Déchiffrer les offres d’énergie verte

Vous avez déjà certainement reçu un coup de téléphone ou vu une publicité d’un fournisseur se vantant de proposer de l’énergie verte. Que ce soit pour le gaz ou l’électricité, on vous parle d’offres avantageuse, pas chères, ou encore d’origine renouvelable. Les promesses sont nombreuses et alléchantes, mais sont-elles tenues ? Et puis, qu’est-ce qu’une offre d’électricité verte exactement ? Comment savoir si l’énergie fournie est 100 % verte ? Pour apprendre à déchiffrer les offres d’énergie verte et répondre à ces questions, découvrez vite cet article !

Déchiffrer les offres d’énergie verte - Le blog du hérisson

L’énergie verte : qu’est-ce que c’est ?

Le terme « énergie verte », pour l’électricité comme pour le gaz de ville, désigne une énergie dont l’origine provient de sources renouvelables. La production délectricité verte provient essentiellement de l’énergie éolienne, hydraulique, ou solaire. Il s’agit d’utiliser une source naturelle et renouvelable afin de produire de l’électricité. Parmi celles-ci, on trouve aussi la géothermie qui utilise l’énergie de la terre et la convertit en chaleur. C’est le procédé utilisé par les pompes à chaleur domestiques. Malgré ces nouvelles méthodes de production, le nucléaire garde la première place en France. Avec une part représentant encore plus de 70 % de la production annuelle d’électricité, cette méthode est encore difficilement détrônable. Le pourcentage diminue progressivement mais reste majoritaire.

Pour le gaz de ville, on parlera de biogaz. Celui-ci est issu de la décomposition de matières organiques. Autrement dit, il s’agit d’une sorte de compost géant dans lequel déchets animaux ou végétaux vont fermenter et évacuer du gaz dans un environnement clos, sans oxygène. À l’heure actuelle, la production de biogaz ne représente que 2 % de la production d’énergie en France. Cette méthode est encore peu rentable aux yeux de la majorité des fournisseurs d’énergie. Elle offre néanmoins du potentiel car elle ne fait pas appel aux énergies fossiles.

Offres « vertes » : le sont-elles vraiment ?

Lorsqu’un fournisseur vous propose une offre verte, l’énergie fournie n’est pas nécessairement de source renouvelable. Mais alors, où est le vert là-dedans ? En vérité, la fourniture d’électricité ou de gaz provient bien souvent d’une source classique, autrement dit, non renouvelable (nucléaire notamment). Pour pouvoir afficher une offre verte, le fournisseur peut simplement s’engager à assurer une contrepartie.

En échange de fournir une énergie d’origine standard, il devra réinjecter dans le réseau une quantité d’énergie de source renouvelable. Celle-ci doit être équivalente à la consommation du client. C’est le dispositif des Garanties d’Origines. De nombreux fournisseurs se contentent donc simplement d’acheter ces garanties à des producteurs d’énergie verte mais n’en produisent ni n’en fournissent aux clients directement. Lorsqu’une offre verte est affichée accompagnée d’une note à lire en petit caractère, prudence. Les propositions à très fortes réductions ou à prix bloqués longue durée sont en général liées à l’achat de Garanties d’Origines. Produire de l’énergie verte a un coût et les grands fournisseurs, malgré leurs moyens, se limitent bien souvent à utiliser ce système de contrepartie. En résumé, la plupart des offres vertes n’en sont pas réellement, du moins pas dans le sens attendu.

Une énergie 100 % verte : c’est possible ?

Au top 3 des fournisseurs français en terme de clients, on trouve les historiques EDF et ENGIE, ainsi que Total Direct Énergie. Tous concurrents, chacun propose au moins une offre verte. Pourtant, aucun ne fournit de l’énergie d’origine renouvelable à 100 %. Ils utilisent tous le mécanisme des Garanties d’Origine. L’énergie fournie est donc d’origine standard et des énergies renouvelables sont réinjectées dans le réseau en contrepartie. Pour le gaz de ville, la contrepartie n’est souvent que de 10 % de biogaz reversé. En effet, les capacités de production dans ce domaine sont trop faibles pour permettre un taux de 100 % chez ces fournisseurs importants. De manière générale, plus le fournisseur compte de clients, et plus il lui est difficile d’assurer une capacité de production suffisante en énergie renouvelable.

Avoir de l’énergie 100 % verte, c’est possible finalement ? Oui, à condition d’y mettre le prix ! Quelques fournisseurs proposent de l’électricité ou même du gaz vert en provenance de producteurs locaux, tels que Enercoop ou Ilek. Le prix du kilowattheure va alors dépendre du lieu de production et peut varier du simple au double. Attention également au prix de l’abonnement. Prenez donc bien en compte tous ces éléments tarifaires avant de souscrire à une offre d’énergie verte.

Déchiffrer les offres d’énergie verte - Le blog du hérisson

À retenir

Pour choisir son fournisseur d’énergie, lisez bien les petites lignes du contrat. S’il est question de contrepartie, ou d’énergie réinjectée sur le réseau, pas de fourniture d’énergie verte en vue. Si le lieu de production est indiqué ou que le prix dépend de l’adresse de consommation, l’offre est plus susceptible d’être verte. Attention pour le gaz, la provenance renouvelable à 100 % est plus difficile à obtenir car les sources de production sont moins nombreuses qu’en électricité. Dans tous les cas, les énergies d’origines entièrement renouvelables se présentent sous un tarif généralement plus élevé que la moyenne.

Elise Lechanoine

Laisser un commentaire