Découvrez la cryptobiose, la vie au ralenti

Avez-vous déjà entendu parler de cryptobiose ? Connaissez-vous le tardigrade, l’animal microscopique qui possède ce pouvoir ?  Présent sur terre avant même les dinosaures, le tardigrade fascine les scientifiques, entre autres grâce à ce super pouvoir, qui le rend presque invincible. Découvrez la cryptobiose, la vie au ralenti.

Découvrez la cryptobiose, la vie au ralenti - Le blog du hérisson
©BIOS

Mais qui est le tardigrade ?

Ne cherchez pas à en voir autour de vous, le tardigrade est tellement petit qu’il est invisible à l’œil nu : 1,2 millimètres au maximum. Il a un tout petit corps potelé, 4 paires de pattes, est invertébré et appartient à la famille des panarthropodes (ça ne vous dit peut-être rien mais c’est ni plus ni moins que le groupe animal comprenant le plus d’espèces décrites !). Il est sur terre depuis plus de 540 millions d’années… Soit même avant les dinosaures, et il est encore là.

Même si vous ne pouvez pas les voir, sachez qu’ils vivent un peu partout sur la planète, aussi bien sur terre que dans les fonds marins. Sur terre, vous les trouverez dans des zones riches en mousse et en lichen dont ils se nourrissent. Sous l’eau, ils ne seront jamais trop loin des algues dont ils raffolent. Le climat leur importe peu et ils peuvent élire domicile dans l’Himalaya ou à plus de 4000 mètres de profondeur.

Les tardigrades aquatiques peuvent vivre entre 1 et 2 ans et les espèces terrestres un petit peu plus longtemps, jusqu’à 2 ans et demi. Mais c’est sans compter sur l’utilisation de ses supers pouvoirs de cryptobiose !

La cryptobiose, le pouvoir de mettre son métabolisme en pause

C’est un super pouvoir qui ne nécessite pas d’effets spéciaux et qui est bien réel ! La cryptobiose est un procédé encore un peu mystérieux, mais nous savons aujourd’hui que lorsqu’ils sont face à un stress, les tardigrades ont la capacité de complètement mettre en pause leur métabolisme. Ainsi, ils se déshydratent, et des protéines « TDP » sont secrétées. Ces protéines TDP (Tardigrade  Disordered Protein) exercent alors comme une vitrification qui crée un bouclier pour les cellules : dans cet état elles peuvent survivre des années, des siècles ou peut-être même des millénaires. Pour « réveiller » le tardigrade de cette phase protectrice, il faut les réhydrater et les nourrir.

Les scientifiques ont découvert ce super pouvoir en exposant l’animal à des situations extrêmes, dont il s’est sorti avec brio ! Ainsi, la cryptobiose permet de :

  • Résister aux températures extrêmes allant de -273 degrés (le zéro absolu ou rien ne bouge, y compris les atomes) à l’eau bouillante ;
  • Résister à 570,000 rads de rayons X alors que l’homme ne survit pas à 500 rads ;
  • Survivre à un voyage dans l’espace, lorsqu’en 2007, 10 espèces y ont été envoyées et sont revenues bien vivantes.

Et enfin, l’université de Keio a fait le test de congeler des spécimens pendant 30 ans. Ils les ont ensuite réveillés, alimentés… Et cela a été un tel succès que les tardigrades ont commencé à pondre !

Un pouvoir riche d’espoir pour l’être humain

Si les scientifiques ne cessent d’étudier les tardigrades, c’est car ils nous apportent de nombreux enseignements qui pourraient avoir des applications spectaculaires.  La cryptobiose, cet état de vie au ralenti, qui permet aux tardigrades de survivre aux attaques extrêmes de l’organisme, pourrait ouvrir de nombreuses voies à l’être humain.

Par exemple, il a été noté que leur ADN se « réparait » ; si le mécanisme en était maîtrisé cela pourrait apporter beaucoup à la recherche pour les traitements contre le cancer. Aussi, leur résistance aux températures extrêmes permettrait de mieux conserver et distribuer certains médicaments qui ont actuellement besoin d’être gardés au froid. Leur capacité à vivre très peu hydratés peut-elle offrir un avenir dans les pays pauvres en eau ?

Finalement, cette faculté à “arrêter le temps” que donne la cryptobiose offre des perspectives infinies à la vie telle que nous la connaissons.

Il faut tout de même noter que la cryptobiose permet de repousser la fin de vie en y insérant une “pause”, mais qu’elle ne permet pas de profiter de la vie indéfiniment. En effet, lorsqu’il n’est pas mis en situation de stress extrême où la cryptobiose est nécessaire, le tardigrade ne vit guère plus de 2 ans et demi.

Malgré tout, la cryptobiose donne à la réalité des airs de science-fiction en permettant de ralentir le métabolisme quelques années avant de revenir en pleine santé. L’étude des tardigrades, stars de la cryptobiose, ne cesse d’animer le monde scientifique et, nous l’espérons, devrait mener à de grandes applications pour l’espèce humaine.

→ Si vous souhaitez découvrir un autre animal aux super pouvoirs n’hésitez pas à lire notre article sur La pieuvre et ses 8 pouvoirs extraordinaires.

Alexandra Sesen

2 réflexions sur “Découvrez la cryptobiose, la vie au ralenti

Laisser un commentaire