Flâner à Anvers | Belgique

L’immersion est immédiate dès qu’on pose le premier pied sur le quai. En effet, Anvers-Central est réputée comme étant une des plus belles gares du monde. Les voies sont recouvertes d’une monumentale structure en fer forgé qui jouxte le terminus à l’architecture éclectique. L’ensemble met tout de suite dans l’ambiance : Antwerpen (en flamand) promet d’en mettre plein la vue à ses visiteurs. Et si, nous aussi, nous allions flâner à Anvers en Belgique ?

Flâner à Anvers | Belgique - Le blog du hérisson
La gare Anvers-Central ©Charlotte Arbet

Anvers en quelques chiffres

Deuxième ville de Belgique par sa population, Anvers abrite également le second port d’Europe. C’est une plaque tournante des transactions diamantaires dont près de 70 % des fameuses pierres précieuses sont issues. Ce qui lui a valu l’élégant surnom de cité du diamant.

Parmi les personnages célèbres qui ont donné à Anvers ses lettres de noblesse, Pierre Paul Rubens en est certainement un de ses plus éminents ambassadeurs. Fière de ce fils prodige, la ville lui a dédié un musée établi dans son ancienne maison et atelier. C’est donc à la Rubenshuis (maison Rubens) qu’on peut venir découvrir les œuvres de l’artiste flamand, mais aussi de certains de ses contemporains. Non loin de là, la Rockoxhuis, demeure de l’ancien maire d’Anvers et grand collectionneur d’œuvres d’art Nicolaas Rockox, a également ouvert ses portes pour le plus grand plaisir des curieux.

Mais Anvers est aujourd’hui surtout le berceau d’une génération de surdoués de la mode qui ont fait les choux gras de la presse pendant la Fashion Week de Londres en 1986. Selon la légende, les fameux six d’Anvers (parmi lesquels figurait Dries Van Noten) fraîchement diplômés de l’Académie royale des beaux-arts, seraient tous revenus de leur escapade britannique chargés de commandes des meilleures enseignes londoniennes et new-yorkaises.

À visiter, à faire, les insolites…

• Les musées

Le MAS : emblématique de la ville d’Anvers, le Museum Aan de Stroom est LE passage obligé de la capitale flamande. Construit en 2011, il se visite autant pour ses collections que pour son architecture et sa vue imprenable sur la ville portuaire (dont l’accès est gratuit soit dit en passant). Ici, les étudiants viennent travailler, les enfants se divertir grâce aux jeux mis à leur disposition, et les touristes profiter de ce lieu pas comme les autres.

Musée Le MAS | Belgique - Le blog du hérisson
Musée Le MAS ©Charlotte Arbet

Le MOMU : c’est le musée de la mode d’Anvers qui présente la mode belge en axant la visite sur les six d’Anvers et leur illustre acolyte Martin Margiela.

Le musée Plantin-Moretus : fondé par Christophe Plantin et son gendre Jan Moretus, cette imprimerie fut rapidement couronnée de succès, lequel fut ensuite confirmé par une longévité sans pareil. Ce musée abrite aujourd’hui deux des plus anciennes presses à imprimer du monde et une librairie adjacente qui date du XVIIème siècle.

Le Middelheim Museum : un brin en retrait du centre-ville, ce musée à ciel ouvert est doté d’un parc incroyable où pullulent les œuvres d’art que l’on découvre au fil d’une promenade fabuleuse.

M HKA : le Musée d’Art contemporain de la ville d’Anvers érigé dans un ancien silo à grains.

Flâner à Anvers | Belgique - Le blog du hérisson
Musée Le MAS ©Charlotte Arbet

• Les insolites

La maison du port : dernière œuvre de Zaha Hadid avant son décès, cette structure à l’architecture avant-gardiste est rapidement devenue une étape incontournable à Anvers. Bien qu’elle ne se visite pas, aller la voir de plus près s’impose quand on parcourt la ville.

La maison du port | Belgique - Le blog du hérisson
La maison du port ©Charlotte Arbet

La statue de Nello et Patrasche : personnages principaux du roman britannique « A Dog of Flanders » dont l’histoire se déroule à Anvers avec Notre-Dame et les peintures de Rubens pour toile de fond. Ces deux-là sont représentés sur une statue de Batist Vermeulen qui fait sensation près de l’entrée de la cathédrale.

Le tunnel Sainte-Anne : classé monument historique, c’est un lieu insolite. Situé sous l’Escaut, il est quotidiennement utilisé par les piétons et cyclistes anversois pour passer d’une rive à l’autre. Il est possible de descendre en utilisant l’ascenseur à vélo ou les authentiques escaliers en bois qui, à l’époque de leur inauguration en 1933, avaient déjà suscité l’engouement.

Les bonnes adresses

Le Watt : espace de coworking de 3.000 mètres carrés dans une ancienne tour d’Electrabel (équivalent d’EDF), le bâtiment est aujourd’hui surnommé la cathédrale de verre. Construite par l’architecte Léon Stynen en 1958, la tour WATT (Working Apart Thinking Together) a été totalement repensée par le studio Going East. Le résultat est bluffant : des lignes épurées et un accent mis sur la circulation intérieure pour faciliter la créativité.

Le Meir, Kloosterstraat et Kammenstraat : Anvers, c’est le rendez-vous des fashionistas. La plupart des boutiques à la pointe de la mode se situent donc dans la rue principale dite « Le Meir ». Les moins connues, mais tout autant éclectiques, Kloosterstraat et Kammenstraat sont plus confidentielles. Pour s’y rendre, il faut passer par une petite ruelle calme à l’abri du carcan de la métropole flamande.

Graanmarkt 13 : Lieu hétéroclite qui combine restaurant, concept store, café, et même un appartement qu’il est possible de louer au dernier étage.

Bar Paniek : ouvert l’été uniquement et situé à Kattendijkdok, le bar Paniek est un lieu de rencontre et de métissage artistique selon les dires du collectif d’artistes Time Circus à l’origine du projet. Il n’empêche qu’on peut (aussi) déjeuner sur le pouce, prendre un café dans un transat, acheter des produits artisanaux ou même bricoler !

Où dormir ? Où manger ?

Radisson blue Astrid Hôtel : face à Anvers-Central, impossible de rater le Radisson Blu. Sa situation idéale fait de lui l’endroit parfait pour une visite de quelques jours. Les chambres donnent directement sur la splendide gare et l’hôtel est doté d’une piscine, d’un hammam, d’un sauna et d’une salle de gym. L’établissement dispose également de deux restaurants et d’un Starbucks.

Hôtel August : établi dans un ancien monastère augustin du XIXème siècle et repensé par l’architecte Vincent Van Duysen, cet hôtel est rapidement devenu le rendez-vous d’une population branchée et connectée. On y vient pour son bar tendance dans l’ancienne chapelle, pour son restaurant avec le célèbre chef Nick Bril aux manettes ou encore pour son centre de bien-être.

Hôtel Julien : Bien qu’installé dans deux anciens bâtiments datant du XVIème siècle, l’élégant hôtel Julien mise sur un style contemporain et épuré. Les (seulement) vingt-et-une chambres à deux pas de la cathédrale, le patio et le spa privatisable sont autant d’éléments qui expliquent la renommée de cette boutique-hôtel d’exception.

Flâner à Anvers | Belgique - Le blog du hérisson
©Charlotte Arbet

Veranda : pour déguster une cuisine de saison de qualité dans un décor épuré et végétal.

Chickpea : un restaurant pour les amoureux des pois chiches, qu’on retrouve cuisinés sous les formes les plus diverses.

The Jane : l’autre restaurant de Nick Bril, situé dans une chapelle, se targue de deux étoiles au guide Michelin.

Bar Rodin : pour boire un verre et écouter de la musique dans les locaux d’une ancienne école au décor désormais tamisé.

Moins connue que sa grande sœur Bruxelles, mais tout aussi bouillonnante de créativité, Anvers a su garder un soupçon de confidentialité lui permettant de rester à l’abri des foules touristiques. Grand bien lui fasse ! La cité du diamant est à l’image de la pierre qu’elle affectionne : brute et pleine de surprises. Chaque promenade est une découverte. Comme la plupart des villes nordiques, la température est chaleureuse et le temps en perpétuelle ébullition. Mais oubliez vite ces quelques lignes, vous risqueriez d’accroître le nombre de visiteurs, et flâner à Anvers ne serait plus réservé aux initiés…

Charlotte Arbet

Flâner à Anvers | Belgique - Le blog du hérisson
Anvers vue du musée Le MAS ©Charlotte Arbet

Laisser un commentaire