Pourquoi ces livres ont été censurés en France ?

De nombreux ouvrages littéraires ont connu la censure de par le monde. Notre beau pays ne fait pas figure d’exception et a eu également son lot de romans interdits. Ces ouvrages, souvent scandaleux, ont cependant réussi aujourd’hui à être enfin reconnus, bien que les avis sur leur contenu restent encore énormément controversés. Les raisons de ces interdictions peuvent être multiples et parfois très mystérieuses. Découvrons sans plus attendre pourquoi ces livres ont été censurés en France.

Pourquoi ces livres ont été censurés en France ? - Le blog du hérisson

Les 120 Journées de Sodome du Marquis de Sade, l’origine du sadisme

Si les 120 journées de Sodome est l’œuvre la plus célèbre du Marquis de Sade, c’est bien plusieurs de ses livres qui ont connu la censure en France. On pourra compter, parmi ses romans interdits, Justine ou les Malheurs de la vertu ou encore La Philosophie dans le boudoir. Les 120 Journées de Sodome a cependant connu un destin bien particulier.

Écrit lors de l’incarcération de Sade au sein de la Bastille, l’ouvrage sera rédigé sur deux faces d’un rouleau de papier de plusieurs mètres de long que l’auteur glissera dans les murs de sa cellule, ne souhaitant pas que la justice ne lui retire. En 1789, il est forcé de quitter sa prison et d’abandonner ses affaires, faisant ainsi son deuil de son plus grand trésor qu’il pensera perdu à jamais.

Après être passé par les mains de plusieurs hommes, il sera finalement obtenu par Jean-Jacques Pauvert qui publiera en 1954 une grande majorité des romans de l’écrivain. Il sera malheureusement condamné pour « délit d’outrage à la morale publique et religieuse, ou aux bonnes mœurs ». Contre toute attente, Pauvert est finalement relâché quelques années plus tard et les œuvres de Sade sont enfin autorisées au grand public dans les années 60.

Les ouvrages du Marquis de Sade comme les 120 journées de Sodome dévoilent des scènes atroces ou des jeunes personnes sont soumis à des hommes et femmes dont la dépravation ne connaît plus de limites. Tortures, viols et autres joyeusetés font partie des thèmes qui ont poussé à censurer l’écrivain en France. Dans certains pays comme la Corée, les romans de l’auteur n’ont été que très tardivement autorisés. En effet, c’est qu’en 2012 que les romans peuvent enfin être lus par les Coréens à condition que la vente soit correctement contrôlée.

Pourquoi ces livres ont été censurés en France ? - Le blog du hérisson
Salò ou les 120 Journées de Sodome, adaptation au cinéma par Pier Paolo Pasolini en 1975 ©Produzioni Europee Associati (PEA)

Lolita de Vladimir Nabokov, un livre censuré en France pour sa « romance »

Avant de connaître cinq refus de la part d’éditeurs américains, Vladimir Nabokov avait fortement songé à publier son roman de manière anonyme. Il se tourne finalement vers une maison d’édition française dirigée par Maurice Girodias qui accepte de publier Lolita dans la langue de Shakespeare. Le livre ne sera pas longtemps sur le marché car sera très vite censuré en France pour son caractère incestueux, pédophilique et pédopornographique.

Pourtant l’histoire de Humbert, un homme divorcé attiré par sa belle-fille de 12 ans, n’avait pas pour but de normaliser la pédophilie. Au contraire, l’auteur souhaitait aborder ce thème de manière bien différente et sans leçon de morale. Le but étant de laisser le lecteur juger de lui-même les actes du protagoniste dont la lecture interne permettait de suivre avec précision tous ses désirs les plus ardents. Nabokov n’hésitera pas à défendre à maintes reprises son œuvre et plus tard écrira une préface expliquant tout ce par quoi il a dû passer depuis sa publication.

C’est qu’en 1958, suite à l’édition américaine qui a connu un succès fulgurant, que la France autorise enfin sa vente. Si aujourd’hui son roman est reconnu comme étant un chef d’œuvre, les éditeurs s’accordent à dire qu’il serait compliqué aujourd’hui de publier un tel livre. Cependant, les couvertures des différents pays et l’adaptation cinématographique de Stanley Kubrick qui vendait l’histoire comme une romance interdite n’avaient pas aidé le livre à se faire bonne réputation à l’époque.

Lolita de Stanley Kubrick - Le blog du hérisson
Dans Lolita de Stanley Kubrick, c’est Sue Lyon qui tient le rôle de Lolita ©Metro-Goldwyn-Mayer, Seven Arts Productions

Suicide, mode d’emploi de Claude Guillon et Yves le Bonniec, un des livres toujours censurés en France aujourd’hui

Parmi les livres qui ont fait scandale, on pourra citer le célèbre Suicide, mode d’emploi de Claude Guillon et Yves le Bonniec. Si le roman se voulait instructif en abordant le suicide via son histoire ou encore son image en France, les lecteurs étaient loin de se douter que le récit pousserait encore plus loin le traitement de ce sujet.

En effet, la surprise fut totale lors de la lecture du chapitre dix où les auteurs détaillent des solutions pour mettre fin à ses jours avec douceur. Ils y racontent comment il faut s’y prendre et surtout quels médicaments absorber pour une mort efficace. Des recettes médicamenteuses sont inscrites sur plusieurs pages et précisent même les doses à respecter.

Sorti en 1982, le livre fut censuré en France seulement 9 ans après sa publication. Néanmoins, rien dans le code pénal n’interdisait les ouvrages encourageant le suicide, mais les détracteurs ne pouvaient se résoudre à laisser sur le marché un livre qui pourrait pousser les personnes fragiles à passer à l’acte.

Après de nombreuses polémiques entourant le roman et suite à plusieurs suicides qui auraient été provoqués par sa lecture, une loi est enfin proposée en 1983 par le Parlement. Elle interdirait toute publicité visant à entraîner la mort, que cela soit via des médicaments, des techniques ou autres produits divers. C’est en 1987 que la loi est officiellement votée et le livre définitivement interdit. De nos jours, Suicide mode d’emploi est introuvable dans notre pays.

Pourquoi ces livres ont été censurés en France ? - Le blog du hérisson

J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian, un roman né d’un pari

Parmi les livres censurés en France, on pourra retrouver un des romans les plus populaires de l’auteur Boris Vian : J’irai cracher sur vos tombes. Signé sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, cet ouvrage qui parle de ségrégation raciale est publié en 1946 suite à un pari. Choquée par la trop grande présence de violence et de sexe, la justice cherchera à interdire le livre. Elle abandonnera cependant ses poursuites en 1947.

Boris Vian profitera alors de cette occasion pour enfin révéler qu’il est en fait l ‘auteur de ce roman à scandale. Malheureusement pour lui, la justice se remet en marche et le condamne pour atteinte aux bonnes mœurs. L’affaire prend encore plus d’ampleur lorsque le roman est retrouvé à côté d’un cadavre d’une femme assassiné par son mari.

Malgré les polémiques, l’éditeur réussira à vendre des dizaines de milliers d’exemplaires. Le roman sera interdit en 1949 et ce pendant plusieurs années. C’est qu’en 1976 que J’irai cracher sur vos tombes est remis en circulation en France.

J’irai cracher sur vos tombes de Michel Gast - Le blog du hérisson
Au moment de la projection de J’irai cracher sur vos tombes de Michel Gast, Boris Vian serait mort d’une crise cardiaque ©Cinéma Télévision International (CTI, France)

La liste des livres censurés en France est en réalité plus longue. Nous aurions pu citer le très célèbre Mein Kampf d’Adolf Hitler, Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire ou Madame Bovary de Gustave Flaubert. Si les vieux ouvrages sont nombreux à avoir été interdits, des romans plus récents font également l’objet de poursuites judiciaires, parfois pour des raisons similaires. Quoiqu’il en soit, la littérature n’a pas fini de faire parler d’elle, que cela soit pour des bonnes ou mauvaises raisons.

Angélique Di-Tomaso

Laisser un commentaire