Burn out : comment s’en sortir ?

La vie d’un salarié ou d’un chef d’entreprise peut être rythmée par le stress et les pressions quotidiennes. Il est essentiel de réagir pour prévenir ou surmonter le burn out qui est néfaste pour la santé. Vous souhaitez savoir comment s’en sortir ? On vous guide.

Burn out : comment s’en sortir ? - Le blog du hérisson

Pourquoi fait-on un burn out ?

Les raisons qui peuvent provoquer le burn out sont multiples. Les plus communes sont liées au fait que certaines personnes s’investissent totalement dans leur travail, parfois au détriment de leur vie privée. Un individu qui bascule dans le burn out n’en a pas toujours conscience. Il est alerté par son entourage personnel et/ou par ses collègues de travail.

• Les facteurs de risques de l’épuisement physique et émotionnel

En France, le burn out touche particulièrement certains secteurs d’activité. Il est constaté que les facteurs de risques sont considérablement augmentés par la pratique d’un métier spécifique. Voici les secteurs d’activité professionnelle qui favorisent un épuisement physique et émotionnel :

  • Le secteur de la santé (médecins, infirmières, aides-soignants) : Le stress subi est permanent. Ces professionnels de la santé ont pour mission de sauver des vies et de soigner les patients. Le niveau de responsabilités augmente la charge mentale.
  • Les professions de l’enseignement : Les charges émotionnelles supportées par ces fonctionnaires sont parfois sous-estimées.
  • Les secteurs de l’aide à la personne  : Les ressources disponibles pour accomplir les tâches quotidiennes peuvent être insuffisantes (planning trop chargé, manque de moyens, manque de temps,…).
  • Les secteurs d’activité qui mobilisent les salariés avec des valeurs professionnelles engageantes : L’État demande aux agents de la fonction publique (militaires, policiers, pompiers,…) de fournir un investissement personnel exigeant. Leur vie est engagée au quotidien pour protéger les citoyens.

Le phénomène du burn out s’explique principalement par la vocation que porte le métier de l’individu atteint par cette pathologie. Au-delà du fait que le salarié a choisi de se diriger vers cette voie professionnelle, le stress qui découle de son travail est démesuré. Le travailleur s’implique à chaque instant pour mener à bien ses tâches pour défendre des causes définies.

De plus, il ressort que les femmes sont plus sujettes au burn out. La charge quotidienne que certaines d’entre elles supportent va bien au-delà de leurs capacités. La gestion de la vie de famille qui se cumule à la vie professionnelle devient difficilement supportable. Voici les facteurs de risques qui mènent au burn out :

  • Le manque d’équité, notamment entre la réalisation d’un travail similaire accompli par un homme et une femme.
  • Les rares récompenses (rémunération sans évolution, faible salaire,…).
  • La surcharge de travail.
  • Le manque d’informations pour atteindre ses objectifs et le manque de moyens pour y parvenir.
  • Le manque de contrôle sur son travail.
  • La pression quotidienne.
  • Les sources de conflits liées à des demandes contradictoires ou à un manque de communication.

Bien souvent, un individu qui souffre de burn out ressent un sentiment de culpabilité. Sa priorité est de réussir à tout gérer, même quand le corps ne suit plus. Dans cette optique, l’angoisse et l’épuisement physique surviennent lorsqu’il ne parvient plus à gérer son travail et à supporter le quotidien.

À titre informatif, il existe une pathologie qui est dotée d’une connotation assez similaire au burn out.  Il s’agit du bore-out. Les conséquences sur la santé sont relativement équivalentes. Mis à part la similitude du terme, la cause de cette pathologie est en parfaite opposition.

Ce qui distingue le “bore-out” du burn out est qu’il est provoqué par un manque de travail qui engendre l’ennui. Les personnes actives qui se retrouvent subitement sans emploi durant une longue période peuvent en souffrir. Il est utile de savoir que le bore out peut aussi suivre le burn out, suite à un arrêt de travail s’étalant sur plusieurs mois.

Burn out : comment s’en sortir ? - Le blog du hérisson

Quels sont les signes d’un burn out ?

Le burn out est une pathologie qui est loin d’être anodine. La plupart du temps, le burn out surgit sans prévenir. Plusieurs années peuvent passer pour qu’un diagnostic soit posé. Pour cette raison, il est indispensable de réagir rapidement si les signes ressentis sont annonciateurs. Voici les manifestations qui peuvent alerter sur un stade d’épuisement physique et émotionnel :

  • Le manque de motivation au travail.
  • Un état d’anxiété et d’inquiétude (crises d’angoisse,…).
  • Des troubles du sommeil (insomnies, réveils nocturnes,…).
  • L’épuisement physique continu qui ne s’améliore pas.
  • Des troubles gastriques.
  • Des troubles de l’humeur et une irritabilité.
  • Des symptômes physiques (mal de dos, maux de tête, migraines,…).

Pour aller plus loin, il est possible d’évaluer en quelques minutes si les symptômes ressentis peuvent être assimilés au burn out. Pour analyser votre situation personnelle, plusieurs tests sont disponibles (Maslach Burnout Inventory,…). Le test CBI (Copenhagen Burnout Inventory) permet de déterminer si vous souffrez potentiellement d’un burn out.

Bien sûr, le but de ce test est purement informatif. L’idée est de pouvoir envisager une prise en charge psychologique ou médicale si les réponses au questionnaire correspondent à un épuisement physique et émotionnel.

Qu’est-ce qu’un burn out ?

Par définition, le burn out se caractérise par un syndrome d’épuisement professionnel. Cette maladie est apparue dans les années 1960. En règle générale, le burn out est assimilé à la dépression. Pourtant, il s’agit de 2 maladies bien distinctes. La raison est simple. Le burn out est un phénomène de stress lié au travail qui devient chronique. Quant à la dépression, elle peut survenir pour de multiples raisons (parentalité, environnement personnel tel que la vie de couple,…).

Selon la HAS (Haute Autorité de Santé), un travailleur devient sujet au burn out suite à un investissement professionnel intense et prolongé qui va au-delà de ses capacités physiques et émotionnelles. La charge de travail qui lui est confiée est trop exigeante. De ce fait, le travailleur ne parvient plus à résister au stress.

C’est à partir d’ici où il est nécessaire d’inverser la tendance. Les conséquences du burn out sur la santé peuvent être lourdes et dévastatrices si elles ne sont pas prises en charge dans la durée. À savoir que le burn out est une maladie qui est prise au sérieux par les professionnels de santé.

Au niveau européen, l’agence de l’Union européenne, chargée de l’amélioration des conditions de vie et de travail, a publié un rapport sur le burn out. Ce dernier met en évidence que la France est absente du classement établi à partir du nombre restreint de pays participants.

Dans certains pays tels que l’Italie ou la Lettonie, le burn out est considéré comme une maladie professionnelle. Cependant, le développement de cette reconnaissance est loin d’être une généralité. En matière de prise en charge des maladies liées à une activité professionnelle, la recherche de la juste reconnaissance reste encore relativement aléatoire.

Burn out : comment s’en sortir ? - Le blog du hérisson

Burn out : 3 étapes pour s’en sortir

Pour sortir d’une longue période de stress et décrocher de son environnement professionnel, le principe consiste à procéder par étapes. L’objectif est de parvenir à retrouver une joie de vivre et une harmonie de vie. Le burn out n’est pas une fatalité. Voici les 3 étapes qui permettent de s’en sortir :

• Étape 1 : Vous accorder du repos

L’arrêt maladie est souvent indispensable pour réussir à se reconstruire et à se déconnecter de son environnement professionnel après un burn out. Cette étape correspond à la phase de prévention qui permet de préparer un retour vers une activité professionnelle dans les meilleures conditions. Pour ce faire, il est utile de mettre en place les conseils suivants pour prendre soin de soi :

  • S’accorder du repos et des moments pour soi : pratiquer des activités de loisirs ou juste vous évader grâce à la lecture. Le but est de faire ce qu’il vous plaît.
  • Profiter de sa famille et de ses amis dans un environnement personnel. Être entouré.e et soutenu.e par les personnes qui vous sont chères permet de surmonter le burn out avec une force de volonté décuplée.
  • La pratique d’une activité sportive est une aide efficace pour évacuer les tensions accumulées.
  • La pratique d’une méthode de relaxation, telle que le yoga, peut favoriser la détente physique et mentale en douceur.

• Étape 2 : Accepter de se faire aider

Cette étape est certainement la plus difficile à appliquer. Le patient en situation de burn out ressent un sentiment d’injustice et de culpabilité. Accepter de se faire aider est la meilleure solution pour sortir rapidement d’un épuisement physique et émotionnel. Un accompagnement ciblé avec l’aide de professionnels de santé n’est pas un échec. Au contraire, il est nécessaire. Les professionnels de la santé qui peuvent accompagner un individu en situation de burn out sont les suivants :

  • Un médecin généraliste,
  • Un médecin du travail,
  • Un psychologue.
  • Un psychiatre.

D’ailleurs, l’objectif de cet accompagnement est de parvenir à se libérer de toutes ses tensions émotionnelles, de ses craintes et de ses peurs, accumulées depuis des mois ou des années. Pour information, les tensions physiques sont fréquemment la conséquence d’une charge mentale trop élevée. Le corps arrive à saturation.

Le vide intérieur de cette charge mentale est libérateur pour remettre les compteurs à zéro. La période moyenne à prévoir pour un accompagnement psychologique efficace est de l’ordre de 3 à 6 semaines pour ressentir une évolution positive sur les symptômes ressentis.

Un professionnel de santé peut aussi envisager l’utilité de la prise d’un traitement adapté pour retrouver un sommeil récupérateur. Un médecin recommande cette solution sur une durée ponctuelle qu’il est indispensable de respecter. Tout traitement médical doit être utilisé avec parcimonie.

• Étape 3 : Organiser une reprise d’activité professionnelle progressive

De manière générale, l’absence des salariés atteints de burn out génère des tensions au sein de l’entreprise pour les collaborateurs qui pallient leur absence. En contrepartie, le salarié qui prévoit de reprendre son activité professionnelle appréhende le moment de la reprise. Il est important qu’il puisse effectuer cette démarche sans stress. Il est dans l’intérêt de l’employeur de l’aider à y parvenir. Dans le cas contraire, l’employeur peut être confronté à une rechute de l’état de santé de son salarié.

Pour cette raison, un aménagement du temps de travail est une méthode efficace pour organiser une reprise d’activité professionnelle progressive. Dans les faits, il n’est pas toujours simple d’amener cette demande à son employeur. Quoi qu’il en soit, une activité professionnelle est à placer au second plan, en comparaison avec votre vie personnelle et votre santé. Cette dernière est précieuse et unique.

En bref, vous savez à présent tout ce qu’il faut savoir sur le burn out et comment s’en sortir. Une prise en charge avec l’aide de professionnels de santé vous permet de surmonter cette situation et de ne pas rester seul.e face au burn out.

Adriana Aldana Siciliano

Laisser un commentaire