Assainir l’air de la maison | 5 astuces

En ces temps de confinement, on a pu vite étouffer à l’intérieur. Pas seulement à cause de la privation de sortie, mais aussi parce que, c’est un fait, l’air intérieur est moins sain que l’air extérieur. Espaces restreints, air peu renouvelé, de nombreuses sources de pollutions intérieures : tout est réuni pour que l’air de la maison ne soit pas aussi pur qu’on le souhaiterait. Alors, que faire ? Utiliser des produits miracles du commerce pour assainir l’air de la maison ? Nous avons mieux à vous proposer. Voici une sélection de 5 astuces pour purifier naturellement l’air de la maison.

Assainir l’air de la maison | 5 astuces - Le blog du hérisson

Astuce n°1 : aérer la maison

La première astuce peut sembler évidente, et pourtant, cette recommandation n’est pas toujours suivie. Pourtant, les sources de pollutions intérieures sont nombreuses. Cuisine, bricolage, ménage, toutes ces activités génèrent de la poussière, de l’humidité, et utilisent parfois des produits polluants. Pour évacuer ces résidus, éviter la moisissure engendrée par l’humidité, et évacuer les odeurs, il est très important d’ouvrir ses fenêtres chaque jour. Été comme hiver, 10 à 15 minutes d’aération quotidienne apporteront leurs bienfaits. L’air ambiant est renouvelé, le logement est purifié. 

Il est important aussi de vérifier que l’on ne reste pas en circuit clos. Vous devez normalement avoir des ouvertures au niveau de chaque fenêtre, qui permettent à l’air de se renouveler constamment. Ce n’est certes pas suffisant, mais nécessaire pour un bon renouvellement de l’air.

Astuce n°2 : utiliser les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont à manier avec précaution ! Leur utilisation doit être extrêmement rigoureuse s’il y a des enfants de moins de 12 ans, et formellement déconseillée pour les femmes enceintes et les personnes présentant des fragilités respiratoires (asthme notamment). Renseignez-vous bien avant toute utilisation d’huiles essentielles.

Pour assainir l’air grâce aux huiles essentielles, il y a deux façons de faire : vous pouvez acheter un spray, ou bien vous pouvez opter pour la diffusion des huiles essentielles via un diffuseur. 

Le spray est pratique, utilisable immédiatement, mais avec une portée moindre. Vous pouvez vaporiser vos pièces à des endroits stratégiques, avant d’ouvrir les fenêtres pour faire circuler l’air, et diffuser les huiles essentielles. Le diffuseur, quant à lui, permet de faire son propre mélange. On le laisse diffuser pendant environ une demi-heure. 

Pour purifier l’air, on choisira des huiles essentielles aux vertus assainissantes, anti-infectieuses et antivirales. Celles qui sont généralement préconisées sont les suivantes : Tea-Tree (Melaleuca alternifolia), Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum), Citron (Citrus Limonum), ou encore Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata).

Astuce n°3 : nettoyer sa maison avec des produits écologiques

Les nettoyants classiques contiennent de nombreux produits chimiques, qui laissent flotter des particules dans l’air : ce n’est pas vraiment la meilleure solution pour assainir l’air de la maison

Il est pourtant facile d’utiliser des produits naturels, moins chers, non-polluants et tout aussi efficaces, pour faire son ménage et désinfecter une pièce naturellement. Le savon noir, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont les trois ingrédients de base pour de nombreuses recettes de produits ménagers maison.

  • Le savon noir dégraisse et détache.
  • Le vinaigre blanc, détartrant bien connu, a aussi des propriétés désinfectantes et assainissantes.
  • Le bicarbonate de soude nettoie et désodorise.

Ils peuvent être utilisés seuls ou en combinant les uns avec les autres. Vous pouvez même les coupler avec les huiles essentielles pour un petit bonus naturel !

Astuce n°4 : les plantes dépolluantes

En 1989, une première étude démontrait que les plantes vertes ont des capacités dépolluantes. Au-delà de leur apport esthétique indéniable, et du fait que la verdure en  intérieur a un côté apaisant, ces plantes sont aujourd’hui reconnues pour absorber les particules toxiques circulant dans l’air.

Parmi les plus faciles d’entretien, et celles dont les vertus sont les plus remarquables, on notera :

  • l’azalée,
  • les dragonniers,
  • le spathiphyllum, qui répond aussi au nom poétique de fleur de lune,
  • l’aglaonema,
  • l’anthurium
  • et le gerbera.

Les plantes dépolluantes sont une aide non négligeable pour assainir l’air de la maison. Chacune a des propriétés spécifiques, que vous pourrez étudier plus précisément pour les adapter à votre intérieur. 

Astuce n°5 : les remèdes de grand-mère

Avant l’arrivée de la technologie, nos grands-mères se transmettaient leurs recettes, et les partageaient avec leur descendance. Ces recettes sont parvenues jusqu’à nous, et nous vous en dévoilons quelques-unes ici.

  • Décoctions : feuilles d’eucalyptus, de sauge ou de thym, faites-les bouillir en décoction dans une casserole non couverte. La vapeur d’eau qui s’en dégage et qui se diffusera dans la maison assainit l’air ambiant
  • Papier d’Arménie : ces petites feuilles imbibées de benjoin – résine aromatique du styrax, arbuste asiatique – se laissent brûler dans nos maisons depuis la fin du XIXème siècle. Récompensé à l’Exposition Universelle de 1889, ce petit bout de papier est reconnu pour assainir un air vicié.
  • Le clou de girofle peut s’utiliser d’une façon similaire au papier d’Arménie. On peut le laisser brûler comme un bâton d’encens, il a des vertus purificatrices.

Bien sûr, toutes les astuces citées dans cet article se complètent les unes les autres. Sans prêter attention à un comportement cohérent de bout en bout, aucune de ces astuces, utilisée seule, ne saurait garantir un niveau satisfaisant d’assainissement de l’air de la maison. Pour cela, il s’agit d’être vigilant dans son comportement et ses choix de tous les jours.

Aurélie Trentin

Laisser un commentaire