Comment installer des poules dans son jardin ?

Comme de plus en plus de citadins et de campagnards, vous rêvez d’accueillir des poules dans votre jardin ? Pour bien faire les choses, il s’agit d’anticiper pour organiser leur intégration chez vous dans les meilleures conditions. Pour ceux qui débutent, découvrez comment installer des poules dans son jardin. Parlons réglementation sur les poules dans le jardin, adoption de poules, construction de poulailler, nourriture et transport de la poule.

Comment installer des poules dans son jardin ? - Le blog du hérisson
©George Walker

1. Poules au jardin : se renseigner en matière de réglementation

• Peut-on avoir des poules dans son jardin ? Peut-on avoir des poules en ville ?

Rendez-vous tout d’abord dans la mairie de votre commune de résidence pour connaître les règles en vigueur concernant l’installation de poules dans votre jardin.

Chaque municipalité met en effet en place sa propre législation sur l’implantation d’un poulailler. Certaines mairies en zone urbaine préfèrent interdire la présence de poulailler dans le jardin. Généralement, la législation en zone rurale est plus souple.

Si vous habitez dans un lotissement, pensez à consulter son règlement. Il est possible que des articles du règlement stipulent l’interdiction d’installer des poules dans son jardin.

Si la législation vous y autorise et avant de l’acheter ou le construire, sachez qu’un poulailler est considéré au même titre qu’un abri de jardin et peut nécessiter, en fonction de sa surface, de demander des autorisations :

  • Entre 5 m2 et 20 m2 de surface, vous avez simplement à faire une déclaration de travaux.
  • Au-delà de 20 m2, la demande d’un permis de construire est nécessaire.

De même que pour votre chat ou votre chien, vous avez aussi à déclarer vos poules auprès de votre agence d’assurance. En effet, en cas de problème, votre responsabilité civile est engagée. Respectez quelques règles de bon voisinage pour éviter tout tracas :

  • Construisez votre poulailler à bonne distance des habitations voisines pour éviter les nuisances sonores ;
  • Respectez les contraintes sanitaires liées à l’installation de poules dans votre jardin, vous limiterez ainsi les nuisances olfactives ;

Gardez vos poules dans un enclos pour éviter qu’elles n’aillent chez vos voisins ou sur la route.

Comment installer des poules dans son jardin ? - Le blog du hérisson
©Jenny Hill

2. Adopter des poules

La poule étant un animal social, elle vit mieux en groupe que seule. Pour débuter, vous pouvez ainsi adopter 2 à 4 poules. Si votre objectif est de collecter des œufs, sachez qu’une poule peut produire plus de 200 œufs par an. Un foyer de 4 personnes n’a besoin que de 3 poules pour s’approvisionner en œufs.

• Quelle race de poule choisir ?

Le choix de la race de poule dépend de votre objectif. Voulez-vous une poule pondeuse, pour vous fournir en œufs ? Préférez-vous une poule d’ornement, pour leur allure unique et leur plumage original ? Votre priorité est-elle de sauver une race de poule de l’extinction ?

Il existe une quarantaine de races locales de poules répertoriées en France et de nombreuses races étrangères. Chaque race a ses caractéristiques. Certaines sont reconnues comme d’excellentes pondeuses, comme la poule rousse, la Coucou de Rennes, la Sussex, la Marans etc. Les poules d’ornement sont généralement des petites poules, qui produisent des petits œufs : Bantam de Pékin, Sabelpoot, Chabo etc.

Pour affiner votre choix, réfléchissez bien à ce que vous attendez de vos poules.

• Poussin ou poule adulte ?

Les poussins demandent plus de soins que les poules plus âgées et, si votre objectif est de collecter des œufs, vous devrez attendre quelque temps avant de pouvoir en récupérer. Une poule commence en effet à pondre en moyenne à l’âge de 20 semaines.

Adoptez de préférence des animaux de plus de 6 semaines, âge auquel le plumage définitif est en place. A cet âge, le poussin peut quitter l’éleveur et rejoindre le poulailler.

Si vous envisagez d’acheter des poules adultes, faites attention qu’elles soient en bonne santé et vérifiez qu’elles ne soient pas trop âgées.

• Adopter un coq ou pas ?

La poule n’a pas besoin du coq pour pondre ses œufs. En revanche, il est indispensable pour féconder les œufs, si vous souhaitez avoir des poussins.

Le coq chante, il vocalise haut et fort. Si vous avez des voisins à proximité, cela peut vite occasionner des problèmes de voisinage.

• Où acheter ses poules ?

N’achetez pas vos poules ou vos poussins sans avoir mené d’abord une petite enquête ! Faites appel à un vendeur professionnel et sérieux. N’hésitez pas à poser des questions pour connaître les conditions d’élevage de ses animaux de basse-cour. Observez le lieu de vie des animaux : est-il propre ? Les animaux semblent-ils en bonne santé ? Bien nourris ?

Faites confiance à votre bons sens et à votre intuition.

Où acheter ses poules ? - Le blog du hérisson
©The Brewers

3. Construire un poulailler

Construire un poulailler est indispensable quand vous décidez d’installer des poules dans votre jardin. Vous pouvez opter pour un poulailler en kit ou, si vous êtes fan de bricolage, le bâtir vous-même. Placez-le dans un endroit du jardin protégé des courants d’air et des intempéries, tout en restant à proximité de la maison. Prévoyez aussi de l’espace autour du poulailler pour offrir un parcours en herbe aux poules.

Le poulailler est nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Il assure aux poules un refuge en cas de mauvais temps ;
  • Il offre un lieu de repos aux poules ;
  • Il est un point de ralliement où trouver eau et nourriture ;
  • Les poules peuvent pondre confortablement et en sécurité grâce aux pondoirs qui y sont installés ;
  • Il permet de protéger les poules des prédateurs comme les rats, fouines et renards (fermez bien le poulailler la nuit).

Si on récapitule, un poulailler doit donc inclure :

  • des nids : comptez un pondoir pour trois poules et couvrez les nids de litière type paille ou copeaux de bois pour conserver les œufs propres,
  • une mangeoire,
  • un abreuvoir avec de l’eau fraîche et propre toujours à disposition,
  • un perchoir.

• Installer un enclos

Les poules ont besoin d’être au grand air. Elles cherchent une partie de leur nourriture en parcourant l’espace enherbé et peuvent aussi satisfaire comme cela leur besoin de gratter la terre. Mettre en place une clôture autour du poulailler dans le jardin empêche les poules de vagabonder et les protège des prédateurs. Pour être efficace, l’enclos doit mesurer 1,50 à 2 m de hauteur. Le grillage doit avoir des mailles solides et serrées pour être bien sécurisé et assurer une bonne protection. 

Au bout d’un certain temps d’utilisation du parcours à leur disposition, les poules finissent par manger toute la verdure et le gazon et, à force d’avoir piétiné et gratté, laissent un sol nu. Pour remédier à cela, prévoyez de scinder le terrain autour du poulailler en plusieurs parcours. Vous pourrez alors changer régulièrement vos poules d’emplacement pour laisser le temps à l’herbe de repousser.

Il existe aussi des poulaillers mobiles montés sur patins ou sur roues, que vous pouvez déplacer régulièrement dans votre jardin ou un pré. Cependant, c’est une solution qui requiert beaucoup de terrain et qui vous oblige à déménager régulièrement le poulailler.

Comment installer des poules dans son jardin ? - Le blog du hérisson
©Annie Theby

4. Nourrir les poules

La poule est un omnivore et a donc besoin de manger des aliments variés.

Le régime alimentaire de la poule doit inclure :

  • De l’herbe : donnez lui accès à un parcours dans votre jardin en le changeant régulièrement. Elle picore le sol toute la journée et se nourrit grâce à cela d’herbe, d’insectes, de vers etc.
  • Des céréales : jardineries et boutiques en ligne vendent des sacs d’aliments comprenant des mélanges de céréales spécialement formulés pour les poules et adaptés à leurs besoins nutritionnels, en grains ou granulés.

Nourrissez vos poules dans une mangeoire plutôt que de disperser les graines au sol. Cela évite de souiller la nourriture et de gâcher inutilement les graines. Cela vous facilite aussi le nettoyage.

La poule buvant beaucoup et souvent, prenez soin de lui laisser de l’eau fraîche et propre à disposition et à volonté dans un abreuvoir. Les poules doivent pouvoir boire à tout moment.

Nourrir les poules - Le blog du hérisson
©Désirée Fawn

5. Accueillir les poules dans son jardin

Vous voilà prêt à installer vos poules dans votre jardin : poulailler, enclos, nourriture, tout est prévu pour que vos poules soient bien accueillies chez vous. Il est maintenant temps d’aller les chercher. Pour les transporter du lieu d’achat à chez vous, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Quel que soit le moyen de transport utilisé, il doit respecter ces critères :

  • La boîte ou la caisse doit être suffisamment sécurisée et résistante pour empêcher la poule de s’en échapper ;
  • Elle doit être adaptée à la taille de la poule : trop petite, elle ne lui laisse pas suffisamment d’espace pour se tenir debout ; trop grande et la poule risque de se blesser en tentant de fuir ;
  • L’équipement doit être bien aéré pour que la poule respire aisément ;
  • La poule doit y être protégée des intempéries.

Il existe des caisses de transport spécifiques adaptées pour les volailles. Vous pouvez aussi utiliser une cage de transport pour chien et chat ou encore un carton (attention pour ce dernier à faire des trous sur toute la surface pour aérer).

Une fois arrivés à la maison, pour bien accueillir vos poules dans votre jardin, laissez-les sortir d’elles-mêmes de leur boîte pour qu’elles s’acclimatent à leur rythme à leur nouveau lieu de vie. 

Vous savez maintenant comment installer des poules dans votre jardin. Très bientôt vous pourrez clamer « J’élève des poules dans mon jardin ! » et si vous avez fait le choix de poules pondeuses, vous aurez régulièrement des œufs frais à consommer. Alors, prêt à vous lancer ?

Claire Beauvillain

Laisser un commentaire