Le plus étrange œuf de dinosaure retrouvé

C’est une histoire digne des plus grands opus de Jurassic Park. Des paléontologues indiens ont retrouvé le plus étrange œuf de dinosaure à l’intérieur d’un autre œuf. Voyons dans cet article les secrets révélés par ce mystérieux embryon de dinosaure à deux coquilles.

Le plus étrange œuf de dinosaure jamais retrouvé - Le blog du hérisson
Œuf de dinosaure retrouvé dans un autre œuf ©Université de Delhi

Un œuf de dinosaure retrouvé dans un autre œuf

Ce n’est pas le premier œuf de dinosaure à être découvert. Mais celui-ci est très spécial. Il protège un deuxième embryon de dinosaure parfaitement conservé. C’est une équipe de chercheurs indiens, supervisée par l’université de Delhi qui a fait l’incroyable découverte en juin 2022.

Connue sous le nom de “ovule in ovo” (ovule dans l’œuf), cette ponte pathologique est caractérisée par la croissance d’un œuf à l’intérieur d’un autre œuf. Cette malformation rappelle étrangement celle déjà observée chez les oiseaux modernes.

→ Découvrez notre article sur les oiseaux de campagne menacés d’extinction.

Or, l’espèce à laquelle appartient ce fœtus est classée parmi la famille des titanosaures. Aucun lien de parenté n’a été révélé jusqu’à ce jour avec nos volatiles actuels. Ce groupe de dinosaures a vécu durant le Crétacé supérieur (période géologique datée de -100 à -66 millions d’années).

Appelés “Titans”, ces herbivores étaient les plus lourds animaux terrestres du Crétacé. Leur poids avoisinait les 100 tonnes. Dotés d’une armure d’écailles, ils étaient reconnaissables à leur petite tête large et leurs membres trapus.

Le plus étrange œuf de dinosaure jamais retrouvé - Le blog du hérisson
Image de synthèse d’un titanosaure ©Elenarts

Un embryon de dinosaure similaire à celui des oiseaux modernes

Cette étrangeté n’a jamais été constatée chez les dinosaures. Les reptiles comme les tortues de mer peuvent expulser des centaines d’œufs en une seule ponte. Ce phénomène favorise la survie de l’espèce.

Chez les oiseaux, l’utérus produit un œuf à la fois avant de passer au suivant. Cette ponte dite séquentielle est à l’origine de cette malformation. Un œuf de dinosaure retrouvé dans un autre œuf est donc très inhabituel.

Observer cette pathologie chez les titanosaures en dit long sur leur mode de reproduction. D’après le rapport d’étude publié par le journal Scientific Report, cela suggère que ces impressionnants animaux se reproduisaient en séquence, comme le font nos poules modernes.

De quoi plaire aux amateurs de crêpes !

La confirmation d’un lien de parenté avec ses congénères volatiles

Cette proximité avec ses cousins à plumes n’a rien d’étonnant. En décembre 2021, un bébé dinosaure prêt à éclore a été découvert en Chine. Les paléontologues ont été surpris par la position adoptée par le fœtus.

Le rapport scientifique publié dans le journal I-Science le décrit avec une posture courbée, les pieds de chaque côté de sa tête et celle-ci posée sur son ventre. Elle concorde avec la forme d’un embryon d’oiseau contemporain.

Cette publication vient conforter l’hypothèse d’une très grande ressemblance entre ce groupe de dinosaures et ses descendants ailés.

Vous l’aurez compris, cet œuf insolite prouve que le comportement reproducteur des titanosaures était très semblable à celui de nos oiseaux contemporains. Si d’autres fossiles du Jurassique ont déjà été étudiés par le passé, il s’agit sans nul doute du plus étrange œuf de dinosaure jamais retrouvé. Encore à l’étude, cet embryon n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Lara Richard

Laisser un commentaire