Comment entretenir un citronnier en 6 points

Avec citrons jaunes ou verts, cultivé en pot ou en terre, posséder son propre citronnier n’est pas si compliqué ! Avec un peu de patience, vous récolterez de beaux citrons et à vous les limonades maison, jus de citron pour agrémenter vos plats ou encore produits de beauté naturels. Les utilisations de ce fruit sont nombreuses et variées ! Cet agrume à la couleur chaude saura sublimer votre jardin, donnant une impression de vacances aux bords de la Méditerranée, à tout moment de l’année. Vous souhaitez faire pousser des citronniers mais vous êtes un débutant en jardinage ? Découvrez comment entretenir un citronnier en 6 points clés.

Comment entretenir un citronnier en 6 points - Le blog du hérisson

1. Arroser son citronnier : les fréquences à respecter

Comment arroser son citronnier est une question centrale de l’entretien de la plante. L’arrosage de cet arbre fruitier doit être conséquent (jusqu’à plusieurs litres à la fois) et régulier. Pour un arbuste en pleine terre : il faut arroser à une fréquence journalière les premières années, car les racines ne sont pas assez profondes pour chercher l’eau dans la terre. Quand le citronnier est plus vieux, l’arroser en cas de sécheresse (le soir dans ce cas-là), mais sinon il se nourrira seul. Pour un arbre en pot : arroser tous les jours pendant les périodes chaudes, sinon un arrosage tous les deux jours suffit. Pendant l’hiver, imbiber d’eau votre citrus toutes les deux semaines environ afin de conserver la terre humide et fraîche.

Comment savoir si votre citronnier a soif ? Ses feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et pendent.

Conseil : surélever le pot (par rapport à la soucoupe) pour éviter une trop grande accumulation ou de l’eau stagnante au niveau racines, ne pas hésiter à utiliser de l’eau de pluie bien sûr !

Il ne faut pas négliger l’arrosage qui est important pour la croissance et assurer la bonne floraison, la fructification et finalement de bons citrons !

2. Rempoter son arbuste pour accompagner sa croissance

Le rempotage du citronnier s’effectue au printemps tous les 2 voire 3 ans. Cette action a pour bienfaits d’aérer la terre pour faciliter l’alimentation de la plante, et finalement améliorer sa croissance. À chaque rempotage, augmentez progressivement la taille du pot ou du bac contenant votre arbuste car les racines grandissent et prennent plus d’espace d’années en années. Mettez toutes les chances de votre côté en utilisant un terreau de qualité. Vous pouvez d’ailleurs enrichir celui-ci avec votre propre compost. Le rempotage est l’occasion pour vous d’ajouter de petits graviers ou des billes d’argile au fond du pot et de le percer, pour éviter de noyer votre citronnier lors de l’arrosage.

Rempoter son citrus n’est bien sûr valable que s’il est planté en pot ! L’avantage du citronnier en pot ? Pouvoir le déplacer facilement au gré de ses envies et de l’exposition au soleil.

3. Tailler son citronnier : comment réaliser cette étape délicate

Tailler son citronnier n’est pas essentiel, mais recommandé pour un bon entretien. Cette étape permet de contrôler la croissance de votre arbre fruitier pour éviter qu’il n’envahisse trop l’espace. Comment tailler son citronnier :

  • supprimer les bois et/ou les feuilles mortes du citrus si nécessaire ; 
  • couper les têtes des jeunes pousses (pincement) juste au-dessus de la feuille ;
  • supprimer les branches mal orientées ou en surnombre, créant un déséquilibre de l’arbuste.

Vous l’aurez compris, la taille du citronnier est réalisée au cours de la saison végétative : pendant le printemps et l’été. Rafraîchir son arbuste permet de maintenir une forme esthétique et harmonieuse.

Comment entretenir un citronnier en 6 points - Le blog du hérisson

4. Fertiliser avec de l’engrais adapté aux agrumes

Le citronnier en pot a plus de besoins de fertilisation que son homologue en terre : l’apport d’engrais doit être plus régulier et conséquent. L’âge de la plante est un autre facteur à considérer. Un citronnier jeune a un besoin prioritaire d’alimentation en azote. Plus vieux, la priorité sera de pourvoir votre arbre avec un engrais dit PK (plus riche en phosphore et potassium) pour favoriser la fructification.

Si votre citronnier est en pot, engraissez-le mensuellement après la récolte de mars et ce jusqu’à l’été, ou pendant votre rempotage si il est réalisé cette année-là. Si votre citronnier est en pleine terre, fertilisez avec de l’engrais en tout début d’été.

L’engrais existe sous plusieurs formes. Les granulés libèrent leurs nutriments alors que l’engrais liquide se mélange avec l’eau d’arrosage, mais attention : ne donnez jamais de fertilisant liquide à un arbuste assoiffé, cela pourrait brûler ses racines. Il existe également de l’engrais adapté aux agrumes.

5. Entretenir un citronnier en hiver : les bonnes pratiques

Le citronnier est un arbre fruitier très sensible au gel. L’avantage de le cultiver en pot, est qu’il sera plus facile pour vous de le rentrer dès les premières vagues de froid au début de l’hiver, dans un endroit lumineux où il sera protégé. Le plant peut être placé dans une serre ou un cabanon où la température ne descendra pas en dessous de zéro, pour autant il n’apprécierait pas la chaleur de votre intérieur.

Un citronnier en terre peut passer l’hiver dehors, pour peu que vous habitiez dans une région adaptée : le bassin méditerranéen principalement. Mais pas de panique ! Il est aussi possible d’entretenir un citronnier en terre durant la période froide de l’année. En utilisant un voile d’hivernage pour protéger les branches du vent froid qui dessèche les feuilles. En ajouter de la paille, du carton ou encore du polystyrène au pied de la plante pour protéger les racines.

La sortie du citronnier de son abri est envisageable dès les premiers beaux jours aux alentours des mois d’avril et mai. Ne placez pas directement votre citrus en plein soleil, mais plutôt mi-ombre pour qu’il se réhabitue à la chaleur. Il est aussi possible de choisir d’y aller petit à petit en sortant l’arbuste seulement la journée pour de nouveau l’abriter pendant la nuit.

6. Récolter les citrons : comment savoir s’ils sont mûrs ?

La récolte des citrons est possible de novembre à mars, si votre citronnier est assez mature pour donner des fruits : 4 à 5 ans généralement. Comment savoir si les citrons sont mûrs ? Les fruits prêts à être consommés sont bien jaunes et se détachent facilement de leur branche. Certains citronniers de la variété citronnier des 4 saisons, peuvent produire toute l’année. Bien que les citrons mûrs peuvent attendre plusieurs semaines sur l’arbuste, il est préférable de les récolter afin de ne pas compromettre le développement des citrons suivants.

Comment entretenir un citronnier en 6 points - Le blog du hérisson

Le citronnier est un arbre fruitier fragile face au gel, mais sinon facile d’entretien même si vous n’avez pas la main verte ! Décoratif, cet arbuste est parfait pour sublimer votre jardin. Cultivez vos propres citrons et vous pourrez réaliser de bonnes citronnades maison ou utiliser le jus de citron pour agrémenter vos plats. Envie d’aller plus loin ? Retrouvez d’autres idées et conseils dans notre catégorie d’articles consacrés au jardin.

Lucie Mayé

→ Comment et pourquoi pincer les plantes ?

Laisser un commentaire