Guide rapide pour vivre en autosuffisance

Que pensez-vous du concept de vivre en autosuffisance ? Vous me répondrez, c’est quoi ou bien c’est de la folie en cette période mouvementé. Qu’est-ce-qui vous empêche de vous de vous projeter ? La peur, la crise actuelle ou tout simplement la méconnaissance de l’autosuffisance. Dans cet article, des explications sur le mode de vie en autonomie vous seront révélées. Ce guide rapide pour vivre en autosuffisance vous donnera une progression à un changement de vie quotidienne. Alors êtes-vous prêts à me suivre dans cette nouvelle aventure ?

Guide rapide pour vivre en autosuffisance - Le blog du hérisson

L’évolution agricole à l’autosuffisance

Un petit rappel de l’histoire agricole pour comprendre son cheminement.

• Définition

L’autosuffisance signifie que la personne peut subvenir seul à ses besoins essentiels, qui possède ses propres ressources.

• L’origine

Pour commencer, la plupart de la population française des années 30 est rurale et formée de petits paysans. Les fermes sont peu mécanisées et peu productives. Les travaux se font manuellement. Suite à la deuxième guerre mondiale, la France est à reconstruire. L’organisation et la modernité de l’agriculture évoluent au fil des années. La ferme laisse peu à peu la place à l’entreprise agricole avec une augmentation de la production alimentaire. De même, l’agriculture dans les années 70 prend le rang de surproduction commerciale.

• Un nouveau mode de vie

Enfin , la population a changé. La modernisation et le confort entraîne une surconsommation quotidienne. Certaines personnes adoptent un nouveau mode de vie l’autosuffisanceafin de retourner aux sources.

Guide rapide pour vivre en autosuffisance - Le blog du hérisson

Un projet familiale

Un jour, vous prenez conscience que la vie que vous menez ne vous correspond plus. Votre famille s’est agrandie. Les moments d’échanges sont rares. Pourquoi continuer un rythme effréné, boulot, métro, dodo ?

Guide rapide pour vivre en autosuffisance - Le blog du hérisson

• Le changement de vie

D’abord, discutez avec vos proches de vos idées pour vivre différemment. Les uns et les autres s’interrogent sur ce changement. En outre, chacun a ses habitudes. Sera-t-il facile de partir de zéro en espérant une vie meilleure ?

• Vivre en autosuffisance

Premièrement, réfléchissez aux besoins de votre famille. Tous ensemble, vous listerez les points importants. Ensuite, déterminez les priorités. Concevez un plan, c’est une aide précieuse pour créer votre programme. L’ébauche prend forme, une nouvelle situation est instaurée. Tout votre entourage est enthousiasmé par ce projet original.

• La concrétisation du projet

Depuis l’ébauche créée, vous  devez commencer vos recherches. Dans quelle région et lieu souhaitez-vous vivre ? C’est une  démarche qui peut prendre beaucoup de temps. Faut-il se presser absolument ou laisser l’opportunité se présenter à vous ? Cette aventure est devenue un rêve qui finira par se matérialiser. Que souhaitez-vous pour votre famille Un lieu, une habitation qui vous enchanteront au fil des années. Prenez donc le temps suffisant pour choisir en toute sérénité votre futur cocon familial. En attendant de trouver votre trésor, vous vous formerez à travers les livres, internet, les ateliers de bricolage ou autres pour construire et avancer dans votre nouvelle vie. Chacun aura un rôle dans cette aventure sur différents thèmes ou niveau d’apprentissage. Grâce à ces recherches, vous suscitez des liens  et des échanges au sein des vôtres ou de l’extérieur.

Le guide pas à pas du novice

D’abord, ce guide servira de mémento pour les différentes étapes pour “vivre en autosuffisance”. C’est un complément d’informations pour votre plan et de vos objectifs définis. Par ailleurs, les phases sont similaires à tous les projets d’autosuffisance. Vous élaborez un budget, à la transformation de l’habitation et son environnement, le minimalisme, la production alimentaire, le médical. Tous ces points sont importants pour une bonne réussite de l’autosuffisance.

• Les 5 phases importantes

L’autofinancement

Pour commencer, le financement est la partie la plus épineuse du projet. Quel sera votre budget ? Vous devez acquérir votre bien (habitation et terrain) ainsi que le matériel.
Travaillez-vous seul ou à deux ? Vos métiers, vous permettent-ils un revenu suffisant pour subvenir à vos besoins ? De plus, quelques astuces pour diminuer certains frais vous aideront. Tenez un cahier des comptes pour contrôler vos dépenses et vos recettes. C’est un moyen de visualiser plus facilement et efficacement. Les objectifs peuvent être à court ou long terme. Vos besoins sont une motivation pour économiser de l’argent et éviter le superflux. Enfin, la récupération de matériel dans les brocantes, chez les voisins, dans les Emmaüs et autres permettent de minimiser vos dépenses.

L’autofinancement - Le blog du hérisson

L’autonomie énergétique

Deuxièmement, vous êtes propriétaires d’une habitation et de terres, ce qui autorise à évoluer dans votre projet. Mais la maison doit être fonctionnelle et correspondent à vos priorités : Le chauffage, l’électricité, l’eau sont les trois éléments primordiaux.

Tout d’abord, l’isolation de votre toiture, des murs, des portes et fenêtres s’est les premiers travaux à exécuter tout en respectant les normes et les matériaux choisis.
Ensuite, l’installation d’un chauffage à bois, électrique grâce aux panneaux solaire ou éolienne à réfléchir suivant votre région et l’exposition de l’habitat. L’eau est devenue une denrée rare donc gagner de l’autonomie et alléger votre facture d’eau. Pour recueillir de l’eau potable, des installations ont évolué et doivent être aux normes.

Avant tout, prévoyez une consommation en fonction du nombre de personnes de votre foyer. Commençons par la récupération des eaux pluviales qui tombent du toit vers les gouttières reliées à une cuve. Pour la maison, l’alimentation en eau potable se fait grâce à une pompe installée en sous-sol. Donc, prenez le temps de vous informer afin que votre installation soit conforme et en toute sécurité.

Guide rapide pour vivre en autosuffisance - Le blog du hérisson

L’autosuffisance alimentaire

Troisièmement, la place alimentaire est fondamentale. Elle nourrira votre famille avec des produits sains de votre jardin. Au début, votre consommation sera limitée et peu productive. Mais vous pouvez utiliser la technique de la permaculture qui s’inspire de la nature pour créer un écosystème comestible. En respectant, les saisons, votre jardin sera en accord avec vos convictions. Par la suite, vous consommerez vos propres conserves. En incluant l’élevage, vous mangerez des oeufs, du fromage, du beurre, de la viande et vous sirotez votre lait, cidre, etc. Pour cela, des années s’écouleront pour fabriquer et améliorer vos techniques. Par la suite vous disposerez d’une production payable.

L'autosuffisance alimentaire - Le blog du hérisson

L’auto Médicalisation

En quatrième phase, l’autosuffisance médicale est un élément à prendre avec sérieux. Tout d’abord, une formation sur la croissance des plantes est nécessaire. Afin de cultiver ces différents végétaux, dans les règles de l’art, vous vous documentez dans les livres, sur des sites spécialisés ou dans les ateliers dirigés par des  professionnels. Cette culture, vous sera personnelle pour soigner les maux bénins habituels. Mais en aucun cas, ne remplacera jamais l’avis d’un médecin pour des problèmes de santé plus alarmants.

Guide rapide pour vivre en autosuffisance - Le blog du hérisson

L’autosuffisance des produits d’hygiène

La dernière étape améliore votre quotidien en préparant des produits d’hygiène ou de la maison pour le meilleur entretien. Cette fabrication évoluera avec le savon, le dentifrice, la lessive, le produit vaisselle et bien d’autres, en minimisant les produits utiles.

L’autosuffisance des produits d’hygiène - Le blog du hérisson

Ce guide de l’autosuffisance accède à un nouveau mode de vie. De nos jours, de nombreuses personnes se sont instaurées de nouvelles règles à court et long terme pour profiter de la richesse de notre nature. Après la lecture de cet article, changerez-vous votre comportement quotidien ou franchissez-vous le pas afin de vivre en utosuffisance ?

Si vous pratiquez l’autosuffisance, dites-nous comment vous faites ?

Patricia Sire

Laisser un commentaire