Lithothérapie : son histoire et sa pratique

La lithothérapie à travers son histoire et sa pratique est une « pseudo-science » qui traverse le temps, dont la pratique se démocratise de plus en plus. Elle consiste à profiter des champs magnétiques des pierres pour des soins physiques et/ou psychiques. Si cette théorie est encore très peu partagée par la communauté scientifique et considérée comme du charlatanisme, de nombreux influenceurs ont vanté les mérites de cette pratique, la remettant au goût du jour.

Lithothérapie : son histoire et sa pratique - Le blog du hérisson

L’usage des pierres à travers le temps

• Les origines sur l’usage des pierres

L’usage des pierres comme outils remonte déjà à des milliards d’années. Et oui, nos ancêtres avaient « rapidement » compris l’intérêt d’utiliser les minéraux afin de se fabriquer des armes. Petit à petit, les pierres sont perçues comme des objets de valeurs. Les Égyptiens arborent de magnifiques parures serties de pierres précieuses ou semi-précieuses. D’autres peuples mettent à profit le travail de la pierre pour ériger de somptueuses statues à l’effigie notamment de dieux et de déesses. Cependant, les origines sur leur aspect « médical » diffèrent d’une lecture à une autre. La documentation à ce sujet est encore peu présente. Ainsi, les documents mettant en avant les origines de l’usage des pierres pour des vertus médicinales restent encore trop floues… Il semblerait que les Égyptiens orientaient le choix des bijoux portés en fonction de la couleur de la pierre, c’est la chromothérapie (soin énergétique par les couleurs). Les Chinois savaient en faire un usage médical, mais encore une fois, il est difficile de trouver de la documentation à ce sujet.

• Les débuts et les premières découvertes en lithothérapie

Des personnages sont au cœur de la lithothérapie. Ils ont initié les premières découvertes des effets des pierres sur l’homme. Voici un petit aperçu chronologique des pionniers de la lithothérapie. Encore, une fois, il est important de préciser que la documentation est encore assez floue sur ce sujet. Cette chronologie comportera sûrement des manques, c’est une étendue des différentes recherches effectuées. N’hésitez pas, en commentaire, à compléter ces informations.

Les premiers hommes à s’intéressaient aux pierres pour leurs effets « surnaturels » seraient les alchimistes. En effet, à la recherche de la pierre philosophale, de nombreux alchimistes entreprennent des quêtes à travers le monde pour la posséder. Elle permettrait de transformer les métaux sans grand intérêt en métaux précieux comme l’or ou l’argent, mais pas que… Elle pourrait guérir toutes les maladies et rendre les hommes qui la possèdent immortels. Avec toutes ses qualités, vous vous doutez bien que la course était lancée ! Évidemment, personne n’a jamais découvert ou fabriqué cette pierre philosophale, mais son mythe reste encore ouvert à de nombreuses suppositions. L’intérêt autour de cette pierre a néanmoins permis de découvrir de nouvelles données en chimie comme le témoigne cette citation de Victor Hugo : « Werner, archevêque de Cologne, loge et entretient de 1380 à 1418 des alchimistes qui ne font pas d’or, mais qui trouvent, en cheminant vers la pierre philosophale, plusieurs des grandes lois de la chimie. »

Bien des siècles plus tard, la recherche du soin par la pierre reste actuelle. Les premiers « travaux » modernes remonteraient au 19ème siècle avec Egard Cayce, un personnage énigmatique. Installé aux États-Unis, il se revendique médium. Il pourrait en état de transe communiquait avec son inconscient pour délivrer des traitements aux malades ou conseiller des industriels, etc. Croyant invétéré, il ne s’explique pas ses « capacités ». Lors de ce qui est nommé ses « lectures », ils conseillent les malades sur leur chemin spirituel en leur délivrant des traitements avec des pierres précieuses ou semi-précieuses. Aujourd’hui encore, il existe sur le continent américain des centres Edgar Cayce consacré à transmettre ses « lectures » et ses connaissances. Il a consacré toute sa vie à aider moyennant finance les personnes qui le consultaient ou sollicitaient ses prédictions. Il serait d’ailleurs mort d’épuisement. 

Repartons maintenant dans notre siècle à la rencontre de Reynald Georges Boschiero. Né en France en 1949, il se passionne rapidement pour les pierres et entame même des études en géologie. Avide de découvertes, il voyage partout dans le monde afin d’étoffer ses connaissances sur le sujet. De retour en France, il s’essaye sur lui et ses proches aux pratiques de la lithothérapie. Convaincu par ses effets, il sortira un ouvrage en 1992 intitulé « Dictionnaire des Pierres utilisées en Lithothérapie ». Ce livre est d’ailleurs toujours disponible à la vente. Après le succès de ce premier livre, il devient formateur et dirige des stages pour enseigner et partager ses connaissances au plus grand nombre. Cependant, certains remettent en cause ses véritables capacités d’enseignement. Présenté comme un étudiant en médecine d’après plusieurs de ses biographies sur Internet alors qu’il n’aurait jamais validé sa première année. Malgré tout, sa réputation dans l’art du soin par les pierres n’est pas entachée par ces accusations et il est réputé comme étant un des meilleurs spécialistes du domaine dans toute l’Europe. Il a d’ailleurs ouvert son « école » spécialisée en lithothérapie nommée IFEL (Institut Fédératif Européen de la Lithothérapie) où vous sera délivré après un stage de 3 jours à près de 1 000 euros, un « diplôme » validant vos compétences. Sa fille, Julia Boschiero a d’ailleurs suivi les pas de son père et est devenue à son tour auteure sur les bienfaits de la lithothérapie.

Ce sont les deux principaux personnages qui ont beaucoup œuvré et travaillé sur ce sujet. Cependant, il en existe bien d’autres encore comme Nicolas Lémery ou Michel Dogna. Il existe aussi des femmes qui se sont inscrites dans la lignée de cette « pseudo-science » : Barbara Chinta Strubin ou Daya Saraï Chocron.

Si la lithothérapie a traversé le temps grâce à ses différents personnages, la science actuelle ne la reconnait toujours pas. Entre recommandations extra-sensorielles, événements paranormaux, charlatanisme ou véritable science, la question reste encore en suspens !

Lithothérapie : son histoire et sa pratique - Le blog du hérisson

• Les usages dans les objets

Malgré tout, il est nécessaire de rappeler que ces pierres précieuses ou semi-précieuses sont utilisées dans certains objets du quotidien tels que :

  • la magnétite : utilisée pour « réparer » le corps spirituel, elle œuvre notamment pour vous ancrer dans la vie réelle et autour des problématiques liées aux relations amoureuses. Cette pierre alliée avec d’autres métaux est présente dans les couverts (cuillère, fourchette et couteaux), mais aussi dans les boîtes de conserve, etc.
  • le quartz : recommandé pour un ensemble de situations diverses et variées, elle agit pour améliorer et équilibrer toutes les énergies de votre corps physique et « astral ». Elle est aussi utilisée dans les montres pour maintenir la précision grâce à ses vibrations régulières liées à un champ électrique.

Et bien d’autres pierres encore sont présentes dans les objets que nous utilisons tous les jours !

D’ailleurs ce dossier à destination des enfants  est très informatif pour les adultes aussi sur les différents minéraux utilisés en lithothérapie que vous retrouverez dans vos objets du quotidien.

Pour conclure cette première partie sur la lithothérapie, il nous semble essentiel de vous rappeler qu’il est important de garder votre esprit critique et de faire vos propres recherches pour vous faire une véritable idée de ce sujet. 

Par ailleurs, n’oubliez pas que la lithothérapie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle, elle est un complément. 

N’hésitez pas à partager vos connaissances ou recherches sur le sujet en commentaire pour étoffer cet article !

Nina Herbon

Laisser un commentaire