La broderie : cet art qui a traversé l’histoire

La broderie désigne l’art d’agrémenter un tissu de motifs décoratifs réalisés avec des fils de couleurs cousus à l’aiguille. Bien que le mot « broderie » ait été inventé au XIIème siècle, ce savoir-faire est connu depuis l’antiquité. De la broderie liturgique à l’accessoire de mode populaire, voyons comment la broderie, cet art qui a traversé l’histoire, a su s’imposer en tant que symbole d’élégance et de distinction à travers les siècles.

La broderie : cet art qui a traversé l'histoire - Le blog du hérisson
Machine à broder ©Ozgur Guvenc

L’histoire ancienne de la broderie

• De l’antiquité au moyen-âge

Les toiles brodées existent depuis l’antiquité, et bien que peu d’exemplaires soient parvenus jusqu’à nous, nous savons que les peuples d’Orient et du pourtour méditerranéen étaient de talentueux et fins brodeurs. Aussi, les premiers vêtements brodés en Europe occidentale étaient ornés de motifs d’inspiration persane et byzantine.

Entre les Xème et XIIIème siècles, les dames de la cour s’inspiraient des tapis orientaux que leurs époux rapportaient des croisades et en reproduisaient les motifs au point de croix. Dans la mode vestimentaire, cet art était réservé aux habits de la cour et aux vêtements sacerdotaux décorés de motifs ecclésiastiques.

La broderie venait apporter une finition raffinée aux costumes féminins et masculins : ourlets, bordures de manches, encolures. Elle était utilisée aussi pour la réalisation de tentures et de tapisseries. La célèbre tapisserie de Bayeux, datant du XIème Siècle a, quant à elle, été brodée au point de Bayeux sur une toile de lin avec du fil en laine de couleur.

• La Renaissance et la diffusion du point de croix

Dès la Renaissance, et ce jusqu’au XIXème siècle, l’apprentissage de la broderie représente une part importante de l’éducation des filles, quelle que soit leur condition sociale. Le point de croix se répand dans toute l’Europe et devient la technique de broderie la plus utilisée.

Cette pratique était l’occasion pour les jeunes filles de préparer un trousseau qu’elles emportaient avec elles lorsqu’elles se mariaient. Ce dernier, souvent exposé le jour des noces, était traditionnellement composé du linge de maison, draps, nappes, serviettes et du linge de corps, brodés aux initiales de la mariée.

C’est durant cette période que l’on voit apparaître les marquoirs ou samplers, pièces de tissus sur lesquelles les femmes s’exerçaient à la réalisation de motifs au point de croix. Transmis de génération en génération, ils constituaient de véritables banques de motifs et faisaient partie du patrimoine familial. Figures grecques, symboles religieux et floraux étaient les motifs les plus représentés. Plus tardivement, les marquoirs évolueront en tableaux d’alphabets qui présentaient jusqu’à six modèles d’écriture différents.

La broderie : cet art qui a traversé l'histoire - Le blog du hérisson
Sampler (1744 – Netherlands) ©Wikimedia

L’évolution des techniques et des modes

• Des styles variés

Les matériaux utilisés et les modes n’ont cessé d’évoluer au fil des siècles et au gré des influences culturelles de chaque pays. On rencontre entre les XVème et XVIIIème siècles des styles très variés.

En Italie apparaissent les motifs brodés à l’or nué dessinés par des peintres tels Antonio Del Pollaiolo. La broderie prend d’ailleurs le nom de peinture à l’aiguille. La mode espagnole, influencée par la culture maure, brode en fil de laine noire sur de la toile de lin blanc. On rencontre aussi à cette époque, des broderies blanc sur blanc, sur les costumes paysans et sur les nappes d’autels des églises.

En Allemagne, à la suite de la Réforme protestante de 1517, la broderie se généralise dans la classe populaire et des motifs floraux sont brodés sur le linge de maison. La révolution rouge du XVIIème siècle a aussi influencé le style avec la broderie en fils rouge sur fond blanc.

L’Angleterre, quant à elle, développe la broderie sur laine. Cette technique est très utilisée sur les tentures et les couvre-lits. Les motifs deviennent plus réalistes et les scènes de paysages font leur apparition.

• Des techniques nouvelles

Le XIXème siècle, voit apparaître la première machine brodeuse, inventée par l’Alsacien Joseph Heilman en 1828. La fabrication de broderies en série peut alors se développer. Les techniques de broderie sont révolutionnées également par l’évolution de la chimie qui permet d’obtenir une gamme de couleurs très large et une diversification des types de supports.

En parallèle de ces évolutions, l’apparition des canevas Pénélope au XIXème siècle marque le déclin du point de croix au profit du demi-point. Mais c’est au XXème siècle que le point de croix perd le plus en popularité avec le développement de techniques de broderie plus complexes.

Les points de broderie sont nombreux : point chaînette, point nœud, point arrière, point renforcé… Néanmoins, à la fin du XXème siècle, le point de croix retrouve ses lettres de noblesse. Les années 80 connaissent, en effet, un regain d’intérêt pour la broderie de loisir et pour le fameux point de croix.

La broderie et les tendances actuelles

Aujourd’hui, la broderie est toujours tendance dans la mode et se décline sur tout support destiné à être personnalisé. Accessoires de puériculture, vêtements chics et élégants, linge de maison personnalisé, les idées ne manquent pas pour faire broder son dressing.

• La broderie d’accessoires pour bébé

La broderie personnalisée pour bébé rencontre de nos jours un vif succès. Un vêtement ou un doudou personnalisé au prénom de l’enfant est un cadeau de naissance idéal et unique. La personnalisation d’un thème de chambre complet peut faire l’objet d’une liste de naissance. Il n’est pas rare de faire appel au savoir-faire d’une brodeuse, pour personnaliser tout type d’accessoires de puériculture : vêtements, gigoteuses, linge de lit, serviettes de bain, doudous, etc.

Les motifs privilégiés sont les alphabets, pour le marquage du prénom ou des initiales de l’enfant, et les motifs représentant des animaux ou des fleurs. Les enfants plus âgés peuvent aussi personnaliser leurs affaires à l’effigie de leur animal préféré grâce à cette petite touche en relief au rendu brillant et distingué.

La broderie : cet art qui a traversé l'histoire - Le blog du hérisson
Sortie de bain – La Chabroderie

• La mode adulte

Un motif de broderie porté sur un vêtement, en plus d’apporter une touche personnelle, est un symbole d’élégance et de raffinement. Les chemises pour homme portant des initiales brodées sur la manche en sont un exemple parfait. Grâce à cette touche chic, le vêtement devient unique et adapté aux grandes occasions tout comme à un cadre formel.

Dans la mode féminine, la broderie a plutôt vocation à embellir le vêtement et apporter une note de finesse. On voit fréquemment des motifs floraux brodés sur les jeans et les robes ou encore des pièces de tissus en broderie anglaise qui viennent donner aux vêtements une finition d’un charme indémodable.

Enfin, le linge de maison et les accessoires brodés restent tendance eux aussi : serviettes de toilette, nappes, coussins, serviettes de table brodés aux initiales des mariés, mais encore, dans un style un peu moins glamour, des gammes d’accessoires portant le logo d’une entreprise (polos, gilets, casquettes, bonnets…).

Olivia Desdouits

Laisser un commentaire