Visiter Tokyo, les 7 lieux à voir absolument !

Longtemps considéré comme une destination insolite, le Japon attire de plus en plus les touristes ; voyant ainsi sa fréquentation augmenter de plus de 318 % en 12 ans. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous faites partie de ces nombreux curieux qui désirent découvrir les charmes du pays du soleil levant et plus particulièrement sa capitale : Tokyo. Cependant, vous ne savez pas par où commencer. Alors suivez notre guide : visiter Tokyo, les 7 lieux à voir absolument !

Visiter Tokyo | Les 7 lieux à voir absolument ! - Le blog du hérisson

La Tokyo Tower

Presque aussi emblématique que la Tour Eiffel, la Tokyo Tower est un incontournable si vous visitez Tokyo. Du haut de ses 333 m, elle permet d’accéder à un magnifique panoramique de 360° sur la capitale nippone. Copie quasi conforme de son modèle français, elle vaut le détour pour son aspect architectural. Avec un aquarium, des musées, des animations, des restaurants et des jeux pour les enfants, il est facile d’y passer une journée complète. Et si vous avez le cœur bien accroché, vous pourrez vous retrouver les pieds dans le vide grâce à une zone aménagée avec un sol transparent.
Dans un autre style (et si vous êtes fan des observatoires), il y a également la Tokyo Sky Tree et ses 634 m. Cependant, au-delà de son design futuriste et de la vue qu’elle propose, son intérêt est surtout économique puisqu’elle abrite avant tout des magasins.

7 lieux à voir à Tokyo - Le blog du hérisson
La Tokyo Tower

Le musée Ghibli

Vous connaissez forcément Walt Disney, mais connaissez-vous Hayao Miyasaki, son homologue japonais ? De plus en plus connu à l’international, cet auteur de dessins animés a également créé son studio et un musée dédié à son œuvre. Dans un univers onirique, vous ferez ainsi la connaissance avec Totoro, Ponyo, la Princesse Monoke ou encore Chihiro.
Sachez que pour le visiter, il vous faudra effectuer une réservation. Un conseil : effectuez-la longtemps en avance, les places sont de plus en plus prisées.

Le quartier d’Asakusa

Principalement connu pour la porte de Kaminarimon, la petite rue commerçante Nakamisedori et le temple Sensōji, le quartier d’Asakusa ne se résume pourtant pas qu’à cela. Il possède également de nombreux autres atouts facilement accessibles à pied et qui occuperont facilement une journée (voire plus). On trouve ainsi pêle-mêle :

  • La Kappabashidori, consacrée à l’univers de la cuisine. Pas moins de 230 boutiques vous accueilleront pour vous fournir en ustensiles en tout genre (couteaux, faux plats d’exposition en plastique appelés mihon, bols, baguettes, etc.).
  • Beaucoup de petites rues adjacentes au charme incontestable, où vous trouverez un vaste choix de restaurants ou boutiques de souvenirs.
  • L’accès à une visite insolite du quartier dans un jinrikisha (un pousse-pousse) tracté à la force des bras (et des jambes) par un guide.

La rivière Sumida, qui vous donnera (entre autre) un accès vers Odaiba.

L’île artificielle d’Odaiba

Construite dans la baie de Tokyo, Odaiba (prononcez Odaïba) permet de se dépayser un peu sans quitter la capitale. Prévoyez au moins une journée pour en profiter. Au menu :

  • Rencontre avec un robot de manga géant nommé Gundam en taille réelle.
  • Vue panoramique de Tokyo sur la terrasse d’observation du siège de Fuji TV.
  • Visite du Museum of Maritime Science, musée de la mer en forme de bateau. Il y a peu d’explications en anglais, mais les supports visuels sont suffisamment explicites pour être compris.
  • Un tour dans l’une des plus grandes roues du monde avec ses 115 m. Sensations garanties et une vue incroyable.
  • Et après tout ça, séance de détente à l’Oed Onsen Monogatari, où vous pourrez vous relaxer dans une reconstitution de maison de bain de la période Edo.

L’île d’Odaiba peut être atteinte de deux façons :

  • Par le monorail automatique au départ de la station Shimbashi. Il vaut le coup d’œil pour son absence de conducteur. Un conseil, si vous souhaitez profiter de la vue, soyez rapide pour être aux premières loges ; vous ne serez pas tout seul.

En bateau via la compagnie Suijobus, vous traverserez la baie de Tokyo en admirant la tour de Tokyo au loin, en passant ensuite sous le Rainbow Bridge. Vous trouverez les informations et horaires sur le site (en anglais) du centre touristique d’Asakusa.

Visiter Tokyo | Les 7 lieux à voir absolument ! - Le blog du hérisson
Gundam,robot de manga géant

Le sanctuaire Meiji-jingū

Situé dans un écrin de verdure à côté du parc de Yoyogi, le Meiji-jingū est sans doute l’un des plus beaux sanctuaires shintō de Tokyo. L’accès se fait via une succession de torii, sorte de grands portiques en bois, signifiant aux visiteurs qu’ils pénètrent dans un lieu sacré.
Sur le chemin menant au sanctuaire, vous aurez la possibilité de visiter un parc aux attraits végétaux multiples au fil des saisons : azalées printanières, iris annonçant le début de l’été. On y trouve même une petite rizière.

Une fois au sanctuaire, vous serez frappé par les dimensions hors normes des différents bâtiments. N’hésitez pas à faire un tour à la boutique de vente où vous trouverez des amulettes en tout genre. Et si vous avez de la chance, vous aurez également l’occasion de croiser des mariés habillés selon la tradition shintō.

Le Mont Mitake

Ce site ne se situe pas à Tokyo même, mais plutôt dans sa région proche. Il faut compter une heure de trajet pour y accéder en partant de la gare de Shinjuku.
Le Mont Mitake vaut le détour pour tous les amoureux de la nature ou de randonnées. La végétation luxuriante, les cascades et les chemins de terre parcourus par les racines des arbres en font un lieu incontournable de calme, de sérénité et de ressourcement.
À noter toutefois, que pour profiter pleinement de l’escapade, un minimum d’équipement est à prévoir : de bonnes chaussures de marche voire de randonnée, de l’eau, de quoi grignoter en cas de fringale. En prenant son temps, on peut très facilement y passer la journée.

Koishikawa Kōrakuen

Si vous n’avez pas le temps d’aller jusqu’au mont Mitake, sachez que Tokyo regorge de parcs et de jardins. Le Koishikawa Kōrakuen est l’un d’entre eux.
Situé non loin du célèbre stade Tokyo Dome, il s’organise autour d’un grand lac et quelques points d’eau. La végétation y est luxuriante et on à peine à croire que l’on se trouve en plein centre ville.
Très prisé par les photographes, il n’est pas rare de les croiser avec leurs objectifs XXL en quête de jolies photos sur la flore et la faune présente dans le parc. On peut même y apercevoir des martins pêcheurs si l’on est chanceux. En plein cœur de Tokyo, oui oui !
Si vous souhaitez visiter d’autres parcs à Tokyo, on peut encore citer :

  • le Shinjuku Gyoen ;
  • le HamaRikyu Teien ;
  • le parc d’Ueno et son zoo ;
  • le Rikugi-en ;
  • et beaucoup d’autres encore.

Et voilà ! Vous avez désormais quelques idées pour visiter Tokyo sans passer à côté des principaux sites à voir. Bien évidemment, la capitale nippone ne se résume pas à ces 7 lieux et il en existe de nombreux autres tout aussi intéressants. Cependant, pour une première visite, ils permettent de voir les sites les plus emblématiques. À dire vrai, un mois complet ne serait pas suffisant pour faire le tour de la ville.

Christophe Dutertre

Laisser un commentaire