Flâner à Troyes | Aube

Venez flâner à Troyes dans l’Aube, en Champagne, pour découvrir une ville aux mille facettes ! Amoureux d’architecture, de gastronomie et de culture, vous serez surpris par la richesse de la capitale auboise.

Flâner à Troyes | Aube - Le blog du hérisson

La cité tricasse doit d’abord ce nom aux prémices de son histoire, lorsqu’un peuple gaulois investit un site déjà occupé à la Préhistoire et fonde Augustobona : ce sont les Tricasses. Au fil des siècles, l’essor de la ville se confirme grâce à la présence de la Seine et à sa position de carrefour sur la via Agrippa.

La ville devient le cœur de la Champagne au Moyen Âge, notamment grâce aux Comtes de Champagne qui structurent le bâti avec la construction de nouveaux quartiers et de bâtiments symboles de leur influence dans la région : le palais des Comtes de Champagne, l’évêché, sont alors édifiés. Les Comtes organisent les fameuses foires et font de Troyes un lieu d’échanges commerciaux internationaux.

Ce rôle ne se dément pas à la Renaissance. Forte de son attrait économique, la cité rayonne également d’un point de vue culturel. Les églises et leurs vitraux exceptionnels sont agrandies et offrent à Troyes un autre de ses surnoms : la ville aux 10 églises. L’incendie de 1524 détruit un tiers du patrimoine architectural mais c’est sans compter sur le dynamisme du « beau XVIème » qui reconstruit la cité champenoise et lui permet de poursuivre son développement.

Le XIXème siècle fait de la ville la capitale de la maille, notamment grâce à la bonneterie. Les nombreuses usines modifient alors le décor. Les cheminées caractéristiques ponctuent encore le paysage troyen actuel. Ce rayonnement ne se dément pas au XXème, malgré une restructuration importante avec la destruction du mur d’enceinte et l’alignement des rues. Miraculeusement sauvé des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, le centre historique de Troyes offre une plongée exceptionnelle dans le passé glorieux de la cité champenoise.

Les fameuses maisons en pans de bois, fortes des réhabilitations, sont le symbole éloquent du cœur historique de la ville. Une anecdote chère aux Troyens pour finir : sur une carte, le centre-ville prend la forme d’un bouchon de champagne, clin d’œil au produit phare de la région !

A visiter, à faire, les insolites…

La ruelle des chats : c’est la rue à voir dans Troyes. Son étroitesse a entraîné le rapprochement des pignons des maisons, ce qui permet aux chats de passer de l’un à l’autre sans le moindre effort. Comme toutes les rues adjacentes, elle est pavée à l’ancienne et vous plonge dans un décor typiquement médiéval.

Flâner à Troyes | Aube - Le blog du hérisson
La ruelle des chats ©Daniel Le Nevé

Le musée Saint-Loup : en plein cœur du « bouchon », prenez le temps de visiter ce musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie. Les origines lointaines de la cité tricasse sont présentes dans la partie archéologique. Le musée regroupe également des collections de peintures composées des confiscations opérées durant la Révolution Française. Vous pourrez y contempler des tableaux de Rubens, Corot, Watteau, ou encore Vasari. Les nombreuses statues et sculptures ne manqueront pas de vous étonner également. (1, rue Chrestien de Troyes)

Le Cœur de Troyes : conçue par les artistes aubois Michèle et Thierry Kayo-Houël, cette structure en inox marque le centre exact de la cité. Tout en finesse, il s’anime, le jour, par la valse des jets d’eau qui l’entourent. A la tombée de la nuit, il s’illumine de rouge, par intermittence, mimant les palpitations du cœur. En amoureux, laissez-vous gagner par le romantisme du quartier et accrochez un cadenas sur la passerelle, petite sœur du Pont des Arts. (Quai Dampierre)

Flâner à Troyes | Aube - Le blog du hérisson
Le Cœur de Troyes ©Olivier Gobert

Une promenade au fil de l’eau : en partant du Cœur, remontez les quais de Comtes de Champagne jusqu’aux bassins de la préfecture. N’oubliez pas de faire une photo souvenir avec La jeune fille qui donne un baiser et de vous asseoir avec Lili sur le banc qui clôture les quais. Poussez ensuite jusqu’à la péniche où une joyeuse ribambelle d’enfants vous attend.

L’église Sainte-Madeleine : de style gothique, c’est une des plus anciennes églises de la ville. Poussez la porte et découvrez son jubé : il s’agit d’une tribune de pierre séparant le chœur de la nef. Elle semble faite de dentelles tant le travail est minutieux. Comme dans les autres églises troyennes, les vitraux sont remarquables. (Rue Madeleine)

Les bonnes adresses…

Le cellier Saint Pierre : vous y dégusterez la fameuse prunelle de Troyes, une liqueur régionale à apprécier en digestif ou en accompagnement d’un sorbet pour composer un « trou champenois ». Des cuvées de champagne aubois vous sont bien sûr proposées. (1, place Saint Pierre)

Le marché des halles : ce grand marché central couvert abrite une trentaine de commerçants, dont plusieurs fromagers qui se feront un plaisir de vous faire déguster un morceau de Chaource ou de Champ sur Barse. Si vous êtes plutôt sucré, vous apprécierez une pâtisserie de Pascal Caffet, meilleur ouvrier de France et véritable fierté troyenne. (Rue Claude Huez)

La librairie « Le Chat de Gouttière » : si vous voyagez à Troyes en famille ou simplement pour un cadeau souvenir à un enfant de votre entourage, entrez dans cette librairie et basculez dans un monde enchanté. Vous déambulez parmi les livres jeunesse, les jeux de société, les objets de décoration pour enfants, les articles de papeterie tous plus adorables les uns que les autres. (11, rue de la Monnaie)

La boulangerie « Du Pain et des Images » : en s’éloignant du centre-ville, vous trouverez cette boulangerie atypique où l’artisan maîtrise aussi bien les cuissons que l’objectif. Vous pourrez donc admirer ses clichés dans sa boutique qui propose des pains variés, un coin traiteur et des pâtisseries exquises :  entrez goûter le roulé aux pralines, vos papilles s’en souviendront ! (307, rue du faubourg Croncels)

Où manger et dormir ?

Le Quai de Champagne : dans un cadre de verdure idyllique, vous déjeunez ou dînez pourtant en plein centre-ville si vous vous installez dans ce restaurant gastronomique. La cuisine est d’un raffinement délicat, le service toujours agréable et bienveillant. (1 bis, quai de Comtes de Champagne)

Tout Simplement : comme son nom l’indique, ce restaurant propose une cuisine simple, mais pleine d’inventivité. Les produits frais et locaux ajoutent à la valeur de l’établissement. Vous en profiterez pour admirer, en terrasse, l’Hôtel de ville et les premières maisons en pans de bois qui ouvrent vers le centre historique. (29, place Alexandre Israël)

Aux Crieurs de Vin : c’est le restaurant réputé pour servir la meilleure andouillette AAAAA de Troyes ! Dans une ambiance chaleureuse, vous ne manquerez pas de vous laisser conseiller un bon vin pour accompagner vos plats. (4, place Jean Jaurès)


Hôtel Le Relais Saint Jean : avec ses allures d’hôtel de luxe, le Relais Saint Jean vous accueille dans le centre historique de Troyes. Il offre des prestations de grande qualité, tel un jacuzzi privatif installé dans une cave datant du Moyen Âge. (51, rue Paillot de Montabert)

Hôtel Le Champ des Oiseaux : cet établissement situé à deux pas de la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, est un échantillon de campagne en pleine ville. Les chambres, dans un esprit rustique et raffiné à la fois, offrent un confort et une intimité appréciés. Une piscine, un spa et un grand jardin intérieur viennent apporter la note finale au Champ des oiseaux. (20, rue Linard Gonthier)

Pour un week end en amoureux, une semaine en famille ou un déplacement professionnel, prenez le temps de découvrir Troyes : elle met en lumière son patrimoine ancien tout en se tournant vers la modernité par des offres touristiques toujours renouvelées. Indéniablement, Troyes est une ville qui bouge !

Si vous souhaitez continuer à découvrir la Champagne, nous vous invitons à visiter la cité des rois, Reims.

Lauriane Paslawski

Laisser un commentaire