Le covoiturage : un mode de déplacement tendance

Face à la hausse du carburant, l’autopartage fait de plus en plus d’adeptes. Le covoiturage est un mode de déplacement tendance pour réaliser des  économies et ménager la planète. Quels sont les avantages du covoiturage et comment faire pour le pratiquer ?

Le covoiturage : un mode de déplacement tendance - Le blog du hérisson

Réduire son budget transport avec le covoiturage

La raison première de faire appel au covoiturage est l’économie réalisée sur les dépenses de transport. Les frais entre particuliers doivent être basés sur le barème kilométrique défini chaque année par les services publics. Le conducteur peut également prendre en compte les péages si nécessaire.

L’organisateur n’est pas censé faire de bénéfice, il doit seulement partager les frais. La notion de covoiturage fait d’ailleurs l’objet d’un article de loi (Article L3132-1).

Si vous passez par une plateforme de covoiturage telle que Blablacar, prenez le temps de comparer les tarifs proposés pour un même trajet.

Faire un geste pour la planète en choisissant de partager sa voiture

Quand vous optez pour le covoiturage, vous participez à la réduction des gaz à effet de serre. Cette pratique améliore la fluidité de la circulation et donc réduit les bouchons.

Selon une étude mondiale réalisée en 2019, le covoiturage permettrait de réduire les émissions de CO2 de 1,6 million de tonnes par an. De plus, covoiturer permet de libérer des places sur les parkings souvent saturés.

Proposer un moyen de déplacement aux personnes non motorisées

Le covoiturage est une forme d’entraide et permet de développer les relations sociales. Pour les personnes non motorisées, c’est un mode de déplacement convivial et économique.

C’est aussi un bon moyen de pallier l’absence de transports en commun dans certaines régions.

Pendant les périodes de grève des transports, le covoiturage est une bouée de sauvetage pour de nombreuses personnes.

Le covoiturage : un mode de déplacement tendance - Le blog du hérisson

Covoiturer grâce aux plateformes dédiées

Si vous souhaitez vous déplacer en covoiturage pour vous rendre au travail, il vous suffira certainement de vous servir du bouche-à-oreille entre collègues. Sinon, la solution se trouve dans les plateformes dédiées.

• Les plateformes sans frais de commission

La plupart des plateformes traditionnelles prélèvent des frais de commission allant de 10 % à 25 % par trajet. Mais, avec le développement du covoiturage, vous pouvez désormais trouver des plateformes qui ne demandent aucun frais de commission. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • La Roue Verte : pas besoin d’installer une application, la plateforme propose la création d’un raccourci vers son site. Les conducteurs peuvent fixer leur prix selon un barème proposé : nombre de passagers, nombre de kilomètres.
  • Trajet à la carte : est un site de covoiturage gratuit. Cette plateforme est spécialisée dans les trajets domicile-travail pour les particuliers et les entreprises.
  • Mobicoop : c’est une coopérative qui met en relation les covoitureurs et les conducteurs à travers toute la France. Elle ne prélève aucune commission et les conducteurs fixent librement leurs tarifs. Elle propose des trajets courts et des trajets longs.

• Les lignes de covoiturage initiées par les communautés de communes

Certaines communautés de communes ont mis en place des lignes de covoiturage pour remplacer les transports en commun trop onéreux. Ce système permet aux personnes non motorisées, notamment aux personnes âgées, de se déplacer pour une somme dérisoire voire gratuitement.

Ces lignes de covoiturage fonctionnent comme les lignes de bus : les arrêts sont matérialisés par des panneaux. Le passager enregistre dans l’application sa destination et quelques minutes plus tard un conducteur se présente.

Les passagers bénéficient d’une garantie de départ. Si aucune voiture ne s’est présentée dans les 10 minutes qui suivent la demande de prise en charge, une solution de secours est proposée. Les conducteurs sont indemnisés pour chaque trajet effectué. Pour la prise en charge régulière d’un covoitureur, le conducteur touche en moyenne 120 euros par mois.

À titre d’exemple on peut citer : Covoit’ici, ou encore Ecov. La ligne Atchoum quant à elle privilégie le covoiturage solidaire rural. La demande de prise en charge peut, pour cette plateforme, se faire par téléphone.

Le covoiturage est un mode de déplacement tendance. Les lignes étendent de plus en plus leurs trajets à travers toute la France. Renseignez-vous dans votre région et vous franchirez peut-être le pas en tant que passager ou conducteur.

Jocelyne Bailly

Laisser un commentaire