Le CECRL en six niveaux de compétences

Le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer est un document publié par le Conseil de l’Europe en 2001 et faisant autorité dans de nombreux pays. Le CECRL a été conçu dans l’objectif de fournir une base transparente, cohérente et aussi exhaustive que possible pour l’élaboration de programmes de langue, de lignes directrices pour les curriculums, de matériels d’enseignement et d’apprentissage, ainsi que pour l’évaluation des compétences en langues étrangères. La première partie de l’article portant sur le CECRL en six niveaux de compétences sera suivie d’une présentation de quatre diplômes de langue valables à vie.

Le CECRL en six niveaux de compétences - Le blog du hérisson
©Audra Langues

Les six niveaux communs de compétences

• Utilisateur expérimenté

Le niveau C2

L’utilisateur expérimenté de niveau C2 :

  • peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend.
  • peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente.
  • peut s’exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

Le niveau C1

L’utilisateur expérimenté de niveau C1 :

  • peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites.
  • peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. 
  • peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique.
  • peut s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.

• Utilisateur indépendant

Le niveau B2

L’utilisateur indépendant de niveau B2 :

  • peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité.
  • peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre.
  • peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Le niveau B1

L’utilisateur indépendant de niveau B1 :

  • peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc.
  • peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée.
  • peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt.
  • peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.

• Utilisateur élémentaire

Le niveau A2

L’utilisateur élémentaire de niveau A2 :

  • peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail).
  • peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels.
  • peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.

Le niveau A1

L’utilisateur élémentaire de niveau A1 :

  • peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets.
  • peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. – et peut répondre au même type de questions.
  • peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

Le niveau A0

Last but not least, le niveau A0. Ce niveau informel, qui n’existe pas dans le référentiel du CECRL, correspond à celui du « débutant absolu » n’ayant aucune expérience de la langue étudiée. Il peut également désigner avec humour et légèreté l’auto-diagnostic d’un apprenant négligent.

Quatre diplômes de langues valables à vie

• Deux diplômes pour valoriser ses compétences en langue

Le CLES et le DCL permettent d’attester, sans limite de validité, les compétences des candidats dans une ou plusieurs langues :

  • Le certificat de compétences en langue de l’enseignement supérieur ou CLES est ouvert à tous les publics et s’adresse plus particulièrement aux étudiants. Les épreuves se présentent sous la forme d’un scénario de mise en situation réaliste. Le CLES se décline en trois niveaux : B1, B2, C1 et dix langues.
  • Le diplôme de compétences en langue ou DCL a été spécialement créé pour les adultes afin d’évaluer la maîtrise professionnelle d’une langue (sur treize au total). En fonction de leur performance, les candidats obtiennent le diplôme avec la mention de l’un des niveaux du CECRL (A2 à C1).

• Deux diplômes de référence en anglais et en espagnol

L’anglais (en LVA) et l’espagnol (en LVB) sont de loin les langues les plus étudiées dans le système éducatif français. Voici leurs deux diplômes de référence, valables à vie :

  • En anglais : Les Cambridge English Qualifications : A2 Key, B1 Preliminary, B2 First, C1 Advanced, C2 Proficiency ;
  • En espagnol: Le Diploma de Español como Lengua Extranjera ou DELE (niveaux A1 à C2), proposé par l’Institut Cervantès.

L’apprentissage des langues étrangères est un vecteur au service de l’accès à la mobilité dans une Europe sans frontières, voire dans le monde entier. Cet apprentissage favorise l’ouverture culturelle, l’approche de l’altérité ainsi que l’insertion professionnelle.

Georges Latchimy

2 réflexions sur “Le CECRL en six niveaux de compétences

  • 9 mai 2022 à 21h30
    Permalien

    Merci beaucoup pour ces précisions et informations intéressantes.

    Répondre
    • 10 mai 2022 à 12h22
      Permalien

      Merci pour ton commentaire Frédérique. Effectivement, Georges nous en apprend beaucoup sur le CECRL.
      Christophe

      Répondre

Laisser un commentaire