Logement étudiant : pourquoi pas à la ferme ?

Pour bon nombre de nos jeunes, trouver un logement étudiant est un véritable chemin de croix. Le parc locatif est sous tension et  les biens à la location sont rares aux alentours des cités universitaires. La difficulté principale est de trouver un studio à un prix abordable et si possible de bonne qualité. Depuis 1995, l’association Campus vert, consciente de ces difficultés récurrentes a mis en place un dispositif original pour aider les étudiants, les apprentis ou les jeunes travailleurs à trouver la perle rare. Une idée a germé pour résoudre en partie le problème du logement étudiant : pourquoi pas à la ferme ?

Logement étudiant : pourquoi pas à la ferme ? - Le blog du hérisson

Campus Vert : créé pour pallier le manque de logements

Les politiques successives du logement n’ont hélas pas réussi à enrailler la carence en hébergements et ceci globalement sur tout le territoire. Le constat est plutôt sombre, ce problème concerne toutes les catégories de la population. Les plus jeunes ne sont donc pas épargnés par ce problème et rencontrent des difficultés pour se loger à des prix convenables. La pénurie de logements occasionnant la flambée des tarifs, le loyer est devenu par voie de conséquence un critère discriminatoire.

La Fédération des Associations des Fermes d’Accueil en Chambres d’étudiants a tenté de résoudre ce problème en proposant un dispositif original. Campus vert a été créé pour pallier le manque de logements.  Il s’agit de  permettre aux jeunes de se loger et aux exploitants agricoles de préserver leurs bâtis inutilisés. Ce dispositif est implanté pour le moment dans Les Hauts de France, en Bretagne et en Ile de France.

Un dispositif pour valoriser le patrimoine

Les agriculteurs candidats au dispositif pour valoriser le patrimoine, soucieux de sauvegarder leurs bâtiments non utilisés sont de plus en plus nombreux. En rejoignant le réseau Campus vert, ils bénéficient de subventions de la région et de l’Union européenne. Ainsi, 30 à 40 % du montant des travaux sont financés. Pour faire partie du dispositif, il faut bien sûr respecter un cahier des charges précis. Quelques critères sont à respecter  comme par exemple un nombre limité de logements par exploitation (six maximum), des équipements modernes et un éloignement raisonnable des centres universitaires (environ 20 minutes en voiture). À noter qu’en plus de conserver le patrimoine bâti, ce dispositif a également vocation à construire des ponts entre générations.

Des revenus pour les exploitants agricoles

Ces logements étudiants  constituent des revenus pour les exploitants agricoles non négligeables. Fragilisés par des rendements irréguliers chaque année, ce complément de revenu stable s’avère très appréciable pour les propriétaires. Rappelons que les prix des loyers sont encadrés. À titre d’exemple un jeune paiera un loyer compris entre 273 à 385 euros pour un logement de 21 à 40 m2 dans le Beauvaisis (tarifs en région Hauts de France en 2020).

Des logements étudiants de qualité

L’un des principaux atouts de ces logements étudiants de qualité est sans conteste la proximité avec la nature. La campagne offre un cadre de vie agréable et nombre d’étudiants sont enclins à choisir ce lieu de vie. Le chant des plantes est apaisant, c’est bien connu ! Plus sérieusement, ce cadre propice aux études est renforcé par la présence des propriétaires, toujours  en soutien en cas de besoin (présence obligatoire mentionnée dans la Charte). La convivialité est le maître-mot et chacun trouve sa place et son équilibre dans ce partenariat. Alors pourquoi ne pas vivre à la ferme ?

Si vous avez essayé ce type de logement étudiant, n’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de ce dispositif.

Frédérique Helaine

2 réflexions sur “Logement étudiant : pourquoi pas à la ferme ?

Laisser un commentaire