7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé

Prisé par les foodies, amateurs de boissons healthy et autres, le smoothie étagé est une vraie extase gustative. Appelé « smoothie stack » ou « smoothie layers » en anglais, il se conçoit sur deux ou trois étages, voire plus. Mais il ne s’agit pas seulement d’empiler des ingrédients dans un blender : il faut savoir quand les ajouter au moment opportun. Vous voulez être sûrs de ne pas vous tromper pendant la préparation ? Voici les 7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé.

7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé - Le blog du hérisson

1. Séparez vos ingrédients

Cela semble logique mais il est très important de bien séparer tous les ingrédients en différentes catégories dès le début. Pour cela, vous pouvez les classer selon leurs consistances et leurs textures. Par exemple : les fruits frais d’un côté, les glaçons de l’autre. Car ils ne seront pas ajoutés au même moment.

Prêt à vous lancer ? Commencez d’abord par travailler la couche du bas dans le blender, pour arriver petit à petit à celle du haut.

2. Les liquides d’abord

Lait, lait d’avoine, jus, eau de coco ou café : peu importe quel liquide vous souhaitez ajouter à votre smoothie étagé, il doit être votre tout premier ingrédient. Mis au fond de votre blender, il servira comme « vortex » pour faire descendre plus facilement les légumes et les fruits superposés.

Attention à la quantité de liquide que vous allez mettre : la consistance de votre smoothie en dépend ! Moins vous en mettez, plus le smoothie sera épais. À vous de juger selon votre envie.

3. Poudres et édulcorants naturels ensuite

Pour rendre votre smoothie épais et crémeux, certaines poudres comme les protéines en poudre peuvent être incorporées. Des édulcorants naturels (stevia, sucre de bouleau ou sucre de coco bio) sont aussi parfois ajoutés comme une alternative au sucre blanc.

Dans tous les cas, si vous n’en mettez qu’à la fin, c’est prendre le risque de dégrader la texture du smoothie. En effet : il est important que ces ingrédients soient bien mélangés et, dans le cas des poudres, totalement dissous pour éviter un aspect sablonneux. À rajouter donc immédiatement après votre liquide de base dans le blender.

7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé - Le blog du hérisson

4. Introduisez les légumes verts

Privilégiez les légumes verts à feuilles : blettes, épinards, chou frisé, etc. Enlevez les filaments si nécessaire.

Vous y êtes presque ! Faites une pause pour un pré-mélange. Les légumes verts peuvent prendre un peu plus de temps à se décomposer, il est donc utile d’insister sur ce premier mixage.

5. Rajoutez des ingrédients doux

À partir de cette étape, les ingrédients seront accumulés du plus mou au plus ferme. Il peut s’agir pour les ingrédients doux de yaourt, tofu soyeux, miel ou beurre de noix.

7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé - Le blog du hérisson

6. Placez les fruits, noix et graines

Par-dessus cela, vous pouvez maintenant lancer vos fruits frais coupés en morceaux. Choisissez de préférence des fruits tendres comme les baies, le melon, les agrumes ou l’avocat. Ceux-ci peuvent s’accompagner de noix et de graines.

7. Dernière couche : les fruits congelés et la glace

Enfin, finissez avec les ingrédients qui ont la consistance la plus dure. Des fruits congelés et de la glace feront parfaitement l’affaire. Leur poids plus conséquent va aider à entasser toutes les couches inférieures vers la base.

Mixez, vous pouvez enfin déguster !
Quelles sont vos recettes de smoothies ? Dites-nous tout en commentaire !

Anna Chagniot

Des fruits congelés et glaces dans le smoothie - Le blog du hérisson

7 règles d’or pour réussir un smoothie étagé

Laisser un commentaire