Prix Nobel de Littérature 2019

Le prix Nobel de Littérature 2019 a été décerné à l’Autrichien Peter Handke et à la Polonaise Olga Tokarczuk pour l’année 2018, suite au report d’un an après le scandale d’aggression sexuelle.

Prix Nobel de Littérature 2019 - Le blog du hérisson
Peter Handke ©APA/AFP/Archives – Barbara Gindl

Olga Tokarczuk a été primée pour « une imagination narrative qui, avec une passion encyclopédique, symbolise le dépassement des frontières comme forme de vie » a déclaré le secrétaire perpétuel de l’Académie suédoise, mats Malm.

Quant à Peter Handke, il a reçu le prix pour une oeuvre « forte d’ingénuité linguistique, a exploré la périphérie et la singularité de l’expérience humaine » a-t-il ajouté.

Olga Tokarczuk, âgée de 57 ans, est l’auteure d’une douzaine d’ouvrages. Elle est estimée en Pologne comme la plus douée de sa génération parmi les romanciers.
Son oeuvre , traduite dans plus de 25 langues, est particulièrement variée. Il en va d’un conte « Les enfants verts » (2016) à un roman policier écologiste engagé et métaphysique « Sur les ossements des morts » (2010) ou encore un roman historique de 900 pages « Les livres de Jakob » (2014).
Politiquement de gauche, écologiste mais aussi végétarienne, l’écrivaine, coiffée de dreadlocks, n’hésite pas à un instant à critiquer la politique de l’actuel gouvernement polonais, conservateur nationaliste de Droit et Justice (PiS).

Peter Handke a déjà plus de 80 ouvrages à son actif. Agée de 76 ans, il fait parti des auteurs de langue allemande les plus lus et les plus joués dans le monde.
En 1966, il publie « Les frelons « , son premier roman. « L’angoisse du gardien de but au moment du penalty » (1970) lui permet de connaître la notoriété. Il écrit aussi un bouleversant requiem adressé à sa mère  en 1972 « Le malheur indifférent « .

Le Nobel de Littérature ? « Il faudrait le supprimer. C’est une fausse canonisation » qui « n’apporte rien au lecteur » a-t-il un jour déclaré.

Christophe G

Prix Nobel de Littérature 2019

Laisser un commentaire