Vitamine D : un intérêt contre la Covid-19 ?

Parti de Wuhan dans la province de Hubei en chine centrale, le coronavirus SARS-CoV-2 s’est rapidement propagé dans le reste du monde. Des équipes de scientifiques, médecins et chercheurs internationaux travaillent sans relâche pour enrayer les chaînes de contamination et créer un vaccin efficace. En attendant de trouver une solution pérenne pour protéger la population, certains spécialistes conduisent des études parallèles. La vitamine D : un intérêt contre la Covid-19 ? Voyons où en sont les recherches.

Vitamine D : un intérêt contre la Covid-19 ? - Le blog du hérisson

À quoi sert la vitamine D ?

Découverte au XXème siècle lors d’une épidémie de rachitisme, la vitamine D joue un rôle important dans la minéralisation osseuse. En effet, elle permet au calcium et au phosphore d’être rapidement absorbés dans l’intestin. Elle participe également à la fixation du calcium dans la structure osseuse ainsi qu’à la croissance de cette dernière. En somme, elle métabolise le calcium dans l’organisme. Des chercheurs estiment même que cette vitamine joue un rôle bénéfique lors de certaines maladies comme l’ostéoporose, l’épilepsie ou encore le psoriasis.

Où trouve-t-on de la vitamine D ?

Dans les faits, peu d’aliments contiennent de la vitamine D en quantité suffisante. C’est le cas de quelques poissons comme le saumon ou encore le thon rouge. On en trouve également dans le jaune d’œuf. L’organisme humain est en capacité de la synthétiser lui-même grâce aux rayons ultraviolets (UV), issus du soleil. Le processus est simple, les rayonnements UV-B traversent la peau et transforment du cholécalciférol (une forme de cholestérol) en provitamine D3 c’est la photolyse.  Cette provitamine D3 se transforme en vitamine D sous l’action de la chaleur. Cela se produit dans les couches supérieures de la peau (épiderme). En réalité, une grande partie de la population française est carencée en vitamine D. Couramment en hiver, car c’est à cette période que le taux d’ensoleillement journalier est le moins important.

Vitamine D, quel rapport avec la Covid-19

Des recherches conduites en Asie tendent à prouver que la prescription de vitamine D améliore la réponse immunitaire en cas d’infection respiratoire. Cette étude a été conduite uniquement sur des enfants. La Covid-19 est connue aujourd’hui pour accroître l’inflammation de certaines fonctions du corps, notamment les fonctions respiratoires. Bien qu’à ce jour aucune étude n’ait été approuvée pour confirmer un quelconque effet bénéfique de la vitamine D sur des patients atteint de Covid-19, cette piste reste intéressante.

Quel rôle pourrait jouer la vitamine D sur le virus ?

Les chercheurs de la Northwestern University de l’Illinois se sont intéressés au lien entre vitamine D et les niveaux de CRP, la protéine C-réactive. En effet, la CRP augmente dans les dosages sanguins lorsqu’une inflammation s’installe dans le corps. Lors d’une infection à la Covid-19, le taux de CRP augmente fortement. Les chercheurs ont donc choisi d’étudier les taux de vitamine D des patients atteints de forme grave de Covid-19. Le but est de voir si des corrélations existent entre une carence en vitamine D et une CRP en augmentation. En somme, découvrir si cette vitamine peut améliorer les symptômes inflammatoires. D’après la Northwestern University la vitamine D aiderait le système immunitaire à ne pas provoquer de réponse inflammatoire trop haute. Ainsi, les patients non carencés auraient un peu moins de risque de développer une forme potentiellement mortelle de Covid-19. Cela s’explique par le fait que cette vitamine régule la Cytokine, une protéine produite par le corps lors de sa réponse immunitaire. Si l’on se fie à cette idée, cela pourrait expliquer pourquoi les enfants – à qui la vitamine D est prescrite régulièrement – développent plutôt des formes asymptomatiques.

Vitamine D : un intérêt contre la Covid-19 ? - Le blog du hérisson

Pour le moment, l’Académie de Médecine estime que la vitamine D « ne peut être considérée comme un traitement préventif ou curatif au SARS-CoV-2 ». Néanmoins, une vérification du taux de vitamine D pourrait être demandée dans les dosages sanguins des patients atteints de Covid-19. À terme, administré selon les cas, on espère qu’elle pourrait réduire les complications respiratoires causées par la réponse inflammatoire.

Aude Berthelot

Vitamine D : un intérêt contre la Covid-19 ?

Laisser un commentaire