Flâner à Molène | Finistère

Vous rêvez de déconnecter du quotidien ? De vous ressourcer au calme ? Et si vous veniez flâner à Molène ? À la pointe du Finistère, en Bretagne, l’île de Molène vous offre une évasion iodée le temps d’une journée, d’un week-end, voire plus si vous possédez l’âme d’un insulaire.

Flâner à Molène | Finistère - Le blog du hérisson
Phoque gris

Au cœur de la mer d’Iroise, à mi-chemin entre sa grande sœur, l’île d’Ouessant, et la commune du Conquet, Molène est une destination pour les amoureux de la nature. Loin d’être inhospitalière, elle est habitée depuis des millénaires. Des fouilles archéologiques ont mis au jour les restes d’une habitation datant d’environ 2 000 ans avant J.C. Au cours de son histoire, l’activité de l’île s’est principalement déroulée autour de la pêche. Mais comme ailleurs, les Molénais ont toujours joui d’une vie sociale animée. Aujourd’hui encore, vous y trouverez une poste, des commerces, ainsi qu’une école ! Ce village de pêcheurs bordé d’une côte sauvage, vous propose une parenthèse loin du tumulte de la vie continentale. Ici, peu de voitures, et pour cause : la superficie n’est que de 72 hectares. C’est donc à pied qu’on se balade. Mais l’archipel de Molène a plus que de la tranquillité à offrir. Ces 9 îlots principaux sont éparpillés sur 300 km2 au sein du parc marin naturel d’Iroise. Banalec, Bannec, Béniguet, Triélen, Quéménès… Sur chacune d’elles, vous observerez une faune et une flore maritime protégée. Et si vous êtes chanceux, vous croiserez ses plus célèbres habitants : les phoques gris !

Quand venir flâner à Molène et comment ?

Si le nombre d’habitants s’accroît considérablement en période estivale, la commune est habitée à l’année par 130 Molénais.

L’île est donc accessible en toutes saisons. La traversée s’effectue en bateau et elle dure une demi-heure depuis Le Conquet.

À moins de posséder votre propre bateau, vous devrez faire appel aux services d’une compagnie maritime. Il en existe deux. Pas de place à la spontanéité ! Vous devez réserver à l’avance.

• Embarquez pour Molène

  • Une liaison quotidienne avec le continent est assurée de janvier à décembre par Penn Ar Bed au départ de Brest et du Conquet. D’avril à septembre, une traversée existe également depuis le port de Camaret-sur-Mer.
  • En été, la compagnie Finist’Mer propose une traversée commentée depuis Le Conquet.

• Veillez aux horaires

La vie à Molène est rythmée par l’océan. Parfois, les caprices de la météo perturbent les liaisons maritimes. Il est donc fréquent que les horaires changent au cours de la journée. Et en cas de gros vent, voire de tempête, les navettes peuvent carrément être annulées.

Pensez à vous renseigner auprès des compagnies, ou encore de la mairie et des commerçants une fois sur l’île. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous informer !

À visiter, à faire, les insolites…

Flâner à Molène, c’est prendre le temps de découvrir chaque recoin. On déambule avec ravissement dans un dédale de ruelles bordées de maisons bretonnes typiques. On contemple leurs coquets petits jardins, puis on parcourt son littoral sauvage avec un panorama exceptionnel sur la mer d’Iroise, le reste de l’archipel et Ouessant au loin.

Mais ne vous y trompez pas, l’île regorge de trésors naturels comme historiques qui tissent le charme unique de ce grand rocher. Alors ouvrez l’œil !

• Le port abrité et l’abri Roussin

Avant la construction de la grande digue par laquelle on arrive aujourd’hui, on débarquait sur l’île par ce port naturel. À l’abri des vents d’ouest, c’était là que s’opérait toute l’activité liée à la pêche. Aujourd’hui, il subsiste quelques bateaux de pêcheurs locaux qui cohabitent avec les plaisanciers.

Vous y trouverez également l’abri Roussin. C’est dans ce vieil hangar que l’on rangeait le canot de sauvetage de l’île. Aujourd’hui, ses murs extérieurs sont recouverts de magnifiques fresques qui relatent la vie de l’île.

Flâner à Molène | Finistère - Le blog du hérisson
Bateaux au port abrité de Molène ©Maureen Pineau

• Lédénez et les refuges de mer

Face au port abrité, se trouvent deux petits îlots : Lédénez Vras et Lédenez Vihan. Ils sont reliés à Molène par un sillon pierreux qui se découvre à marée basse et permet d’y accéder à pied.

Historiquement, ils accueillaient une activité goémonière, l’autre pilier économique de l’île. Elle consistait à récolter le goémon, le faire sécher puis brûler dans les fours à soude (de grandes tranchées dans le sol et recouvertes de blocs de granite ; certains ont été conservés) pour en extraire la soude.

Les baraquements où vivaient les goémoniers sont toujours là. Réhabilités par la commune, ils forment aujourd’hui deux refuges de mer qui offrent aux visiteurs un hébergement insolite et spartiate où vous pourrez passer une ou deux nuits.

Flâner à Molène | Finistère - Le blog du hérisson
Vue de Lédénez depuis le port abrité ©Maureen Pineau

• Le sémaphore

C’est le point central de l’île. Longtemps, c’est de là que s’opérait une surveillance vitale pour les marins. Car l’archipel regorge de récifs et de courants violents qui rendent la navigation dangereuse. Aujourd’hui désarmé, le sémaphore présente la vie des guetteurs si chers aux Molénais. L’entrée est libre.

• Le Drummond Castle

Un événement majeur a bouleversé Molène. Le 16 juin 1896, un paquebot anglais, le Drummond Castle, fait naufrage au large. Des 245 passagers à son bord, 3 survivront et seulement 29 corps seront repêchés. Ils ont été inhumés dans une partie du cimetière, nommé le cimetière des Anglais. Le musée du Drummond Castle est consacré à la mémoire de ce drame et se visite sur demande.

• Les murets de pierres sèches

Depuis des siècles, les habitants de l’île ont subvenu à leurs propres besoins grâce à la pêche, mais aussi à l’agriculture. Pour protéger les cultures de la morsure du vent et du sel, ils ont érigé des murets en pierres sèches. Le maraîcher actuel profite toujours de cette protection.

Flâner à Molène | Finistère - Le blog du hérisson
Murets de pierres sèches ©Maureen Pineau

• Les randonnées en kayak ou paddle à la rencontre de la faune maritime

Pour aller découvrir l’archipel et sa faune maritime, pourquoi ne pas opter pour un kayak ou un paddle ? En saison, Breizh Kayak Evasion vous propose des locations ou des randonnées guidées. À bord de ces embarcations écologiques et silencieuses, il est possible de s’approcher des phoques et des oiseaux marins. Vous pourrez observer ces espèces protégées dans leur milieu naturel tout en respectant leur tranquillité. Exceptionnellement, vous apercevrez des grands dauphins.

Les bonnes adresses

Alimentation Proxi Super En plus de vos courses classiques, vous trouverez des produits régionaux, et même locaux avec les légumes du maraîcher de l’île et les produits aux algues de Quéménes et de Molène.

Chez Céline Tabac-presse et souvenirs, ce commerce dispose également d’un salon de thé. En plus, il y a le wifi !

Les jardins de la chimère Femme de pêcheur, la créatrice Lydie a inventé un moulage en forme de coquille. Bagues, colliers, bracelets, pendentifs et boucles d’oreilles, vous retrouverez ces bijoux en boutique l’été et en vente en ligne toute l’année, ainsi que sa ligne de vêtements  « La p’tite îlienne ».

Bugale Mildiz Sur le port abrité, du lundi au samedi entre 11 h et midi et entre 17 h et 18 h, vous trouverez une vente directe de poissons et crustacés issus de la pêche molénaise.

Où manger et dormir ?

Vous trouverez trois restaurants sur l’île. Et chacun propose des solutions de logements tout confort avec wifi, à la nuit, au week-end ou à la semaine.

L’Archipel. Bar-Pub, restaurant et traiteur, l’établissement est un incontournable pour les Molénais comme les gens de passage. Si vous avez vu le film « Les Seigneurs », vous reconnaîtrez l’endroit. Midi et soir, vous y dégusterez des plats traditionnels tels que la saucisse de Molène et des spécialités de la mer.
À proximité, L’Archipel loue 3 chambres d’hôtes (dont 2 familiales), ainsi que 2 gîtes (un T1 pour 4 personnes et un T3 pour 8 personnes). Les locations s’effectuent de janvier à novembre, en demi-pension ou pension complète.

Au vent des îles. Bar, restaurant, cette ancienne crêperie propose désormais également des plats traditionnels. Il est situé directement sur le port. Sur la carte, vous trouverez surtout des produits frais et locaux.
Les propriétaires proposent également 2 studios avec vue sur l’océan (4 à 5 personnes) à côté du restaurant, et ce, toute l’année.

Chez Rachel. Ce bar, snack et friterie offre une grande terrasse où l’on aime admirer la vue sur le port et Lédénez. Les plats et formules se consomment sur place ou à emporter. Un petit-déjeuner est également servi à l’arrivée du 1er bateau en été uniquement.
Pour vous loger, vous trouverez à l’arrière un grand gîte de 4 chambres avec vue mer, de 2 à 12 personnes. Et vous pouvez opter pour une formule pension complète.

L’offre d’hébergement inclut aussi des locations de maisons en saison ou toute l’année. Une liste est disponible à la mairie. N’hésitez pas à les contacter au 02.98.07.39.05.

Enfin, la commune dispose d’un camping municipal de 50 emplacements.

Vous connaissez désormais l’essentiel pour découvrir comme il se doit cette petite île de la pointe bretonne. Qu’elle vous accueille avec un beau soleil et une mer d’huile, ou au contraire avec du vent, des embruns et un océan houleux, vous serez charmés par ce bout de terre atypique. Alors, prêt à larguer les amarres pour rejoindre Molène ? Si oui, venez partager vos aventures avec nous dans les commentaires.

Maureen Pineau

2 pensées sur “Flâner à Molène | Finistère

  • 4 juillet 2020 à 23 h 57 min
    Permalink

    Super article, bravo Maureen. Voilà mes rêves de Bretagne qui se réveillent…

    Répondre

Laisser un commentaire