Festival Alimenterre : du cinéma à dévorer !

Organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre, le Festival cinématographique Alimenterre est un événement international. Autour de 9 films documentaires, cette manifestation évoque les enjeux de l’alimentation et de l’agriculture dans le monde. Ses objectifs ? Informer les citoyens sur la faim dans le monde et leur montrer des modes de consommation durables et solidaires. Loin d’être une démarche culpabilisante, ce Festival de cinéma est conçu pour donner les clés d’une alimentation responsable au quotidien. En salle ou en ligne, cette expérience cinématographique se développe de plus en plus. 70 000 personnes aux fourneaux et des événements dans 600 communes font du Festival Alimenterre du cinéma à dévorer ! Vous voulez prendre part à cet événement pour la transition alimentaire ? Séances de cinéma, marchés alimentaires, ateliers de cuisine locale, visites de fermes ou spectacles de rue, suivez le guide pour en savoir plus.

Festival Alimenterre : du cinéma à dévorer ! - Le blog du hérisson

Le Festival Alimenterre : 9 films à dévorer

Le Festival Alimenterre se développe et grandit au fil des ans. Sa vocation est de promouvoir l’accès à une alimentation solidaire pour tous grâce à des films documentaires.

• L’origine du Festival de cinéma Alimenterre : 800 millions de personnes ont faim

À sa manière, le Festival Alimenterre cherche à lutter contre les inégalités et la pauvreté. 1 personne sur 9 souffre de la faim dans le monde. En Afrique, 1 personne sur 5 n’a pas accès à la nourriture. Paradoxalement, le taux d’obésité augmente dans les pays où l’on trouve de la nourriture à profusion. D’où vient ce fossé ? Notre modèle agroalimentaire actuel est contrôlé par des multinationales. Elles produisent et distribuent en masse, ce qui renforce les inégalités et la pauvreté. Les productions locales et les marchés régionaux sont loin d’avoir les mêmes moyens pour se développer.

L’accord de libre-échange qui régit notre système est un vecteur de concurrence. Il exclut de plus en plus les paysans les plus modestes. Ces derniers n’ont pas d’accès aux ressources, aux moyens de production et aux marchés. De plus, l’exploitation des travailleurs agricoles est grandissante et leur rémunération trop faible. L’objectif du Festival Alimenterre ? Mettre en place une démarche non culpabilisante grâce à des films documentaires. Ceux-ci visent à montrer qu’il est possible de nourrir les 9 milliards que nous serons en 2050 avec la production des agriculteurs et des entreprises locales.

Festival Alimenterre : du cinéma à dévorer ! - Le blog du hérisson

• Construire un système alimentaire durable à votre propre table

Né en 2007 à l’initiative d’un cinéma parisien, le Festival Alimenterre a lieu chaque année du 15 octobre au 30 novembre. Son but ? Vous informer sur les acteurs qui veulent construire un système alimentaire durable.

9 films mettent en lumière les initiatives durables et solidaires. Le Festival valorise l’activité agricole et donne de l’espoir. Il montre qu’il existe d’autres modèles économiques viables et humains. 70 % de l’alimentation consommée dans le monde provient d’une agriculture familiale et paysanne. Mais c’est un travail de l’ombre dont on entend peu parler. Les films sélectionnés exposent des consommateurs soucieux de la qualité de leur alimentation. Ils informent sur des citoyens qui s’organisent. Ils inventent d’autres modes de production et de consommation, dont chacun peut s’inspirer dans son propre quotidien. Alimenterre, c’est prouver que tout le monde peut favoriser le commerce équitable et l’agroécologie, pour construire un système agroalimentaire durable.

Festival Alimenterre : l’édition 2021 se met à table

Découvrez le panorama des documentaires sélectionnés pour l’édition 2021 du Festival et la programmation des séances.

Séances de cinéma - Le blog du hérisson

• Une sélection de films à croquer

Tournés vers l’humain, les films montrent les difficultés et les victoires d’acteurs agricoles. Réalistes, ils ont aussi vocation à motiver les spectateurs à agir, à leur échelle.

Au-delà des clôtures

En Haute Marne, Maine et Loire et Bretagne, nous suivons le quotidien d’hommes et de femmes agriculteurs. Au-delà des clôtures raconte, à travers leurs témoignages, leur transition vers des systèmes plus respectueux des hommes, de la nature et des animaux.

Douce France

Amina, Sami et Jennyfer sont lycéens en banlieue parisienne, dans le 93. Ils veulent faire construire un parc de loisirs sur des terres agricoles près de chez eux. Douce France nous raconte les défis auxquels ils vont devoir faire face pour élaborer leur projet.

Manger autrement, l’expérimentation

En Autriche, des chercheurs ont entrepris une expérience inédite : cultiver la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4 400 mètres carrés. Le résultat ? Les cultures fourragères et les produits importés sont deux fois supérieurs aux cultures végétales et locales. Ce documentaire porte l’espoir que nous pouvons nous nourrir autrement.

Paradoxe de la faim

Ce documentaire s’interroge sur notre système économique et le paradoxe de la faim. Pourquoi les personnes qui ont le plus faim sont celles qui produisent de la nourriture ? Des éléments de réponses apparaissent à travers trois analyses : le Burkina Faso et la production laitière, le Pérou et les avocats, l’Indonésie et l’huile de palme.

UAR – The Resilient

Un agriculteur norvégien connaît pour la première fois les affres du réchauffement climatique, le jour où son exploitation de production laitière est frappée par la sécheresse. Pour la protéger, il se rend au Malawi, en Afrique de l’Est. Il y découvre des méthodes de culture et se surprend à s’identifier à cette population.

Sur le champ !

Ce documentaire part d’un postulat : le « paradoxe de la faim ». Dans le monde, ceux qui produisent sont également ceux qui ont faim. Le film tente d’apporter des solutions, en partant à la rencontre d’acteurs de terrain. Il s’agit d’une nouvelle génération de paysans, qui se reconnaît autour du principe de résilience.

Le festin / Tong-Tong

Ce film part à la rencontre des paysannes et paysans sénégalais qui se battent contre des superstructures législatives et économiques, qui ont la mainmise sur les exploitations agricoles.

Nourrir le changement

Se nourrir est une problématique qui touche de plus en plus de monde. Ce documentaire, tourné sur quatre continents, nous emmène à travers la savane massaï, les jardins mahorais et les haciendas costaricaines. Son but ? Nous montrer comment agir sur un système alimentaire inégalitaire.

L’arbre providence

Au Togo, moderniser l’agriculture est une question de survie. Pour renouveler des sols qui ne sont plus cultivables, des paysans plantent des arbres « fertilitaires ». Ils redonnent un souffle de vie aux champs de café, de cacao, de légumes ou de céréales. L’arbre providence fertilise la terre et permet aux villages togolais de subsister.

• Des séances à déguster en salle ou en ligne

Le Festival cinématographique Alimenterre œuvre pour un accès aux films pour tous. Vous pouvez tout autant venir dans une salle de cinéma traditionnelle que regarder les documentaires depuis le confort de votre maison. Du 15 octobre au 30 novembre, Alimenterre s’associe avec la plateforme Imago.tv pour vous proposer des projections de films et des débats en ligne. Grâce à la réouverture des cinémas en France, vous prenez part au festival quand vous le souhaitez, comme vous le voulez ! Les séances sont mises à jour régulièrement, n’hésitez pas à consulter le programme en ligne du Festival.

• 70 000 personnes aux fourneaux et des événements cinématographiques dans 600 communes

Le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) coordonne tout ce qui touche au Festival de cinéma Alimenterre.

Alimenterre : un réseau gargantuesque

Le Festival cinématographique Alimenterre, c’est :

  • 2 800 acteurs mobilisés ;
  • 1 500 événements ;
  • 70 500 spectateurs ;
  • 12 pays.

1 000 organisations participent au Festival : lycées, cinémas, associations, collectivités territoriales, fermes, etc. 25 structures nationales sont aussi investies dans l’événement. Toutes ont à cœur d’informer et de sensibiliser les citoyens aux enjeux alimentaires locaux et mondiaux. Le CFSI a mis en place des outils pédagogiques, des films aux droits négociés, des outils de communication et un accompagnement de proximité réalisé par les coordinateurs territoriaux. Toute organisation porteuse d’un projet s’accordant aux valeurs défendues par le CFSI peut rejoindre le réseau Alimenterre.

Ouverture au monde

L’alimentation pour tous est une question mondiale. Afin de favoriser les échanges et apporter différents points de vue sur le sujet, le CFSI convie chaque année trois intervenants étrangers. Ils viennent d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique. En tournée pendant 15 jours, ils prennent part aux débats sur l’alimentation solidaire et durable. Les problématiques liées à leur pays et leurs solutions sont une source d’inspiration pour chaque participant.

Alimenterre : un buffet bien plus vaste que des séances de cinéma

Les valeurs portées par le Festival de cinéma Alimenterre s’étendent à des activités diverses. Chacun peut alors être actif, surtout les jeunes de 14 à 25 ans qui étudient dans les lycées agricoles.

• Un festin d’activités en faveur d’une alimentation durable

Le Festival Alimenterre se développe pour engager toujours plus les citoyens à mettre des leviers en place pour construire un système alimentaire responsable. En plus des séances de cinéma, plus d’un millier d’activités est organisé dans 600 communes et une dizaine de pays : marchés alimentaires, ateliers de cuisine bio et locale avec des enfants, expositions, visites de fermes, rencontres avec des professionnels agricoles, spectacles de rue, jeux pédagogiques pour les classes de lycéens, etc.

Festival Alimenterre : du cinéma à dévorer ! - Le blog du hérisson

• Le prix Alimenterre : des projets innovants et jeunes

L’enseignement agricole prend part au festival : il motive ses lycéens à imaginer des solutions originales pour développer des modèles agricoles durables. Les meilleurs projets sont récompensés dans le cadre du prix Alimenterre.

Les élèves sont libres : réalisation de vidéo, organisation de conférences, accueil ou réalisation d’une exposition, animation dans un établissement, passage de la cantine en bio et équitable, réalisation d’ateliers, etc. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation décerne des badges à tous les participants pour récompenser leurs actions.

Le Festival cinématographique Alimenterre est une invitation à la réflexion. Il projette 9 documentaires, qui valorisent l’action d’hommes et de femmes pour une meilleure alimentation. Ce Festival est aussi un appel à l’action. Grâce aux nombreux moments d’échange et de partage qu’il organise, chacun peut s’informer et participer à la construction d’un système alimentaire durable et solidaire. Vous voulez en savoir plus ? Visitez la page des actualités du Festival. Du 15 octobre au 20 novembre, regardez ou contribuez, c’est vous qui choisissez !

Amandine Travers

→ Bande annonce du Festival Alimenterre 2021

Laisser un commentaire