Utiliser le calendrier lunaire pour jardiner

Vous aimez vous occuper de votre jardin et vous avez un potager ? Pourquoi ne pas utiliser le calendrier lunaire pour jardiner ? Vous pouvez profiter des changements de lunes pour optimiser votre technique, et par conséquent, vos résultats. La Lune se déplace autour de la Terre dans un mouvement qui la rapproche ou l’éloigne de nous. Cette course a des effets sur la croissance des éléments de la nature, comme les fleurs, les fruits ou les arbres. Pour savoir quand faire vos plantations pour qu’elles donnent leur maximum, découvrez trois principes fondamentaux du jardinage avec la Lune.

Utiliser le calendrier lunaire pour jardiner - Le blog du hérisson

1. Identifier les mouvements de la Lune

• Les changements de lunes

La lune croissante ou décroissante

Un calendrier lunaire sert à suivre les mouvements de la lune et ses changements. Elle peut croître ou décroître. On appelle « lunaison » l’intervalle de temps séparant deux nouvelles lunes. Sa durée moyenne est de 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,8 secondes. Un calendrier indique chaque mois un disque noir pour signifier les changements de lunes.

Pour savoir si la lune est croissante ou décroissante, il faut la regarder et dessiner une ligne avec son doigt devant la partie creuse : si un « p » apparaît, c’est qu’elle est croissante. C’est le moment où les fleurs et les fruits ont le plus de sève. C’est donc le plus propice pour les cueillir, car ils jouiront d’une meilleure conservation.

Si c’est un « d » qui se dessine, alors la lune est en phase décroissante. À l’inverse de la période croissante, l’énergie va moins circuler, ce qui va permettre aux fleurs, aux fruits et aux aromates de concentrer leur parfum et leur essence. Ils auront donc une odeur ou un goût plus marqués, mais leur temps de conservation sera moins long.

La lune montante ou descendante

Quand elle s’éloigne de la Terre, la lune est montante. Elle est descendante quand elle s’en approche. Pour savoir où elle en est, il suffit de prendre un repère une première fois le soir, au niveau de la ligne d’horizon. Si le deuxième soir le repère indique qu’elle est plus haute, alors elle est montante.

La lune montante sera favorable aux semis et aux greffes, alors qu’une lune descendante conviendra mieux au travail sous la terre, comme bouturer, tailler, repiquer les plantes et faire de nouvelles plantations.

• Les constellations

La Lune effectue un mouvement circulaire autour de la Terre. Durant sa course et à chaque lunaison, elle passe devant les douze constellations du zodiaque. Chacune d’elle a des liens avec un des quatre éléments naturels : l’eau, le feu, la terre ou l’air.

Cela va favoriser la plantation de fleurs, de fruits, de graines ou de racines. Il est donc important d’utiliser le calendrier lunaire pour jardiner et savoir comment s’organiser.

2. Utiliser le calendrier lunaire pour jardiner et planter au bon moment

Pour optimiser votre travail, vous devez faire vos plantations au bon moment.

• Les jours fleurs

Les constellations du Verseau, de la Balance et des Gémeaux sont associées à l’élément air. Lorsque la Lune passe à proximité, elle réfléchit des forces qui ont une influence sur les végétaux et qui favorise la pousse des fleurs et exalte leur parfum. Ils sont appelés « jours fleurs », une période idéale pour semer, planter, biner, rempoter, et récolter.

Les plantes semées pendant ces jours-là ont de meilleures ramifications et donnent plus de fleurs. Les bouquets cueillis tiennent longtemps en vase. Les légumes et les fleurs comestibles ont plus de goût et sont plus riches en vitamines. Par exemple, les propriétés des fleurs à tisanes sont plus actives.

Vers quelles plantes s’orienter ?

  • Les plantes cultivées en massifs ou en jardinières : sauge, bégonia, pétunia, myosotis, giroflée, pâquerette.
  • Les vivaces en font aussi partie : aster, phlox, cyclamen, ancolie, delphinium, etc.
  • Les arbustes : les rosiers, les forsythias, les hibiscus ou les lavandes.
  • Les artichauts, les choux-fleurs et les brocolis pour le potager.

• Les jours feuilles

Ils correspondent au moment où la Lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et des Poissons, qui sont assimilées à l’élément eau. Il est opportun de se concentrer sur les feuilles des plantes et leur tige, qui gardent l’eau. Quand la lune est montante, c’est la période pour semer la pelouse, les légumes et s’occuper des plantes d’intérieur.

Quand elle s’approche de la Terre et qu’elle est descendante, il faut préparer le sol à la plantation. Il est approprié de rempoter, tailler et bouturer les plantes d’intérieur. Au potager ou dans les serres, il est possible :

  • D’éclaircir les semis pour les repiquer dans des pots.
  • De s’occuper des choux, du cresson, de la blette et de toutes les salades.
  • De sécher et congeler les plantes médicinales, comme le romarin, le basilic, le thym ou le persil.
  • De tailler les parties aériennes des végétaux, comme les buis.
  • De refaire la pelouse ou de la tondre pour qu’elle repousse moins vite.

• Les jours fruits et graines

L’élément feu est associé aux constellations du Lion, du Bélier et du Sagittaire, qui aident à la croissance des plantes dont nous consommons les fruits ou les graines. C’est là qu’elles ont le plus de sucs et de vitamines. Intéressez-vous aux arbres fruitiers, aux fruits à pépins, aux courges, aux céréales et aux fruits à grains, comme les lentilles.

• Les jours racines

L’élément terre est combiné aux constellations du Taureau, de la Vierge et du Capricorne. Quand la Lune passe devant, Il faut s’occuper des légumes qui ont leurs racines dans la terre, car leur sève est stockée sous le sol. Les pommes de terre, les poireaux, les navets, les carottes et les oignons sont des légumes racines.

3. Savoir à quel moment laisser le jardin au repos

• Le périgée et l’apogée

La Lune suit une trajectoire elliptique autour de la Terre. C’est-à-dire qu’elle ne fait pas un cercle autour de l’orbite terrestre qui aurait toujours le même diamètre, mais son mouvement fait varier sa proximité. Entre le moment où elle est le plus proche de nous et celui où elle est le plus éloigné, il se passe 27 jours, 13 heures et 18 minutes. Selon l’endroit où elle se situe, il faut savoir à quel moment laisser le jardin au repos.

Le moment où elle est le plus près de la Terre s’appelle le périgée. Du fait de la forte attraction, il est déconseillé de jardiner, car les semences risqueraient de croître prématurément.

Quand la Lune est le plus loin de la Terre, c’est la période de l’apogée. Là aussi, il est contre-indiqué de faire du jardinage à cause de la vulnérabilité des plantes, qui sont plus sujettes aux maladies et qui poussent mal.

• Le nœud lunaire

La dernière période pendant laquelle il est préférable de s’abstenir de jardiner s’appelle le nœud lunaire. Elle correspond au moment où la Lune passe entre la Terre et le Soleil. Faire du jardinage pendant le nœud lunaire peut provoquer des malformations lors du développement des plantes.

La Lune est un astre en mouvement, qui travaille avec la Terre et les étoiles pour influer sur la croissance du vivant. Utiliser le calendrier lunaire pour jardiner, c’est donner les meilleures chances à vos plantations de s’épanouir, tout en respectant l’ordre établi par la nature. Besoin d’un guide ? Utilisez ce calendrier lunaire pour connaître chaque jour les travaux à effectuer dans votre jardin.

Amandine Travers

Laisser un commentaire