Antidote : peut-on lui faire confiance ?

Le plus réputé des logiciels de correction est-il totalement fiable ? Antidote est considéré aujourd’hui comme le numéro un des correcteurs informatiques. Orthographe, grammaire, conjugaison, typographie, sémantique : ce logiciel excelle dans tous les domaines. Il surpasse de loin ses concurrents avec une analyse des phrases plus fine et une étude avancée de leur contexte. Des prouesses qui pourraient vite nous éblouir, au point de lui accorder notre confiance les yeux fermés. Mais détrompez-vous ! Malgré sa redoutable efficacité, Antidote n’est pas exempt de défauts. Si l’utilisation d’un correcticiel peut, en effet, aider lors de la rédaction d’un texte, il est primordial de maîtriser la langue française et de rester vigilant. Rien ne remplace un cerveau humain. Aussi, à la question Antidote : peut-on lui faire confiance ? Nous répondons fermement non, et nous allons vous expliquer en détail pourquoi.

Antidote : peut-on lui faire confiance ? - Le blog du hérisson
©antidote.info

Un mauvais paramétrage du correcteur d’orthographe entraîne des erreurs

Avec les bons réglages, votre logiciel de correction sera une aide précieuse pour la rédaction de vos textes. Au contraire, si ses paramètres sont mal ajustés, Antidote peut vous retarder, voire vous induire en erreur.

• Langue

Vous devez préciser votre degré de maîtrise de la langue française dans les paramètres du logiciel. Si vous avez un bon niveau, vous risquez de perdre votre temps avec des alertes d’erreur sur le sens de mots possédant un paronyme ou un homophone. En revanche, certaines fautes sémantiques ne seront pas signalées si vous pensez exceller, et que ce n’est pas le cas.

• Style

Il est primordial de définir le ton et le niveau de langage souhaités pour son texte, si vous ne voulez pas que votre jargon ou vos expressions locales soient fustigés. L’écriture inclusive quant à elle ne sera acceptée que sur demande expresse. N’oubliez pas que seuls les poètes et autres artistes ont droit à un écart stylistique en vue d’une rime parfaite ou d’un nombre correct de syllabes.

(…) Un jour je courirai moins
Jusqu’au jour où je ne courirai plus (…)
Paroles de la chanson Résidents De La République par Alain Bashung

• Typographie

Attention aux normes typographiques en vigueur dans votre pays. La société Druide a son siège au Canada, où, entre autres, les règles concernant les espaces autour des signes de ponctuation ne sont pas les mêmes qu’en France. Une erreur récurrente provient des guillemets dits « à la française » ou “ à l’anglaise ”. Paramétrer sa région linguistique est donc indispensable pour réaliser un texte irréprochable à tout point de vue.

Les défauts et les limites d’Antidote le rendent moins fiable qu’un humain aguerri

• Analyse inexacte du sens du texte

L’analyse de la place et de la fonction des mots dans la phrase effectuée par le robot est loin d’être parfaite. En conséquence, le mauvais accord d’un adjectif peut ne pas être décelé. Dans l’exemple suivant, Antidote ne détecte pas d’irrégularités : les deux propositions sont acceptées. Un humain qui comprend le sens global du texte sait à quoi fait référence le participe passé, ce que ne saisit pas le robot. Résultat, si nous ne sommes pas extrêmement vigilants, nous risquons de laisser ou d’ajouter des fautes dans notre papier.

Antidote : peut-on lui faire confiance ? - Le blog du hérisson
C’est la fondation qui a été créée par la fille de Paula Modersohn-Becker

Une bonne orthographe s’avère essentielle, tant dans notre vie privée que sur notre lieu de travail : nous ne devons laisser passer aucune faute si nous tenons à donner une bonne image de nous-mêmes et de notre entreprise.

• Ruptures fréquentes

Lors de la correction, une liste plus ou moins longue de « ruptures » apparaît. L’outil signale de potentielles erreurs sans proposer de solutions. Noms propres inconnus, anglicisme, termes techniques : à vous de réfléchir et de décider s’ils sont adéquats. La marge de méprise reste donc grande ouverte, impossible de se fier totalement à Antidote. Seuls votre esprit critique et votre culture générale feront la différence.

• Incohérences non détectées

Les incohérences d’un récit ne sont pas prises en compte dans le prisme de correction. Si un personnage change de nom au cours de l’histoire, un objet de couleur, qu’un mort revient à la vie, que les scènes se déroulent en plusieurs lieux en même temps, etc. cela ne dérange aucunement Antidote. Encore une fois, le problème est lié à l’incompréhension du sens global du texte, auquel seul un humain a accès.

Antidote : peut-on lui faire confiance ? - Le blog du hérisson
Dans le dernier livre de Sandrine Collette : une erreur sur un prénom, indétectable par Antidote

• Mauvaise interprétation des dialogues

Toujours dans un texte narratif, le correcticiel est incapable d’identifier les séquences de dialogues. Des confusions apparaissent, notamment dans la reconnaissance des phrases interrogatives. De plus, des erreurs qui n’en sont pas sont pointées, mélangeant l’impératif et l’indicatif. Prenons cette phrase, un exemple de dialogue :

« Anne, s’il te plaît, lis cet article, lui demanda-t-il.»
Ici, « lit » sera proposé à la place de « lis », car Antidote considère que « Anne » est le sujet du verbe « lire », alors que nous avons affaire à un verbe à l’impératif.

Mauvaise interprétation des dialogues - Le blog du hérisson

• Défauts informatiques

Début 2019, une importante faille de sécurité numérique menace les données des usagers en les rendant disponibles aux pirates. GoSecure, une référence dans le domaine de la protection informatique, a alerté sur la vulnérabilité du logiciel. Depuis, Druide a effectué les mises à jour nécessaires, et sorti une version corrigée de son produit.
Bien que n’appartenant pas à Google et n’ayant aucune affiliation avec, l’extension ne fonctionne que sur Chrome. Dommage pour les adeptes de Mozilla Firefox et Internet Explorer, ils ne pourront donc pas l’installer sur leur navigateur. La situation va-t-elle évoluer dans les prochaines versions du logiciel ?

La maîtrise de la langue française s’avère essentielle pour la bonne utilisation du correcteur d’orthographe

Hors d’accès pour les utilisateurs dont le français n’est pas la langue maternelle, Antidote n’est pas davantage abordable pour les rédacteurs qui ne maîtrisent pas la syntaxe. En effet, plus les phrases écrites sont bien structurées, plus le logiciel est performant. L’énoncé ne signifiera pas la même chose si l’ordre des mots qui la composent diffère.
En outre, la ponctuation est capitale : une seule virgule vous manque, et tout est dépeuplé. Oui, placer un signe de ponctuation à tel endroit ou tel autre peut changer radicalement le sens d’un texte. Si vous ne ponctuez pas, ou même n’accentuez pas, votre texte dans les règles de l’art, les signalements fleurissent sur votre correcticiel, ou, à l’inverse, il passe à côté d’un fâcheux faux pas. Ainsi, si vous voulez vous faire seconder efficacement par Antidote, vous devez d’abord maîtriser le français.

Voici quelques exemples connus circulant sur internet qui illustrent parfaitement ces propos :

  • « Venez manger les enfants ! » VS « Venez manger, les enfants ! » ;
  • « Je pars à l’île Maurice. » VS « Je pars à Lille, Maurice. » ;
  • « La victime trouvée égorgée par la police. » VS « La victime égorgée trouvée par la police. » ;
  • « Je me ferais bien un petit jeûne. » VS « Je me ferais bien un petit jeune. ».

Comme vous pouvez le constater, la forme d’un texte modifie son fond. Si notre objectif est bien de produire des écrits irréprochables, il nous faut donc respecter à la lettre les règles et les subtilités de la langue française.

Rester vigilant avec son logiciel de correction

Les robots ne sont pas sensibles aux subtilités de la langue française. En aucun cas, il ne faut leur faire confiance les yeux fermés. Ils ne connaissent ni le second degré ni l’humour. Ainsi, un effet de style plus littéraire leur échappe. Seul un cerveau humain est capable de percevoir la signification entière d’un texte. Il comprend le contexte grâce au champ lexical et raisonne en suivant un fil conducteur sémantique. Réfléchissez ; ne vous contentez pas d’appliquer toutes les modifications proposées par Antidote, car beaucoup de fautes signalées ne sont pas à rectifier. La relecture manuelle est primordiale pour ne plus commettre de fautes, et ne pas ajouter des erreurs là où il n’y en a pas.

Bien quAntidote, déjà rendu à sa 11e version à l’heure où je rédige cet article, soit le logiciel de correction le plus performant du marché, nous ne pouvons pas lui faire confiance à 100 %. Actuellement, rien ne surpasse la finesse de l’esprit humain. Nous sommes toutefois amenés à nous demander quelles seront les capacités des robots du futur. Arriveront-ils un jour à réaliser une révision parfaite, voire à produire en autonomie des textes, sans aucune bavure ?

→ À lire absolument : notre article sur la BD féministe Culottées.

Élisabeth Weber

P.S. Ce n’est pas un secret, cet article a été scanné par ce fameux logiciel, et l’autrice a pris en compte avec lucidité et professionnalisme ses signalements et mises en garde.

4 réflexions sur “Antidote : peut-on lui faire confiance ?

  • 26 novembre 2022 à 20h07
    Permalien

    Antidote n’a pas détecté le « e » manquant à « demande expresse » 😉
    Utilisant moi-même ce logiciel de manière intensive pour la correction de manuscrits, je ne peux qu’abonder dans votre sens : rien ne remplace l’oeil du correcteur. Cela dit, Antidote est excellent pour l’orthotypo.

    Répondre
    • 26 novembre 2022 à 20h12
      Permalien

      Merci pour ton commentaire Florence. L’erreur a été corrigée. La langue française est complexe et rien ne remplacera l’humain.
      Christophe

      Répondre

Laisser un commentaire