout au long de la semaine entre le bain et la douche, semble être déjà un grand pas vers une diminution de la consommation d’eau de votre foyer. Certains accessoires comme le réducteur de baignoire représenteront une solution pour les bébés amoureux du bain.

5 astuces pour être écolo avec un bébé - Le blog du hérisson

5 – Dire au revoir aux petits pots et bonjour à la diversification menée par l’enfant

La diversification menée par l’enfant (DME) est une merveilleuse façon de rendre votre bébé autonome, de développer sa motricité fine, et de dire au revoir aux petits pots ! Plus besoin d’arpenter les rayons du supermarché, d’acheter toutes sortes de préparations industrielles, votre nourrisson mange de tout et surtout comme vous. Si vous êtes une maman cuisinière, l’achat d’un robot pour préparer vous-même les plats de votre tout-petit, n’est pas non plus utile.

Toute la famille partage le même repas autour de la table, vous n’aurez pas besoin de vous casser la tête pour élaborer les menus de chacun. Des produits locaux, de saison et de préférence issus de l’agriculture biologique seront parfaits pour combler les besoins de votre enfant. La DME se pratique dès 6 mois et quelques règles simples de sécurité sont à appliquer (référez-vous par exemple au site bebemangeseul).

Vous l’aurez compris, pour réussir à vous transformer en une famille “green”, il faut miser sur la simplicité et le naturel. Ces astuces ne sont qu’une petite partie de ce qu’il est possible de faire. Vous pouvez aussi vous tourner vers le tricot pour fabriquer ses vêtements, ou encore pratiquer le portage et ainsi éviter l’achat d’une poussette. Petit à petit, vous trouverez ce qui vous correspond et surtout ce qui convient à votre bébé. Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire, un pas après l’autre.

Clarisse Balladur

Laisser un commentaire