Faire son compost en appartement facilement

Vous en avez marre de devoir sortir la poubelle 2 fois par semaine ? Vos amis qui vivent en maison vantent les mérites de leur compost qui leur donne un terreau précieux tout en réduisant leurs déchets à néant ? Seulement voilà, vous habitez en appartement et l’idée de laisser pourrir vos épluchures dans un coin de votre balcon ne vous fait pas rêver. Pire, vous n’avez peut-être même pas d’extérieur à disposition. Pas de panique, venez découvrir la solution idéale pour faire votre compost en appartement facilement et sans odeur : installer un lombricomposteur !

Faire son compost en appartement facilement - Le blog du hérisson

Pourquoi faire son compost en appartement ?

• Composter pour prendre soin de ses plantes

Peut-être avez-vous un petit potager sur votre balcon que vous chérissez avec amour ? Des tomates cerises, des radis, voire même quelques pieds de fraises qui vous donnent une charmante petite récolte. Plus modestement, abritez-vous quelques herbes aromatiques ou plantes décoratives dans votre intérieur ? Dans tous les cas, même si vous n’avez pas particulièrement la main verte, sachez que faire votre compost vous aidera à prendre soin de vos plantes !

En effet, le terreau produit par le compost est un véritable engrais pour vos petites pousses. Riche en nutriments et minéraux, vos plantes n’en seront que plus belles et plus heureuses. Avec un lombricomposteur, vous pourrez en plus récupérer un précieux liquide : le lombrithé. À première vue peu appétissant avec sa sombre couleur et son odeur désagréable, c’est un cocktail énergisant pour les végétaux. Grâce à un apport régulier de ce breuvage dilué dans l’eau d’arrosage, vous arriverez peut-être même à avoir des fraises jusqu’en octobre (expérience testée et validée !).

• Composter pour faire un petit geste pour la planète

Composter, c’est réduire la quantité de déchets qui part en décharge pour incinération. Cette dernière utilise des ressources et émet une certaine quantité de CO2. En réduisant votre poids de déchets, vous réduisez donc les émissions de gaz à effet de serre et l’énergie nécessaire pour le bon fonctionnement des incinérateurs.

De plus, mettre des déchets organiques dans un sac plastique, c’est les empêcher de se décomposer naturellement. En se décomposant naturellement, les déchets produisent un engrais qui peut enrichir le sol, le rendre plus apte à la culture, sans avoir besoin d’utiliser de pesticides ou produits chimiques. Même en appartement, si vous ne prévoyez pas d’utiliser votre compost, vous n’aurez aucun mal à le donner à une connaissance ou au jardin partagé de votre quartier. Le terreau de compost est en effet une ressource précieuse qui se paye au prix d’or en jardinerie.

Faire son compost en appartement facilement - Le blog du hérisson

Faire son compost en appartement en pratique

Maintenant que vous êtes convaincus des bienfaits de faire votre compost, même lorsque vous vivez en appartement, rentrons dans le vif du sujet : comment installer et utiliser un lombricomposteur ?

• Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage est le processus qui permet de transformer les déchets organiques en compost, grâce à l’action de vers. Attention, il ne s’agit pas de mettre n’importe quel lombric trouvé lors de votre dernière promenade en forêt dans votre composteur ! 3 ou 4 espèces de vers remplissent parfaitement la fonction de lombricompostage. Parmi elles, la plus utilisée est l’espèce Eisenia, des vers qui digèrent chaque jour plus de la moitié de leur poids et sont donc de parfaits ouvriers de compost. Ceux-ci limitent également grandement les odeurs, contrairement à certains de leurs cousins lombrics.

• Comment utiliser un lombricomposteur ?

Un lombricomposteur se présente généralement sous la forme d’une superposition verticale de bacs percés de petits trous, par lesquels les vers peuvent passer d’un étage à un autre. Chaque bac contient du compost à un stade différent de formation. Quand vous démarrez votre lombricomposteur, vous ne disposez qu’un seul bac dans un premier temps. Dans celui-ci, vous déposez vos déchets, que les vers vont décomposer petit à petit.

Quand le bac est plein, c’est le moment d’ajouter un étage supplémentaire. Vous déposez maintenant vos déchets dans le nouveau bac. Les vers n’ont en général pas fini leur action dans le bac inférieur et continuent de digérer et circuler dans le début de terreau qui se forme petit à petit. Les petits vers circulent maintenant entre les 2 étages au moyen des petits trous percés dans chaque bac.

Un lombricomposteur se compose en général de 3 à 5 bacs. Vous l’aurez compris, le bac inférieur contient le terreau le plus “mûr”, tandis que celui du haut contient vos déchets de cuisine. Le compost est considéré utilisable en terreau quand très peu de vers circulent encore dedans. Cela signifie que les petits ouvriers ne trouvent plus grand chose à manger dedans et ont donc fini leur travail. Vous pouvez ainsi l’utiliser en le mélangeant à de la terre végétale pour y planter vos graines qui ne tarderont pas à devenir de très belles plantes grâce à l’action de votre terreau maison !

Pour une famille de 2 à 4 personnes, 3 bacs de 10 litres chacun suffisent et permettent de récupérer le compost mûr quand le bac du haut est rempli, afin de recommencer le cycle à l’infini.

Sous les bacs, se trouve également un réceptacle pour récolter le lombrithé, un précieux engrais pour vos plantes à diluer dans 10 volumes d’eau. Les modèles du commerce proposent pour la plupart un robinet, permettant une collecte facile du thé de compost. Pensez à le vider régulièrement, vos vers peuvent en produire jusqu’à 10 cl par jour !

• Où installer son lombricomposteur ?

Les vers s’adaptent à une grande variété d’environnement. L’essentiel est de disposer votre lombricomposteur dans une pièce bien aérée. Il est en effet essentiel que l’air y circule correctement. C’est de cette façon que vous empêcherez la formation de bactéries dites anaérobies, qui se développent sans oxygène et sont responsables des mauvaises odeurs.

La cuisine est la pièce idéale, c’est en effet là que vous produisez vos déchets. Votre lombricomposteur joue ainsi exactement le même rôle que votre poubelle : vous ouvrez le couvercle et disposez vos épluchures et restes dedans. Bien pratique de ne pas changer ses habitudes ! Le gros avantage, c’est qu’il n’y a pas besoin de sortir les poubelles, seulement de récolter le compost tous les 3 à 6 mois.

Une cave, une buanderie, un garage feront aussi parfaitement l’affaire pour faire votre compost en appartement, tant que l’aération y est convenable. Si vous manquez de place dans votre intérieur ou que le fait d’avoir des lombrics dans votre cuisine vous rebute, il est aussi possible de disposer votre composteur en extérieur. Dans ce cas, quelques précautions s’imposent.

Placez votre bac à l’ombre et si la température monte au-delà de 25°C, arrosez son contenu pour garantir un bon niveau d’humidité, essentiel à son fonctionnement. Attention en cas de grand froid : les vers hibernent en-dessous de 5°C et commencent à mourir si le mercure descend sous 0°C. Pensez à disposer une couverture sur votre lombricomposteur et abritez-le si possible pour le protéger des intempéries. La plupart des modèles sont assez facilement transportables, vous n’aurez donc normalement pas trop de problèmes à le déplacer en cas de canicule ou de gelées prolongées.

Faire son compost en appartement facilement - Le blog du hérisson

• Quel type de déchets faut-il mettre dans un lombricomposteur ?

Les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs broyées, les restes de végétaux plairont à vos vers. Pensez également au marc de café, un excellent activateur de compost, qui donnera un coup de boost à vos vers.

Afin de maintenir le bon taux d’humidité et d’éviter l’arrivée des moucherons, il vous faudra déposer également un peu de matière carbonée. Filtres à café, sachets de thé, cartons, boîtes d’œufs rompues en petits morceaux, sans encre ou avec des encres végétales, sont également à placer régulièrement dans votre bac supérieur. Vous diminuerez ainsi même le volume de votre poubelle de recyclage !

Attention, par contre, à ne pas mettre de déchets d’origine animale (os de viande, arêtes de poisson, fromages, etc.) à part les coquilles d’œufs broyées, appréciées des vers pour pondre leurs œufs. Les agrumes sont également à proscrire : elles rendraient le contenu du lombricomposteur trop acide. Enfin, pas d’ail ni d’oignon, ces derniers sont vermifuges et ne seront donc pas digérés par les vers de terre.

• C’est garanti sans odeur ?

Si vous maintenez une bonne aération et que vous ne mettez pas d’aliments à proscrire, l’odeur de votre compost d’appartement vous fera penser à une douce senteur de balade en forêt après une averse. Quand le bac est fermé, vous ne sentirez même rien du tout ! En comparaison d’une poubelle conventionnelle, qui a tendance à vite sentir mauvais, le lombricomposteur se fera très vite oublier !

• Les vers de compost ne vont pas s’enfuir ?

Il n’y a aucune raison pour que vos petits habitants s’échappent de leur bac. Vous leur avez créé un environnement chaleureux, avec de la nourriture à profusion, alors pourquoi s’enfuiraient-ils ? Il peut arriver qu’un ou deux réfractaires s’échappent, dans ce cas-là, il suffit de les remettre à leur place. Il n’y a aucun risque d’avoir une exode massive de vers de compost.

Quelle différence entre le composteur de jardin et le lombricomposteur ?

Les processus mis en œuvre par ces deux méthodes de compostage sont différentes, mais donnent toutes deux un terreau de qualité. Un composteur de jardin se compose en général d’un simple tas de végétaux et de déchets organiques, parfois dans un bac dédié. Celui-ci nécessite d’être remué et arrosé régulièrement. C’est une montée en température (jusqu’à 70 °C) et l’action des insectes et organismes présents qui va provoquer la décomposition des matières et créer le compost. Dans un lombricomposteur, la température ne monte pas et l’or noir est produit à froid. Ce sont les vers qui vont digérer les déchets et les transformer en terreau. Pas besoin de remuer, ce sont les lombrics qui font tout le travail !

Réduire ses déchets - Le blog du hérisson

Quel lombricomposteur choisir pour faire son compost en appartement ?

Si vous habitez en France, renseignez-vous auprès de votre municipalité. De plus en plus de mairies fournissent gratuitement des lombricomposteurs à leurs concitoyens vivant en appartement. Certaines proposent même une petite formation pour bien le prendre en main. Si votre mairie ne propose pas un tel service, vous pouvez également vous le procurer vous-mêmes. C’est un petit investissement mais qui sera vite rentabilisé si vous avez l’habitude d’acheter du terreau ou de l’engrais pour vos plantes.

Testé et approuvé depuis presque 2 ans maintenant, le lombricomposteur CityWorms est fabriqué en France en Occitanie, expédié avec les vers de compost si vous le souhaitez et un petit carnet explicatif pour bien démarrer. Petit plus, le carton de l’emballage vous servira comme apport initial de litière pour vos lombrics. C’est donc un achat complètement zéro déchet qui vous aidera en plus à réduire le volume de votre poubelle ! Vous pouvez également ajuster le nombre de bacs : de 3 à 5 en fonction de votre production de déchets végétaux.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez opter pour la réalisation de votre lombricomposteur vous-mêmes. De nombreux tutoriels existent pour vous guider dans votre création. N’oubliez pas de penser au réceptacle, voire au robinet, pour récupérer le lombrithé.

Vous connaissez maintenant tous les secrets pour faire votre compost en appartement avec un lombricomposteur : pratique, facile à prendre en main, sans odeur et éco-responsable, c’est la solution idéale !

Si vous effectuez votre compost dans votre appartement, n’hésitez pas à nous dire comment vous faites !

Anaïs Maroteaux

Laisser un commentaire