Loger des réfugiés ukrainiens : comment faire ?

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le nombre de réfugiés arrivés en France ne cesse de croître. Face à cette situation, le gouvernement français met en place un « schéma national d’accueil et d’hébergement » d’au moins 100 000 places. Ces logements seraient proposés par les collectivités locales, les opérateurs privés et les particuliers. Loger des réfugiés ukrainiens : comment faire quand on est un particulier ?

Loger des réfugiés ukrainiens : comment faire ? - Le blog du hérisson

Les démarches à faire pour héberger des réfugiés ukrainiens

Si vous désirez proposer une solution d’accueil, il faut effectuer une demande auprès de votre commune ou sur la plateforme nationale dédiée.

Vous fournirez alors des renseignements sur votre identité, et sur le ou les logements proposés.

Cette plateforme met les citoyens volontaires pour un hébergement ou du bénévolat en relation avec les associations compétentes. Les services demandés couvrent des prestations telles que la traduction, l’aide alimentaire, l’interprétariat, les cours de langue…

Le passage par cette plateforme est obligatoire, car votre démarche doit être signalée à la préfecture de votre département. De plus, vous devez être suivi par une association désignée par les services de l’État pour l’accompagnement social des réfugiés.

Les conditions à remplir pour être éligible à l’accueil

Afin de s’assurer que les conditions d’accueil sont optimales, le gouvernement privilégie certaines propositions de logement :

  • des appartements ou des maisons entières ;
  • un hébergement gratuit ;
  • une durée de mise à disposition de plus de trois mois.

Les offres de chambres individuelles peuvent également être déposées, mais restent le dernier choix des autorités.

Les logements proposés doivent avant tout favoriser l’intimité et l’indépendance des familles reçues. La proximité des transports publics et des services publics sont également des critères importants de sélection.

Pour être éligibles à l’accueil, les volontaires doivent aussi bénéficier d’une certaine stabilité financière.

L’accompagnement des associations quand on veut accueillir des réfugiés ukrainiens

Quand votre dossier sera déposé et finalisé, il sera transmis aux services de l’état de votre département. C’est ensuite la préfecture de votre région qui se charge des dossiers. Avec les associations référentes, elle fait le bilan des besoins effectifs d’hébergement.

Il est à noter que le recours à l’accueil par des citoyens n’est adopté que dans certains cas particuliers.

Si votre dossier est sélectionné, l’association, mandatée par la préfecture de votre département, prendra contact avec vous. Cette association est là pour soutenir aussi bien les accueillants que les personnes accueillies. Elle fixera avec vous les règles de cohabitation et vous conseillera sur les attitudes à adopter. Son rôle est essentiellement d’aider les réfugiés dans les démarches administratives :

  • obtention de l’autorisation provisoire de séjour sur le territoire français d’une durée de 6 mois, ainsi que de la protection temporaire (reconductible 6 mois pour 2 ans maximum) ;
  • versement de l’allocation pour demandeur d’asile, ADA ;
  • autorisation d’exercer une activité professionnelle ;
  • accès aux soins médicaux ;
  • scolarisation des enfants mineurs, depuis le début du conflit près de 2500 enfants ont été scolarisés en France ;
  • accès à l’apprentissage du français.

Loger des réfugiés ukrainiens : comment faire ? - Le blog du hérisson

Loger des réfugiés ukrainiens : un engagement à ne pas prendre à la légère

L’engagement d’héberger des réfugiés ukrainiens ne doit pas être pris à la légère. Personne ne sait combien de temps va durer ce conflit, vous vous engagez donc pour une durée indéterminée. Les personnes que vous allez recevoir ont vécu la plupart du temps des situations traumatisantes.

Le rôle de la personne qui accueille est essentiellement de fournir un refuge. Vous pouvez être à l’écoute des familles que vous accueillez sans pour autant jouer les thérapeutes. Les associations sont là pour vous épauler en cas de difficultés. Vous avez bien sûr une responsabilité vis-à-vis de leur intégration même si elle n’est que provisoire.

Selon la Croix rouge, l’accueil des réfugiés par des particuliers serait la dernière des solutions à adopter. La plupart des arrivants sont des personnes vulnérables : femmes, enfants, personnes âgées. Ils ont besoin d’être pris en charge par des professionnels qualifiés.

Quelques conseils sur l’attitude à adopter vis-à-vis des personnes hébergées

Le Centre National de Ressources et de Résilience a mis au point une fiche mémo pour conseiller les accueillants. Selon ce guide, quelques principes de bases sont à appliquer pour que l’accueil se passe au mieux :

  • faciliter le maintien des contacts téléphoniques ou numériques avec les proches ;
  • aider à la création de liens avec d’autres réfugiés dans le même périmètre ;
  • favoriser la communication au maximum par l’apprentissage de quelques mots en ukrainien ;
  • s’informer sur les différences de culture ;
  • proposer un hébergement de qualité : respect de l’intimité, emploi du temps…
  • faire preuve d’attention et de soutien, si nécessaire diriger les personnes vers des professionnels de la santé ;
  • prendre soin de sa propre vie de famille pour un accueil de qualité.

Il y a bien d’autres manières de venir en aide aux Ukrainiens. Sur la plateforme Je m’engage pour l’Ukraine, vous aurez accès aux missions de bénévolats proposées par région. Pour les associations, donner de son temps est souvent aussi précieux qu’un soutien financier.

Jocelyne Bailly

Loger des réfugiés ukrainiens : comment faire ?

Laisser un commentaire