Rose 4 ans sauvée grâce à un élan solidaire

Cette histoire vraie ne vous laissera pas de marbre. Sans doute, au fil des lignes, penserez-vous « mais quelle famille peut agir ainsi ? ». Ne jugez pas avant de connaître tous les tenants et aboutissants de cette affaire. Découvrez maintenant comment Rose 4 ans a été sauvée grâce à un élan solidaire français. Tout a commencé en Pologne…

Rose 4 ans sauvée grâce à un élan solidaire - Le blog du hérisson

Rose, de Cracovie à Espérance

• Premier abandon et adoption

Rose et Rosa, des jumelles, ont vu le jour à Cracovie. Abandonnées à la naissance, une famille aimante les adopte alors qu’elles n’ont que quelques semaines. Dans ce foyer bienveillant, elles vont être choyées et vivre un bonheur inoubliable. Les instants les plus mémorables ? Les nuits de Noël devant la cheminée, le voyage à Séville et la journée à Eurodisney !

• Le jour du drame

Un mercredi après-midi, Rose et Rosa partagent un moment qu’elles affectionnent particulièrement : elles tournent, elles montent, elles descendent, au rythme de la musique du carrousel. Que de joie pour ces deux petites ! Après quelques tours, le manège s’arrête. « Rose, Rosa, il est temps de rentrer. » Mais seule Rose répond à l’appel. « Rosa ? Où est Rosa ? » Rosa a disparu !

Quelques heures plus tard, les recherches battent leur plein. Malheureusement, Rosa ne sera jamais retrouvée. La violence du drame anéantit la famille. Rage, cris, larmes et incompréhension se succèdent. Comment est-ce possible ?

C’est ainsi que Rose se retrouve orpheline de sa jumelle. Et sans Rosa, Rose n’existe plus.

• 2ème abandon

Durant des semaines, elle restera prostrée, renfermée, éteinte. Sa famille la délaisse. Les rares fois où ils la regardent, elle lit dans leurs yeux de la tristesse, voire du dégoût. Le fantôme de Rosa rôde toujours. Il ne partira jamais !

Un jour, elle entend : « C’est décidé ! Demain, nous nous séparons de Rose. » C’est ainsi que par une journée pluvieuse, Rose 4 ans, est abandonnée sur le perron d’une boutique.

Rose 4 ans sauvée grâce à un élan solidaire - Le blog du hérisson

• Rencontre avec Bianca et Kin

Quand la commerçante arrive, Rose est pétrifiée ! Elle ne comprend rien ! Elle veut rentrer « à la maison », mais elle sait qu’ils ne veulent plus d’elle. Il va falloir oublier.

La dame du magasin est très gentille. Elle lui présente Bianca et Kin. Bianca est italienne et Kin, chinoise. C’est drôle comme elles se ressemblent toutes les 3 ! Elles ne se connaissent pas, mais chacune d’entre elles est rassurée par la présence des autres. Étonnamment, elles ont vécu les mêmes cauchemars : disparition de leur jumelle et abandon de leur famille d’adoption. C’est bizarre, non ?

Le lendemain, les 3 orphelines voyagent vers Paris. Paris… peut-être chez Mickey ? L’espoir renaît dans la petite tête de Rose, celui d’un bonheur encore possible.

Quelques heures plus tard, ce n’est pas dans un parc d’attractions que Rose, Bianca et Kin sont déposées. Non, c’est encore mieux que cela ! La maison dans laquelle elles sont accueillies, s’appelle « Espérance ». Et cela en dit long sur la suite…

• Espérance

Espérance… Un miracle orchestré par Márcia !

Ô Rosa, si tu voyais cela ! Ici, nous sommes des milliers d’orphelines. Bianca, Kin, moi, mais aussi Fauve, Bleuen, Blanche, Ruby, Gwen, Zohra, Violette, Gin, Flavie, Alba…  Rosa, à Espérance, j’ai retrouvé notre vraie famille !

Le regard souriant de Márcia se pose affectueusement sur Rose. À cet instant précis, elle sait que sa vie va être transformée.

• Mais qui sont toutes ces orphelines ?

Rose et Rosa, Gwen et Gwennaëlle, Alba et Albine et toutes les autres formaient… des paires de chaussettes ! Fabriquées en Pologne, en Italie, en Turquie, en Chine ou en France, elles se sont retrouvées dans l’une de vos familles. Un jour, l’une des jumelles a « fugué », laissant l’autre orpheline. Une unique chaussette, quelle utilité ? Son destin ? Terminer sa vie dans une décharge publique à côté de ses cousines trouées ou usées !

Ou alors… Comme la famille de Rose, vous leur offrez une seconde vie encore plus féerique que la première !

Et peut-être, un jour, les croiserez-vous à nouveau :

  • métamorphosées en une splendide robe ou un magnifique pull, dans un magasin ;
  • transfigurées en un sac à main original, à l’épaule d’une passante ;
  • ou se pavanant heureuses et fières, lors d’un défilé de mode éthique et solidaire sur un podium parisien.

Rose 4 ans sauvée grâce à un élan solidaire - Le blog du hérisson

Chaussettes Orphelines, la mode écologique et éthique à la française !

L’histoire de Rose vous montre qu’un futur solidaire existe non seulement pour toutes ces orphelines, mais aussi pour les « usées », les « trouées », les «  trop petites », les « j’aime plus »…

Depuis plus de 10 ans, grâce à Márcia de Carvalho, un avenir éthique et glorieux leur ouvre les bras : l’upcycling ! Un recyclage qui transfigure le produit d’origine !

• Márcia de Carvalho, une styliste engagée

Née à Sao Paulo et diplômée en stylisme de mode à Paris, Márcia est aujourd’hui une styliste et créatrice franco-brésilienne renommée. Chloé, Paule Ka, Torrente et Azzaro l’ont accueillie au sein de leurs équipes pour développer leurs collections féminines en maille.

En 2008, elle donne naissance à son association Chaussettes Solidaires et à sa marque Chaussettes Orphelines. Comment lui est venue cette idée ? C’était inscrit dans son ADN !

Sa maman tenait un atelier de maille. Son papa « inventeur » partageait avec elle son intérêt pour le recyclage et le développement durable. Ainsi, depuis sa tendre enfance, un double héritage vit et grandit en elle : l’affection des matières et de leur transformation, et le respect de l’environnement.

Alors, le jour où, en rangeant les tiroirs de ses garçons, elle découvre toutes ces chaussettes dépareillées, la magie de la génétique opère et l’idée surgit. Ce jour-là, Marcia de Carvalho devient une styliste et créatrice engagée !

Marcia de Carvalho - Le blog du hérisson
©Chaussettes Orphelines

• Écologique ? Chaussettes Orphelines, la mode qui préserve les ressources en eau de la planète

Un 1er chiffre : 1 350 litres ! C’est la quantité d’eau nécessaire à la fabrication d’une paire de chaussettes en coton de 60 g. La production de coton épuise les réserves d’eau de la planète.

Grâce au recyclage des chaussettes, le coton est récupéré. Ce processus ne requiert aucune utilisation d’eau. Dame Nature est épargnée.

Un 2nd chiffre : entre 40 000 et 50 000 tonnes ! Voici le poids des colorants de l’industrie textile rejetés chaque année, dans les cours d’eau de notre planète. Ces produits chimiques sont utilisés pour teindre les fils à tisser.

Le tri des chaussettes et la récupération des fils évitent l’étape de teinture. Ces deux étapes sauvegardent les eaux, des déjections dangereuses.

Ainsi, la confection de vêtements à partir de fils 100 % recyclés préserve les ressources en eau du gaspillage et de la pollution.

Rose 4 ans sauvée grâce à un élan solidaire - Le blog du hérisson

• Éthique ? Chaussettes Orphelines, la mode au juste prix

« La mode éthique n’est pas chère. Elle n’est pas chère pour notre planète ! C’est la « fast fashion » qui coûte cher. Pensez à ses impacts sur l’environnement, la société. Elle ne respecte pas les hommes et femmes qui travaillent pour elle et épuise les réserves naturelles de notre planète ! » clame Márcia de Carvalho.

Alors oui, confectionner dans des matières recyclées et produire en France implique un surcoût. Les prix de vente sont évidemment plus élevés que ceux proposés par des produits fabriqués à l’autre bout de la planète, dans des usines exploitées par des dirigeants sans vergogne qui ne respectent ni leurs « salariés » ni l’environnement.

La mode éthique est aussi, et avant tout, un état d’esprit. Il s’agit :

  • d’acheter moins ;
  • de s’offrir des textiles de meilleure qualité, durables et respectueux de la planète ;
  • et de choisir des vêtements ou accessoires confectionnés par des personnes rémunérées dignement pour le travail effectué.

La mode éthique 100 % française a une valeur… celle de ses valeurs. Là est son juste prix !

Sac Chaussettes Orphelines - Le blog du hérisson
©Chaussettes Orphelines

Aujourd’hui, Chaussettes Orphelines compte parmi les marques écologiques et éthiques françaises les plus reconnues. Les vêtements et les accessoires sont fabriqués dans les Hauts-de-France, avec des fils 100 % recyclés dans l’hexagone, à partir de chaussettes « offertes ». Son association, Chaussettes Solidaires, représente quant à elle, un modèle innovant d’économie circulaire et, comme son nom l’indique… solidaire. Cette association (à connaître tant elle rayonne) fera l’objet d’un prochain article.

Pour découvrir la collection de vêtements et accessoires Chaussettes Orphelines, rendez-vous :

  • dans l’un des points de vente  ;
  • sur la boutique en ligne.

Pour transfigurer les chaussettes (même en bon état) que vous ne désirez plus :

  • envoyez-les à :

EBS Espérance
Pour Chaussettes Orphelines
Ecoparc des Cettons – Secteur 1 Jaune
10 rue Panhard Levassor 78570 Chanteloup-les-Vignes

Pour soutenir l’association Chaussettes Solidaires, particuliers, collectivités et entreprises, vous avez le choix :

  • don à l’association ;
  • organisation de collectes de chaussettes ;
  • partenariats RSE (collectivités et entreprises) pour sensibiliser à la réduction des déchets, à l’économie circulaire et à l’économie sociale et solidaire à travers des collectes et des ateliers créatifs.

Cet article vous a plu ? Chaque jour vous vous employez à respecter la nature ?  Poursuivez votre lecture avec Passer au zéro déchet : 15 astuces pour démarrer.

Françoise L.B.

Laisser un commentaire