Top Gun Maverick | 7 raisons d’aimer le film

Vous avez envie d’aller voir un bon film d’action au cinéma? Mais vous hésitez à réserver votre séance pour la suite de Top Gun? Pourtant, cette superproduction caracole en tête du box-office depuis plusieurs semaines. Avions de combat, pilotes de chasse et cascades aériennes : vous craignez un énième nanar à la gloire de Tom Cruise et de l’armée américaine ? Découvrez 7 raisons d’aimer, quand même, le film Top Gun Maverick.

Top Gun Maverick | 7 raisons d’aimer le film - Le blog du hérisson
©Paramount Pictures France

1/ Le retour d’un as du pilotage

Plus de 30 ans après la sortie du premier Top Gun, Tom Cruise revêt de nouveau son blouson en cuir. Son objectif ? Reprendre l’un de ses rôles emblématiques : celui de Pete Mitchell, plus connu sous le surnom de Maverick. Dans ce nouvel opus, si cet ancien pilote d’élite a pris de la bouteille, il reste un capitaine anticonformiste et une éternelle tête brûlée. La preuve ? Il réalise des vols expérimentaux à bord d’un jet hypersonique, et tente d’atteindre Mach 10. Rien de moins ! Mais Maverick est rappelé par Top Gun. La fameuse école de pilotage de la marine américaine lui confie une mission de haut vol : devenir instructeur et former la crème des jeunes aviateurs pour une opération de bombardement en territoire ennemi.

Tom Cruise reprend du service en tant qu'instructeur | 7 raisons d’aimer le film - Le blog du hérisson
Maverick reprend du service en tant qu’instructeur ©Paramount Pictures France

2/ Des scènes de combats aériens à couper le souffle

Qui dit Top Gun, dit avion de chasse. Et la promesse de scènes d’action vertigineuses. Pari tenu ! Comme dans le film originel, les séquences de dogfight (à savoir de « combat aérien très rapproché ») se révèlent époustouflantes. Les avions vrillent, piquent du nez, puis se cabrent complètement à la verticale pour finalement se renverser. Avec de telles manœuvres si audacieuses, l’adrénaline ne retombe jamais. Une chose est sûre : vous ne risquez pas de vous ennuyer une seule seconde : affrontement contre des chasseurs MiG, course endiablée dans des canyons, vols à très basse altitude pour échapper aux radars ennemis… en tant que spectateur, vous allez en prendre plein les yeux !

3/ L’expérience de vol ultra immersive de Top Gun : Maverick

Si l’action est au rendez-vous en plein ciel, elle l’est tout autant à l’intérieur des cockpits ! Grâce à un astucieux dispositif de caméras embarquées, c’est comme si vous étiez à bord d’un véritable F-18 ! Et c’est là, toute la force du film: une immersion totale. Depuis votre fauteuil, vous ressentez presque physiquement la prise de G encaissée par les pilotes. À l’écran, sous l’effet de l’accélération, le visage des acteurs se déforme en temps réel : la peau rougie et tirée en arrière, les traits crispés, tout comme les muscles du cou contractés. Interrogés sur le sujet, deux pilotes de chasse ont validé le réalisme extrême du film, impressionnés par le rendu de certains plans.

Top Gun Maverick | 7 raisons d’aimer le film - Le blog du hérisson
Au plus près de l’action avec les jeunes pilotes lors de la prise de G ©Paramount Pictures France

4/ Un Tom Cruise au sommet de sa forme

Est-il nécessaire de présenter Tom Cruise ? La star internationale entre peu à peu dans la légende. La raison principale ? Ses multiples prouesses acrobatiques et ses cascades non doublées dans la saga Mission Impossible. Dans Top Gun : Maverick, l’acteur phare renouvelle l’exploit et va encore plus loin dans la performance physique. Ici, pas de recours au fameux fond vert. Mais un entraînement intensif, 5 mois durant, avec le reste du casting, pour pouvoir être filmés dans des « conditions réelles de vol ».

Tom Cruise apparaît au top de sa forme. Les effets du temps n’auraient-ils pas de prise sur lui ? Sans rides ni cheveux blancs ou tâches de vieillesse, le corps parfaitement bodybuildé, son personnage de Maverick affiche une plastique comparable à celle de ses élèves.

On est les meilleurs pilotes au monde. Qui pourrait bien être notre instructeur ?

5/ Une prise de hauteur sur la vieillesse et le temps qui passe

Mais si physiquement Tom Cruise ne semble pas (ou si peu) vieillir, la réalité de son âge est bien là : il a 60 ans. Et dans le regard des jeunes recrues, avouons-le, Maverick est un vieux, une figure du passé, pour ne pas dire un pilote obsolète. Ne serait-il pas temps qu’il laisse la place ? Devenu instructeur, sa mission s’avère hautement symbolique : former une nouvelle génération de pilotes, et lui transmettre le flambeau. Plus profonde qu’il n’y paraît, Top Gun : Maverick offre une réflexion intéressante sur le temps qui passe. Dans cette suite, le personnage incarné par Tom Cruise se révèle fragilisé par son âge. L’ancien capitaine, pétri de remords et de regrets, reste hanté par les fantômes du passé et la mort de son coéquipier Goose.

Top Gun Maverick | 7 raisons d’aimer le film - Le blog du hérisson
Maverick pétri de doutes et hanté par son passé ©Paramount Pictures France

6/ Une bande-son nostalgique pour s’envoler dans les Eighties

Dès les premières secondes du film, l’ambiance sonore est donnée. Sur le pont d’envol d’un porte-avions, retentissent les notes de « Danger Zone », le titre emblématique de Kenny Loggins. La musique choisie pour ce Top Gun 2 est une véritable plongée dans les années 80 : excepté l’inoubliable « Take my breath away » du groupe Berlin, le film reprend l’ensemble du thème musical du premier Top Gun. Mais l’œuvre ne s’enferme pas dans son carcan nostalgique, et tente de séduire les plus jeunes avec des artistes d’aujourd’hui. On retrouve ainsi le groupe OneRepublic et son titre I Ain’t Worried plein de pep’s, ou encore Lady Gaga et son entêtant Hold my hand pour le générique de fin.

7/ Top Gun Maverick, la digne suite de Top Gun

Le blouson en cuir, la moto et les fameuses Ray-Ban, marque de fabrique de Top Gun, tout y est ! Cette suite exploite les mêmes codes visuels, et reprend les thématiques à succès du genre : l’esprit d’équipe et de camaraderie, les vols de l’escadrille en formation serrée, le dépassement de soi, etc. Avec cette recette, Top Gun 2 ne dénature jamais le film originel. Mieux, il joue sur la corde sensible des fans avec des clins d’œil constants aux personnages du premier volet (le retour réussi de Val Kilmer en Iceman, et la présence du fils de Goose). Grâce aux moyens techniques, ce second volet gagne en modernité avec des scènes d’aviation hyper réalistes. Le tout en mêlant humour et émotion, un combo attendu dans le cinéma actuel.

Tom Cruise, sa moto, son blouson et ses Ray-Ban- Le blog du hérisson
Moto et Ray-Ban pour un retour réussi ©Paramount Pictures France

Enfin convaincu par ces 7 raisons pour programmer votre future séance de Top Gun Maverick ? Certes, ce film à grand spectacle n’est (hélas !) pas exempt de défauts ni de clichés, mais vous devriez néanmoins passer un bon moment de divertissement (y compris sans être un aficionado du genre).

Davantage attiré par le cinéma français ? Découvrez le dernier film engagé de Stéphane Brizet.

Linda Lam

→ OneRepublic – I Ain’t Worried (From “Top Gun: Maverick”) [Official Music Video]

Laisser un commentaire