Coronavirus : déconfinement progressif en Suisse dès le 27 avril

Le Conseil fédéral a annoncé, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, un déconfinement progressif en Suisse dès le 27 avril. Si les cabinets médicaux, salons de coiffure et de massage, instituts de beauté seront les premiers à pouvoir rouvrir leurs portes, les autres magasins et les établissements scolaires du premier degré devront attendre. La Suisse ne sera pas le premier pays européen à lever les mesures de confinementPourtant la commission européenne préconise une coordination des États membres pour éviter une résurgence du Covid-19.

Coronavirus : déconfinement progressif en Suisse dès le 27 avril - Le blog du hérisson

Vers un déconfinement lent et progressif en Suisse

La levée des mesures de confinement mises en place pour ralentir la propagation du Coronavirus ne se fera pas en une seule étape. Si la situation le permet, les établissements scolaires du premier degré rouvriront leurs portes le 11 mai, ainsi que les autres magasins.

Suivront ensuite les établissements scolaires du second degré, les universités et les écoles professionnelles le 8 juin.

Les résultats des différentes étapes seront scrupuleusement étudiés pour éviter un retour massif du virus et endiguer la pandémie.

• Les différentes étapes du déconfinement

Le Conseil fédéral, au vu de l’évolution épidémiologique, a décidé d’assouplir les mesures de protection à partir du 27 avril. Les secteurs concernés sont ceux qui n’impliquent que peu de contacts directs, qui n’occasionnent pas de flux importants de personnes et pour lesquelles il est facile de mettre en place des plans de protection. Il s’agit des salons de coiffure, des instituts de beauté, ainsi que des magasins de bricolage, des jardineries, des pépinières et des fleuristes – à condition que la sécurité des clients et des employés soit garantie.

Les hôpitaux seront également de nouveau autorisés à pratiquer toutes les interventions, y compris celles qui ne sont pas urgentes. Sont également concernés les cabinets médicaux, les cabinets dentaires, de physiothérapie et de massages médicaux.

Enfin, les magasins d’alimentation qui proposent d’autres marchandises en plus des biens de consommation courante pourront rouvrir toute leur surface de vente.

À partir du 11 mai, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les écoles obligatoires, les autres magasins et les marchés. Les délais entre les différentes étapes permettront de suite l’évolution épidémiologique après l’assouplissement des mesures.

À partir du 8 juin, si les conditions sont favorables, le Conseil fédéral autorisera la réouverture des écoles professionnelles et du secondaire, ainsi que des établissements de divertissement et de loisirs tels que musées, bibliothèques, jardins botaniques et zoos, et d’assouplir l’interdiction de rassemblement. Il doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai prochain. Pour l’heure, rien n’est encore décidé pour la suite. S’agissant des grandes manifestations, le Conseil fédéral décidera lors d’une de ses prochaines séances quand elles seront à nouveau autorisées.

Le déconfinement en Europe : comment éviter la deuxième vague ?

Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, et Charles Michel, le président du Conseil européen, ont rendu public, mercredi 15 avril, une «feuille de route», afin d’éviter que chaque pays adopte une stratégie différente de déconfinement, comme cela a été le cas lors de la mise en place des mesures de confinements.

Trois critères sont mis en avant pour éviter un retour en force du Covid-19 et éviter une contagion massive de la population. Avant la levée des mesures, ils préconisent que la décrue du nombre de cas soit significative et durable, que les capacités d’accueils des hôpitaux soient suffisantes et que la mise en place de dépistage massive soit effective. Ils proposent également qu’une application mobile puisse être rapidement créée afin de permettre aux utilisateurs d’être prévenus lorsqu’ils sont en contact avec un porteur du Covid-19.

Pour l’heure, certains États ont déjà levé partiellement leurs mesures :

  • Le Danemark est le premier pays européen à rouvrir les crèches, écoles maternelles et primaires.
  • L’Espagne a autorisé, depuis le 13 avril, les secteurs de l’industrie et de la construction à reprendre ses activités. En outre, tous les autres habitants restent soumis à un confinement sévère.
  • L’Italie, fortement touchée, lèvera ses mesures de confinement qu’à partir du 3 mai, seuls quelques commerces, comme les librairies ou les laveries, ont été autorisés à rouvrir depuis le 14 avril.
  • L’Autriche a quant à elle, autorisé la réouverture des jardins publics et des petits commerces.

Ces premiers pays à assouplir les règles de confinement seront scrutés par leurs voisins européens, alors qu’une deuxième vague de la pandémie est fortement envisagée.

Elise Duret

Coronavirus : déconfinement progressif en Suisse à partir du 27 avril

Laisser un commentaire