Colocation des seniors : une formule en vogue

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, les retraités ont souvent la chance de pouvoir encore bénéficier d’un long chemin à parcourir. Dans cette optique, ils réfléchissent à organiser du mieux possible cette seconde vieAfin de vieillir plus sereinement, ils se tournent de plus en plus vers une formule en vogue : la colocation entre seniorsDe plus en plus tendance, cette forme de cohabitation présente de nombreux avantages, et son organisation reste assez simple. Petit tour d’horizon de cette pratique locative, qui s’avère prometteuse.

Colocation des seniors : une formule en vogue - Le blog du hérisson

Pourquoi les seniors choisissent-ils de cohabiter ?

Même si leurs motivations sont nombreuses, elles convergent toutes vers la volonté de simplifier leurs conditions de vie.

• Ne plus être seuls

Le décès du conjoint, la diminution de la forme physique, l’éloignement de la famille… sont autant de facteurs qui amènent un retraité à souffrir d’isolement. À cette solitude s’ajoute un sentiment d’insécurité, avec la peur de chuter, d’avoir un malaise… et de ne pas être secouru. 

L’habitat partagé entre seniors représente alors une réelle bouffée d’oxygène pour ces personnes vulnérables. 

Vivre avec des colocataires du même âge permet de retrouver une convivialité, de partager son quotidien, d’être soutenu dans les moments difficiles. Et surtout, de se sentir en sécurité.

Colocation des seniors : une formule en vogue - Le blog du hérisson

• Augmenter leur pouvoir d’achat

Les personnes qui ont de petites retraites ont souvent des problèmes pour régler leurs factures et doivent faire des économies de chauffage, réduire leur budget alimentation… 

Partager son logement avec d’autres seniors permet de pallier à ces problèmes financiers et d’améliorer leurs conditions de vie. Partager les frais leur offre la possibilité de mieux se nourrir, d’avoir un logement plus confortable, et même, parfois, de pouvoir engager une aide ménagère. 

• Éviter la maison de retraite

Les prix des maisons de retraite ne sont pas accessibles à toutes les bourses et celles-ci souffrent aujourd’hui d’un manque de confiance de la part du public. De plus, le lieu n’est pas très approprié pour des retraités qui souffrent de solitude, mais qui savent encore se débrouiller seuls.

Le logement partagé entre seniors leur permet de conserver leur intimité et leur autonomie, tout en sachant qu’ils auront l’aide dont ils ont besoin en cas de coup dur.

La grand-mère de Laurence a perdu son mari il y a dix ans. Au début, avec les visites de la famille et les journées entre voisines, elle réussissait à compenser son isolement. Aujourd’hui, les décès successifs de ses amis pèsent sur son moral et la solitude devient un fardeau. Le soir et la nuit, les angoisses se réveillent et altèrent son quotidien. Pourtant, la maison de retraite n’est pas la solution idéale, car elle est encore suffisamment autonome. C’est à ce moment-là que la question de la cohabitation avec d’autres seniors s’est posée.

Des exemples de colocation réussie commencent d’ailleurs à foisonner sur Internet.

Comment faire pour une cohabitation épanouie ?

Afin de profiter pleinement de cette nouvelle vie et d’éviter les mauvaises surprises, mieux vaut prendre quelques précautions. 

• Choisir la forme de colocation qui convient

Le senior peut choisir d’emménager directement chez un autre senior, qui est déjà propriétaire ou locataire d’un logement. 

Ou alors, plusieurs seniors peuvent décider de cohabiter dans une nouvelle habitation inoccupée, mais adaptée à la vie commune. Ce projet d’emménagement commun est source d’épanouissement, car il est construit collectivement.

En fonction de leurs ressources, les colocataires peuvent bénéficier d’une aide au logement.

• Prendre le temps de choisir ses colocataires

Ne nous voilons pas la face, même si au premier abord, la colocation entre seniors est une solution très alléchante pour les retraités qui ont besoin d’être entourés, il faut veiller à bien sélectionner son ou ses colocataires, sinon gare aux humeurs incompatibles.

Cet inconvénient non négligeable se renforce avec l’âge, car chacun a pris ses petites habitudes et il faut parfois réapprendre à vivre en communauté.

Il existe des sites spécialisés qui proposent de mettre en relation les seniors, en fonction de leur profil, via Internet. Mais il reste indispensable que chacun se rencontre afin de vérifier que les centres d’intérêt, valeurs, habitudes de vie… sont proches.

Colocation des seniors : une formule en vogue - Le blog du hérisson

• Établir des règles de fonctionnement

La colocation des seniors est régie par les mêmes règles que la colocation traditionnelle. Si plusieurs seniors souhaitent louer un logement, chacun doit signer un contrat de bail de colocation.

Il est vivement conseillé d’établir un règlement intérieur ou un pacte de colocation afin d’éviter tout conflit (horaires des visites, organisation du ménage…). 

Ces règles permettent d’instituer les limites nécessaires au vivre ensemble. Si un nouveau locataire souhaite emménager, chaque colocataire doit donner son accordTout comme la colocation classique , la règle principale reste la tolérance.

Vous l’aurez compris, la colocation entre seniors est un mode de vie qui permet de répondre au vieillissement de la population. Les retraités retrouvent une vie sociale qu’ils avaient bien souvent perdue, et peuvent ainsi compter sur la solidarité de chacun.

Laurence Terroni

Laisser un commentaire