Julie Delpy revient au cinéma avec My Zoé

Six ans après Lolo, Julie Delpy revient au cinéma avec My Zoé. Pour son neuvième film, la réalisatrice se met en scène dans la peau d’Isabelle, une généticienne qui tente de reprendre sa vie en main après un drame. Zoom sur un long métrage audacieux et décalé, à l’image de la comédienne.

Julie Delpy revient au cinéma avec My Zoé - Le blog du hérisson
©Stephan Rabold / Electrik Films / Tempête sous le crâne / UGC Images

My Zoé : une histoire d’amour à l’encontre de la douleur

My Zoé c’est l’histoire d’une mère qui essaye de se reconstruire après son divorce. James, son ex-mari, blessé d’avoir été quitté, se sert de la garde de leur fille pour l’atteindre et maintenir sur elle son emprise. Alors que les ex-conjoints se disputent sans relâche, la famille est frappée par le drame. À l’encontre de la douleur, Isabelle décide de prendre le destin en main.

Sous l’apparente simplicité du synopsis, My Zoé est en réalité une histoire d’amour qui questionne la société autour d’un sujet sensible qui fera sans nul doute l’actualité de demain.

• Les dessous du film

Divisé en trois actes, My Zoé est totalement dépouillé de musique. Par ce choix, Julie Delpy voulait éviter de manipuler les spectateurs afin que le film :

ne tombe pas dans le sentimental ou mélodramatique. Je voulais que [ceux] qui se sentent émotionnellement concernés par le film puissent l’être pleinement et que ceux qui se sentent furieux puissent l’être tout autant !

La réalisatrice et son équipe ont par ailleurs beaucoup étudié et travaillé les sons qui évoluent tout au long du film et accompagnent au plus près l’évolution du récit.

Julie Delpy revient au cinéma avec My Zoé - Le blog du hérisson
©Stephan Rabold / Electrik Films / Tempête sous le crâne / UGC Images

• Un premier scénario à 16 ans

Julie Delpy écrit son premier scénario à 16 ans, une version trash d’Alice au pays des merveilles qui ne verra pas le jour. À l’époque, l’écrivain et cinéaste Alain Robbe-Grillet songe à lui donner l’avance sur recette (une aide délivrée par le CNC qui vise à encourager la réalisation de premiers films) mais la jeune femme est jugée trop jeune et n’obtient pas le financement.

Il faudra attendre 2006 pour que Julie Delpy réalise enfin son premier long métrage. À la sortie de Two Days in Paris elle dira n’avoir ressenti aucune angoisse lors du tournage :

c’était une vraie révélation pour moi […] je me suis dit : mais putain, pourquoi je n’ai pas fait ça avant ?

• Julie Delpy : une verve si caractéristique

Suivront six autres films empreints de cette verve si caractéristique à Julie Delpy, probablement parce qu’elle :

ne joue pas de personnage au cinéma : elle est exactement la même dans la vie qu’à l’écran.

Après avoir revisionné Before Sunrise plusieurs années après le tournage – film pour lequel elle avait participé à l’écriture du scénario avec ses complices Ethan Hawke et Richard Linklater -.

Elle confiera avoir été elle-même étonnée de retrouver beaucoup de choses que j’avais écrites dans mon journal intime à 18 ans. Des choses très personnelles.

Audrey Denjean

Julie Delpy revient au cinéma avec My Zoé

Laisser un commentaire