Un nouveau vaccin anti-Covid a été approuvé

Le lundi 20 décembre 2021, un nouveau vaccin anti-Covid a été approuvé par la Commission européenne. Ce dernier répondant au nom de Nuvaxovid a été conçu par la société pharmaceutique américaine Novavax. Il est le cinquième vaccin autorisé en Europe. Cette autorisation fait suite à une recommandation scientifique positive fondée sur une évaluation approfondie de l’innocuité, de l’efficacité et de la qualité de ce vaccin par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Un nouveau vaccin anti-Covid a été approuvé - Le blog du hérisson

Un vaccin très attendu

Devant les promesses offertes par ce vaccin, la Commission européenne avait signé un contrat, stipulant l’achat de 200 millions de doses, avec la société pharmaceutique. À partir du premier trimestre 2022, Novavax pourra fournir jusqu’à 100 millions de doses à l’Union européenne.

Cependant, les 27 pays de l’Union ne sont pas les seuls à avoir signé un contrat. Les États-Unis, l’Australie, la Corée du Sud et le Japon en ont fait de même. Au vu du succès du produit, la liste pourrait encore s’allonger.

Face à ce succès, l’entreprise américaine a tenté d’ajuster sa production : elle espérait produire 150 millions de doses par mois lors du quatrième trimestre 2021. Mais elle a dû retarder ses livraisons à destination de l’Europe, car elle a éprouvé des « difficultés d’approvisionnements de certaines matières premières liées à la pandémie ».

L’entreprise située dans le Maryland aura réussi à devancer la firme française Sanofi, ainsi que celle franco-autrichienne Valneva, qui pensaient aussi être homologuées avant la fin de cette année.

Une conservation plus simple

Le vaccin Nuvaxovid peut être stocké entre 2 et 8°, contrairement au vaccin Pfizer qui a besoin de températures beaucoup plus froides. Cette conservation plus simple permet de changer la donne dans les pays émergents, qui eux n’ont pas encore atteint les 50 % de taux de vaccination. Comme pour la plupart des vaccins anti-Covid, deux doses seront nécessaires, injectées à trois semaines d’intervalles.

Une technologie bien connue

Le Nuvaxovid est un vaccin à protéine recombinante, c’est-à-dire qu’il génère des anticorps qui empêchent la protéine Spike du virus d’infecter les cellules. Comme il utilise cette technique, il pourrait réussir à réduire le scepticisme des non-vaccinés. Il est également « sous-unitaire », à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Cette technologie est bien connue, puisqu’il s’agit de la technologie utilisée dans les vaccins contre l’hépatite B et la coqueluche, qui sont utilisés dans le monde entier.

Le nombre de doses de ce nouveau vaccin s’ajoutera aux 2,4 milliards de doses du vaccin BioNTech/Pfizer, aux 460 millions de doses du vaccin AstraZeneca et aux 400 millions de doses du vaccin Janssen.

Vanessa Rollot

Un nouveau vaccin anti-Covid a été approuvé

Laisser un commentaire