5 erreurs à éviter quand on devient végétarien

Devenir végétarien, c’est bannir toute chaire animale de son alimentation : viande, poisson, crustacés. Comme tous les régimes alimentaires, il est important de s’informer en amont. Sinon, le changement d’alimentation peut entraîner des mauvaises surprises. Voici 5 erreurs à éviter quand on devient végétarien.

5 erreurs à éviter quand on devient végétarien - Le blog du hérisson

Oublier les protéines

Les protéines sont essentielles pour l’énergie de notre corps. On a longtemps associé force et viande, jusqu’à penser qu’il était essentiel de manger du poulet ou du bœuf pour avoir des muscles. Or, de nombreuses études et documentaires ont montré que l’on peut être sportif de haut niveau et avoir une alimentation végétarienne, et même végétalienne. Sur ce sujet, le film The Game Changers est un très bon exemple (disponible sur Netflix).

Remplacer la viande peut être un défi pour certains végétariens débutants. Par où commencer ? Il existe un grand nombre de sources de protéines végétales. Les grandes gagnantes, ce sont les légumineuses. On conseille généralement de manger davantage de pois chiches, de haricots rouges ou de lentilles dans un régime végétarien. Les substituts à la viande comme le tofu, le tempeh, le seitan, sont aussi d’importantes sources de protéines. Ne lésinez pas non plus sur les céréales (blé, quinoa, riz), les oléagineux (noix, amandes) et les graines (tournesol, lin, citrouille).

Remplacer la viande par le fromage

Lorsque l’on arrête subitement la viande, on peut vite adopter de mauvaises habitudes. Soit par manque de temps, ou de conseils adaptés. Beaucoup de nouveaux végétariens ont tendance à remplacer la viande exclusivement par le fromage. Mais manger du fromage à tous les repas n’est pas la meilleure des solutions.

Cette solution est pourtant tentante ! Le fromage contient en moyenne 20 g de protéines pour 100 g. Il apporte également des acides aminés et de la vitamine B12, essentiels au bon fonctionnement de notre corps. Cependant, le fromage est un aliment très calorique. C’est pourquoi il ne faut pas en abuser. Il est important d’alterner avec des légumineuses, des céréales, des œufs ou du fromage blanc, afin d’avoir une alimentation végétarienne saine et des apports variés.

Acheter des substituts de viande industriels

Aujourd’hui, de nombreuses marques industrielles se lancent dans la confection de substituts de viande. C’est l’entreprise américaine Beyond Meat qui a lancé l’offensive de la fausse viande. La marque propose notamment des steaks et des saucisses 100 % végétariens. La texture, l’apparence et même le goût rappelle la viande !

Alors évidemment, quand on devient végétarien et que la viande nous manque, difficile de ne pas se laisser tenter par ces steaks végétaux. Il est important de rappeler que cette fausse viande est un produit industriel ultra-transformé. La liste des ingrédients est aussi longue qu’un produit non végétarien et parfois remplie d’additifs. Alors un conseil : mangez de la fausse viande de temps en temps, et scruter les étiquettes pour repérer les mauvais élèves !

5 erreurs à éviter quand on devient végétarien - Le blog du hérisson
Steak végétal ®Beyond Meat

Boycotter le soja

Le soja a mauvaise réputation auprès des consommateurs. Il n’y a qu’à voir le nombre de produits estampillés “sans soja” dans les rayons des supermarchés. Cette peur du soja est à mettre en relation directement avec les images de la déforestation en Amazonie. Des milliers d’hectares de forêt sont brûlés pour faire place à des champs de soja. Or, ce soja qui vient du Brésil sert à… nourrir le bétail !

En effet, le soja que l’humain consomme directement vient de pays de l’Union Européenne et est garanti sans OGM. Il existe des cultures dans le Sud-Ouest de la France, mais aussi en Allemagne et aux Pays-Bas. Vous ne trouverez jamais de tofu fait avec du soja brésilien ! Il n’y a donc aucune raison de boycotter le soja. C’est d’ailleurs un aliment qui contient beaucoup de protéines. Il se consomme sous forme de protéines texturées, de tofu ou encore de boisson.

Ne pas prendre de compléments alimentaires

Quand on devient végétarien, il n’est pas alarmant d’affirmer qu’il y a des risques de carence. Mais comme dans tout régime alimentaire si on ne le suit pas correctement ! Pour le végétarisme, on constate parfois des carences en protéines et en fer. Beaucoup d’aliments permettent de les éviter : céréales, légumineuses, graines, oléagineux.

La seule carence qui peut s’avérer persistante même en faisant attention à notre alimentation, c’est la vitamine B12. Celle-ci est contenu dans les produits animaux (viande, poisson, produits laitiers). En tant que végétarien, vous avez moins de chance qu’un végétalien d’avoir une carence car vous en retrouvez dans le fromage, les yaourts, le lait. Mais un complément en vitamine B12 est souvent recommandé, même pour les végétariens. Votre corps sera 100 % paré pour l’aventure végétale !

Léa Paule

5 erreurs à éviter quand on devient végétarien

Laisser un commentaire