Les livres à ne pas louper cet été

Les vacances d’été offrent plus de temps à dédier à ses loisirs, et en favorisent certains. Quoi de mieux que de lézarder au soleil un livre à la main ? Simples lecteurs estivaux ou accros à la littérature, voici les livres à ne pas louper cet été.

Les livres à ne pas louper cet été - Le blog du hérisson

Le roman à suspens de l’été

Dolorès, Zineb, Bianca et Hannibal sont 4 jeunes adultes liés par une singulière amitié, faite de secrets et d’émois. Tels des frères et sœurs, ce quatuor envisage coûte que coûte un avenir commun. Alors que leurs années de lycée touchent à leur fin, un drame retentit. Le 11 juin 2011, Hannibal disparaît. 8 ans plus tard, l’intrigue reprend où elle s’est arrêtée, à Illès dans les Pyrénées-Orientales. Le corps d’Hannibal est découvert sous la maison d’un artiste reconnu. Les amies autrefois tant liées se retrouvent, et rouvrent des blessures enfouies. L’officier Casez, chargé de l’enquête, convoque les 3 jeunes femmes. Il compte bien tirer les ficelles de ce suspens. Les douces est un premier roman, et promet un bel avenir à Judith Da Costa Rosa.

Judith Da Costa Rosa (2021), Les douces, Grasset

Le roman à l’eau de rose estival

Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) ! est le dernier roman d’humour et d’amour de Caro M.Leene. Aubrey confesse avoir trois fantasmes : Ryan Gosling, Liam Hemsworth et Jace Adam. Ce dernier n’est autre que son crush de lycée, branché à souhait, et surtout, millionnaire. L’héroÏne parvient à se faire embaucher dans l’entreprise de Jace. Prétendant une opportunité professionnelle, Aubrey mettra tout en œuvre pour prendre la place de Serena, associée et quasi fiancée de Jace. Un roman plein de fraîcheur, parfait pour des vacances estivales, à lire une citronnade à la main.

Une saga familiale, parmi les livres à ne pas louper cet été

Tout le bonheur du monde relate l’histoire d’une famille américaine moderne. 40 ans d’une vie faite de joies, de pleurs, de frustrations. La famille Sorenson, aussi excentrique soit elle, s’avère attachante. Les aventures que vivent Marylin et David, ainsi que leurs 4 filles, sont contées à l’aide d’une plume aiguisée et un fin esprit d’analyse. Claire Lombardo, jeune autrice de ce roman familial, laisse transparaître une maturité singulière. Promesse de la littérature américaine, sa saga rappelle la série This is us. Hasard ou non, la série télévisée Tout le bonheur du monde est actuellement en cours de production.

Claire Lombardo (2021), Tout le bonheur du monde, Payot et rivages

Les livres à ne pas louper cet été - Le blog du hérisson

L’autobiographie à lire les pieds dans l’eau

Passé composé, écrit par la journaliste Anne Sinclair est un ouvrage inattendu. Elle qui prétendait ne jamais se prêter au jeu de l’autobiographie, l’a pourtant fait. Anne Sinclair a pris le parti de relater son histoire depuis son enfance à aujourd’hui. Entre une jeunesse dorée pimentée par une relation conflictuelle avec sa mère, et sa carrière journalistique, l’autrice fait preuve de justesse. Elle livre au lecteur une plume sincère. De ses rencontres politiques à son éviction de TF1 en 2001, en passant par l’affaire du Sofitel, Anne Sinclair évite tout buzz médiatique. Chacun des passages sont pensés pour ne pas faire polémique, et peignent un tableau de la télévision qui invite à réfléchir.

Anne Sinclair (2021), Passé composé, Grasset

Le roman jeunesse engagé

Ce recueil illustré accueille 3 nouvelles, aussi bouleversantes les unes que les autres. Ces histoires mettent en scène des enfants touchés par la guerre. Déracinés, esseulés, meurtris par la migration, l’autrice révèle un roman juste et adopte avec brio le regard brut de ces enfants. Elle n’oublie pas d’apporter une pointe d’ironie, qui peut être parfois être la bienvenue pour atténuer la gravité et l’émotion que procurent ces récits. Ce livre engagé vise à sensibiliser la jeunesse sur certaines réalités, et le fait avec une rare justesse.

Julie Nakache et Cécile Vallade,Le soleil n’a pas de papiers, Eidola

La BD à lire cet été

Qui aurait pensé voir un jour une soucoupe volante ? Croyez-le ou non, Sandrine Kerion relate en images son témoignage de ce phénomène paranormal. Si elle même a du mal à y croire, Sandrine part en quête d’une réponse et d’éléments de compréhension de ce monde extraterrestre. La jeune femme confesse dans cette BD reportage s’être éloignée de la réalité et avoir cru devenir folle. L’autrice invite le lecteur à prendre du recul sur le monde actuel. Selon elle, l’humain peut facilement se laisser dépasser par certaines causes. Cette BD fait sans nul doute partie des livres à ne pas louper cet été.

Sandrine Kerion (2021), J’ai vu les soucoupes, La Boîte à bulles

Mélissa Périé-Melzer

Laisser un commentaire