Les wampums : des perles très spéciales

Le nom ne vous dit peut-être pas grand-chose et ressemble davantage à un nom de friandise, mais les wampums sont des perles très spéciales que l’on retrouve au Canada, et tout particulièrement chez les peuples de la Confédération iroquoise qui rassemblait cinq tribus.

Les wampums : des perles très spéciales - Le blog du hérisson
Wampum de Hiawatha ©Darren Bonaparte

Les wampums, qu’est-ce que c’est ?

Le mot wampum vient de l’indien algonquin « Narragansett » qui signifie « enfilade de coquillages blancs ».

Ce sont des perles tubulaires de couleur blanche et mauve, fabriquées à partir de coquillages : le buccin (qui ressemble à un escargot pour les perles blanches) et le quahog semblable à une palourde (pour le mauve).

Ces perles étaient utilisées par les peuples autochtones à l’Est du Canada et le long du littoral : les Haudenosaunee (plus connus sous le nom de Iroquois), les Hurons-Wendats et les Abénakis.

Les wampums comme monnaie d’échange et ornement

Les perles étaient utilisées comme monnaie d’échange et étaient troquées lors de transactions commerciales, contre des fourrures, du maïs, des haricots ou des courges.

Les wampums étaient également utilisés comme ornements et servaient à confectionner des bijoux : bracelets, colliers, mais aussi écharpes et ceintures.

Offrir une ceinture de wampums permettait d’entretenir de bonnes relations familiales et de faire des demandes en mariage, mais aussi de pratiquer des rites et des cérémonies spirituelles.

Sceller des alliances politiques et conclure des traités

Le rôle principal de la ceinture de wampums était d’établir, de sceller et d’entretenir des alliances politiques entre les différentes nations amérindiennes, mais également, à partir du XVIIème siècle, de conclure des traités avec les colons et les Européens.

Porteuse de message, la ceinture de wampums symbolise un accord, raconte une histoire.

La plus connue est sans doute la ceinture à deux rangs dite Kaswentha, des Haudenosaunee, qui illustre et symbolise l’entente entre eux et les Européens.

Une importance toujours actuelle

Les ceintures wampums ont conservé leur signification et sont toujours aussi importantes pour les peuples autochtones.

Le musée du quai Branly à Paris propose à partir du 8 février et jusqu’au 15 mai 2022, une exposition intitulée « Wampum ». Une cinquantaine de pièces en raconte l’histoire et la signification.

Marie Jovenet

Laisser un commentaire