Betty White : une icône américaine

Le public français n’était pas très familier de cette actrice américaine, décédée le 31 décembre 2021, à l’aube de ses 100 ans. Pourtant, outre-Atlantique, la nouvelle de sa mort a attristé le pays entier. Le monde du cinéma et du divertissement américain s’est empressé de rendre hommage à cette femme forte, drôle et pleine de malice. Betty White nous a quittés, alors c’est l’occasion de lui rendre hommage et répondre à la question que vous vous posez probablement : qui était cette icône américaine?

Betty White : une icône américaine - Le blog du hérisson
©Matt Sayles

Betty White : une icône américaine à l’immense carrière télévisuelle

Betty White est née en 1922 dans la banlieue de Chicago, dans l’Illinois.  Elle officie pendant tout le début des années 1940 à la radio (car elle était jugée « non photogénique »). C’est en 1949 qu’elle apparaît pour la première fois sur le petit écran des Américains, dans l’émission de variété Hollywood on Television, diffusée sur des chaînes locales californiennes. Sa prestation lui vaut sa première nomination aux Emmy Awards en tant que « meilleure actrice » en 1951. Betty White s’était fait une place d’honneur à la télévision américaine, et elle était là pour rester.

De 1953 à 1955, elle joue dans sa première sitcom, Life with Elizabeth. Elle y performe de nombreux sketchs, et peut mettre en avant ses talents comiques, ce qui était assez rare pour une femme à l’époque. Elle s’illustre aussi dans des talk-shows, comme The Betty White Show, de 1952 à 1954.

Dans les années 1960, elle se forge une place de choix, apparaît dans de nombreux jeux télévisés, mais aussi dans d’autres sitcoms. Elle poursuit ses différentes activités télévisuelles dans les années 1970 et 1980.

C’est de 1985 à 1992 que Betty White endosse le rôle de sa vie, celui de Rose Nylund dans The Golden Girls (« Les Craquantes » en version française), une sitcom qui rencontre un énorme succès. Cette série dépeint les tribulations de quatre femmes âgées vivant en colocation à Miami. Toute la malice, l’humour, ainsi que le caractère pétillant de Betty se déploient dans son rôle de veuve un peu naïve.

Dans les années 1990 et 2000, l’actrice et comique se fait un peu plus rare sur les petits écrans. Elle revient dans les années 2010, notamment dans plusieurs éditions du Saturday Night Live, émission humoristique emblématique, et dans quelques sitcoms.

De par sa présence dans des programmes populaires, mais aussi dans des projets plus originaux, Betty White est devenue une star incontournable pour les américains, ainsi qu’une véritable légende de l’industrie télévisuelle américaine. Mais « La Première Dame de la télévision », comme ses compatriotes aimaient l’appeler, était beaucoup plus que ça…

Betty White : une icône américaine - Le blog du hérisson
The Golden Girls (Les Craquantes en VF) ©NBC NBCU

Actrice, comique, productrice, bienfaitrice : c’est une artiste multi-talentueuse et engagée

Betty White a donc fait beaucoup de choses au cours de sa longue carrière. Cependant, si l’on doit retenir une chose d’elle, outre son visage si expressif et ses yeux bleus pétillants, c’est que c’était une pionnière de la télévision très engagée. Elle a été l’une des premières femmes à être récompensée pour sa virtuosité comique, et la première à avoir le contrôle absolu sur un programme de télévision. En effet, elle a produit deux de ses propres émissions dans les années 1950, The Betty White Show, et Life With Elizabeth. De plus, elle a choisi d’y mettre en avant un danseur de claquettes afro-américain, Arthur Duncan. Face aux nombreuses critiques et aux menaces qu’elle a reçues, sa seule réponse a été : « Je suis désolée. Faites avec. ».

Cette femme n’avait donc pas peur d’affirmer ses valeurs et ses choix. Elle l’a fait en ce qui concerne le racisme, mais aussi en ce qui concerne l’homophobie. Elle était très proche du célèbre pianiste Liberace, dont elle connaissant l’homosexualité. En 2010, elle s’est prononcée publiquement en faveur du mariage entre personnes du même sexe.

Betty White était également une grande défenseuse des animaux. Son intérêt pour cette cause s’est développé dans les années 1970, suite à sa participation à une émission sur les célébrités et leurs animaux de compagnie, The Pet Set. Elle s’est ensuite engagée dans de nombreuses associations, comme la Commission du zoo de Los Angeles, la Fondation Morris pour les animaux, mais aussi la Fondation pour la préservation de la faune et de la flore africaine.

Betty White s’est donc illustrée au cours de sa vie comme une femme indépendante et déterminée, mais aussi comme une véritable bienfaitrice. Elle a su se forger une place dans un milieu humoristique et télévisuel majoritairement masculin, en fixant ses propres règles. Elle a été reconnue pour son talent, et non pour son apparence. Elle faisait figure d’exception dans l’industrie du divertissement américain, dans laquelle il est dur pour une femme de rester visible une fois que l’on a dépassé les 40 ans.

Betty White : une icône américaine - Le blog du hérisson
©Angela Weiss

Nous espérons que grâce à cet article, vous connaissez un peu mieux cette artiste iconique. Souvenons-nous de Betty White pour l’héritage si positif et inspirant qu’elle nous laisse. Vous avez envie de suivre son exemple et de faire un geste pour les animaux ? Pourquoi ne pas commencer par une petite action toute simple, comme nourrir les oiseaux de votre jardin cet hiver ?

Mathilde Naveau

Laisser un commentaire