Flâner à Édimbourg | Écosse

Vous rêvez de châteaux hantés, de ruelles médiévales et de légendes mystérieuses ? Venez flâner à Édimbourg. La capitale de l’Écosse vous envoûtera par son ambiance et les trésors qu’elle abrite.

Flâner à Édimbourg | Écosse - Le blog du hérisson

Édimbourg, ville au tempérament volcanique

À l’origine, Édimbourg était un fort bâti sur Castle Rock, une colline volcanique. Au septième siècle, elle était sous domination anglaise. Ce n’est que trois-cents ans plus tard qu’elle repassera aux mains des Écossais. Au XIIe siècle, le roi Malcolm III entreprend la construction du château. Par la suite, la cité se développera pour devenir prospère.

Flâner à Édimbourg | Écosse - Le blog du hérisson
Castle Rock

À la renaissance, l’expansion de la capitale écossaise se poursuit malgré les attaques anglaises. De nombreux drames marquent cette époque. Les épidémies sont légion. Pour cause, l’hygiène est inexistante dans la ville. La population déverse ses déchets dans le Nor Loch, un lac aujourd’hui remplacé par les jardins de Princes Street. L’odeur qui s’en dégage est épouvantable et les maladies se propagent chez les Édimbourgeois.

De nos jours, cette sombre époque est révolue. Édimbourg est tournée vers l’avenir et les seules traces du passé sont les références historiques que vous trouverez à chaque coin de rue.

À visiter, à faire, les insolites de la capitale écossaise

• L’Old Town, l’histoire au cœur d’Édimbourg

Le centre historique de la ville n’est pas très étendu. Néanmoins, ce quartier classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO recèle d’anecdotes et de lieux importants de la tradition écossaise. Le château délimite le début de l’Old Town. Sa situation sur la colline de Castle Hill vous offre une vue imprenable du haut des remparts. À l’intérieur, vous plongerez dans le passé à travers les expositions et les décors d’autrefois. L’incontournable de la visite se trouve dans les salles où sont gardés les joyaux de la couronne et la pierre du destin. C’est sur ce bloc de grès qu’étaient sacrés les rois et reines d’Écosse.

Si vous souhaitez continuer à flâner dans cette partie d’Édimbourg, vous devriez parcourir le Royal Mile. Cette artère emblématique de la ville tire son nom de sa longueur et du fait que les souverains d’Écosse l’empruntaient pour rejoindre le palais de Holyrood.

Parmi les incontournables de cette voie, vous trouverez Gladstone’s Land. Ce bâtiment, devant lequel se situe une statue de faucon, semble tout droit sorti du passé. À l’intérieur, vous y découvrirez les conditions de vie d’une famille de marchands au XVIIe siècle.

Vous remarquerez les petites ruelles tout le long du Royal Mile. Elles sont spécifiques à Édimbourg et portent le nom de closes. L’une d’entre elles, Mary King’s Close, est tristement célèbre. En effet, lorsque la peste frappait la ville, on y isolait les malades. Beaucoup de mystères entourent ce lieu et certains prétendent qu’il est hanté  !

Flâner à Édimbourg | Écosse - Le blog du hérisson
Le Royal Mile

En descendant un peu sur le Royal Mile, vous arriverez dans le quartier de Canongate. À l’origine, celui-ci était un bourg indépendant rattaché à la cité en 1865. D’ailleurs, deux adresses font référence à l’emplacement de la porte qui marquait le début de Canongate. La première est un petit bistrot appelé The Nether Bow Port. La seconde n’est qu’à quelques pas et sa devanture porte l’inscription The World’s End.

Plus loin dans Canongate, vous apercevrez le Tolbooth. Vous reconnaîtrez cet édifice facilement grâce à sa tour affublée d’une horloge. Ce centre de collecte des impôts servait aussi de prison et de tribunal. C’était un passage obligé pour les voyageurs qui devaient s’acquitter du péage pour accéder au bourg. Aujourd’hui, on y trouve une taverne.

Flâner à Édimbourg | Écosse - Le blog du hérisson
Le Tolbooth dans Canongate

Continuez jusqu’au bout du mile et vous arriverez au palais de Holyrood. C’est la résidence des rois et reines en Écosse. À l’intérieur, vous ferez un bond de plusieurs siècles en arrière. Vous ne saurez où donner de la tête, que ce soit dans la salle du trône, dans la grande galerie ou au sein des appartements d’État. Les tapisseries aux murs, les lustres et les meubles d’époque rendent l’immersion intense. On s’attendrait presque à voir la famille royale au détour d’un couloir. Justement, si vous êtes friand d’histoire, n’oubliez pas d’explorer la tour où vivait Marie Stuart. Elle abrite sa chambre et le petit salon où l’un des épisodes les plus tragiques de sa vie s’est déroulé. C’est dans cette pièce que Lord Darnley, son époux, fit assassiner le secrétaire particulier de cette dernière, David Rizzio.

Pour compléter votre visite de l’Old Town, vous pourriez découvrir Grassmarket. Aujourd’hui, cette place est prisée pour ses boutiques, ses pubs et la vue sur le château. Jadis, en revanche, le lieu était sale, bruyant et avait mauvaise réputation. Car on y exerçait la justice grâce à la potence installée dans le coin sud-est. De plus, l’endroit accueillait la foire aux bestiaux, ce qui ajoutait à son aspect repoussant.

Enfin, pour un dernier détour dans le centre historique filez du côté de Victoria Street. Ce lieu coloré a fait place au West Bow, une rue étroite et escarpée qui reliait Grassmarket au Lawnmarket, un marché aux textiles.

Lorsque vous viendrez flâner à Édimbourg, vous comprendrez que les références à la saga Harry Potter ne manquent pas. C’est le cas ici. JK Rowling, la maman du jeune sorcier, s’est inspirée de Victoria Street pour créer le chemin de traverse.

Victoria Street | Écosse - Le blog du hérisson
Victoria Street

• Le New Town, la modernité écossaise

Édimbourg, c’est un subtil mélange entre tradition et modernité. Pour en être témoin, vous devrez vous aventurer dans le quartier du New Town. Il commence avec les jardins de Princes Street qui séparent le centre historique de la nouvelle ville. Cet écrin de verdure est un des lieux les plus fréquentés de la cité. Toute l’année, les habitants y viennent pour se détendre ou assister à des manifestations culturelles. Le parc abrite nombre d’édifices. Le Scott Monument par exemple, ce chef-d’œuvre de l’architecture gothique victorienne érigé en l’honneur de sir Walter Scott, l’une des plumes les plus célèbres du pays.

Si vous continuez votre escapade tout au bout de Princes Street, vous atterrirez à Calton Hill. C’est à cette colline que la capitale de l’Écosse doit l’un de ses surnoms : l’Athènes du nord. La forme du monument national n’est pas étrangère à cette appellation. Celui-ci, conçu pour ressembler au Parthénon athénien, n’a jamais vu sa construction finie faute de fonds.

Flâner à Édimbourg | Écosse - Le blog du hérisson
Scott Monument, le monument national écossais

Calton Hill est connue pour son panorama et l’histoire liée aux monuments qui la peuplent. Parmi eux, citons ceux dédiés au poète Robert Burns et à l’amiral Nelson. Le premier ouvrage rend hommage à ce poète chéri en Écosse à qui l’on doit le chant Auld Lang Syne repris par les Écossais le jour d’Hogmanay. Le second, construit en l’honneur du célèbre officier de marine, possède une particularité. La boule installée à son sommet signale lorsqu’il est treize heures. Elle permettait aux matelots stationnés dans le port de Leith et l’estuaire du fleuve Forth de régler leurs montres.

Vous cherchez un autre incontournable pour flâner à Édimbourg ? Vous devriez vous balader à Dean Village. À l’origine, c’était un quartier industriel, on y comptait des usines et une dizaine de moulins. Aujourd’hui, les bâtiments accueillent des logements. Le lieu est bucolique et en vous promenant le long de la rivière Water of Leith vous admirerez les cygnes et nombreuses espèces d’oiseaux qui vivent ici.

Dean Village | Écosse - Le blog du hérisson
Dean Village

Les bonnes adresses

Le marché de Grassmarket : Le samedi matin, les étals y regorgent d’objets artisanaux et de nourriture locale : pâtisseries, pains, légumes et autres produits frais.

Victoria Street : les boutiques de la rue offrent un grand choix de marchandises. Que vous cherchiez des vêtements en cachemire écossais, des bougies, des cosmétiques naturels ou du fromage et des whiskies. Vous y trouverez forcément chaussure à votre pied.

Où manger et dormir à Édimbourg ?

Les bonnes tables ne manquent pas dans la capitale écossaise. Pour découvrir la gastronomie du pays, vous pourrez pousser la porte du Fiddler’s Arm.  Dans ce pub traditionnel, vous dégusterez des recettes à base de Haggis, le plat national. Ne vous fiez pas aux apparences ! Cette spécialité préparée avec de l’avoine, du sel, des épices et des abats de mouton s’avère intimidante au premier abord. Elle n’en est pas moins délicieuse. Une version végétarienne est aussi servie. D’autres mets typiques sont à la carte comme le fish and chips, ou les bangers and mash, des saucisses agrémentées de purée de pommes de terre. Côté boissons, pour commander un whisky vous devrez demander un « dram of whisky ». Venez le soir pour une immersion complète dans l’ambiance écossaise. Vous profiterez de la musique jouée par les groupes locaux.

Si vous souhaitez vous restaurer dans un endroit pour le moins original, allez au Dirty Dick’s. Ici la décoration surprend. Les murs et le plafond sont recouverts d’un bric-à-brac d’objets. Les bougies disposées sur les tables donnent une atmosphère intimiste et le lieu ressemble à un repaire de pirates. Côté carte, vous trouverez des soupes, des burgers et des spécialités écossaises.

Les hôtels pullulent à Édimbourg. Comptez 70 euros la nuit en moyenne. Réservez en avance pour faire baisser la facture, notamment si vous prévoyez de venir pendant le festival international d’Édimbourg. Pour profiter du centre-ville, choisissez le Stay Central Hotel. Il est situé à côté de la Cathédrale Saint-Gilles au cœur de l’Old Town. Si vous cherchez l’authenticité, voyez plutôt du côté du Ramsay’s Bed and Breakfast  les chambres y sont très confortables, le quartier calme, et les hôtes adorables.

Flâner à Édimbourg le temps d’un week-end c’est s’assurer de voyager dans le temps. Cette ville, magique par bien des aspects, ne laisse personne indifférent. Sa culture, ses habitants et sa gastronomie vous marqueront pour toujours. Avec un peu de chance, vous passerez entre les averses. Sinon prenez la météo du bon pied comme les Écossais. Ils ont pour coutume de dire que « la pluie d’aujourd’hui est le whisky de demain ! ». Vous voulez découvrir un autre pays celtique ? Jetez un œil à notre article sur la ville irlandaise de Cork.

Clément Doniol

Laisser un commentaire