Confinement : baisse de l’hygiène chez les Français

Douches moins fréquentes, sous-vêtements au placard, les Français confinés ont tendance à délaisser leur toilette corporelle. Selon l’étude de l’Ifop parue ce mercredi 22 avril pour 24matins.fr, le repli social dû au confinement entraîne une baisse de l’hygiène chez les Français voire une perte d’estime de soi.

Confinement : baisse d’hygiène chez les Français - Le blog du hérisson

Les Français se lavent moins souvent…

C’est en comparant les habitudes d’hygiène corporelle, avant et pendant le confinement, que l’étude met en avant une réduction de prise de douche chez les citoyens Français. Seulement 67 % d’entre eux indiquent qu’ils se lavent quotidiennement pendant le confinement, contre 76 % auparavant.

Les hommes moins propres que les femmes ? C’est ce que semble indiquer les statistiques de l’étude, puisque 61 % des hommes interrogés déclarent se laver tous les jours face à 74 % chez les femmes.

Par ailleurs, les hommes confinés seuls représentent presque la moitié de ceux qui ne se douchent pas quotidiennement, soit 49 %. Selon l’Ifop, l’absence d’interactions sociales et du regard d’autrui concernant l’image de soi sont les causes de cette négligence corporelle. Mais cette négligence semble affecter davantage les hommes de 65 ans et plus. En effet, ils sont un peu moins de la moitié (49 %) à prendre soin de leur corps. Chez les seniors, il est envisageable de comprendre ce défaut de soin par les habitudes liées au manque de confort sanitaire de l’époque (eau courante, bain…).

…et ne s’habillent plus

Si les Français semblent moins se laver, ils délaissent également leurs dressings. En effet, l’Ifop enregistre un certain recul de l’hygiène vestimentaire depuis le début du confinement. Outre le fait de ne plus s’habiller et de rester en pyjama 24h/24, on note seulement 68 % d’hommes qui changent de sous-vêtements tous les jours, alors qu’ils étaient 73 % avant la crise sanitaire du COVID-19. Ici aussi, les seniors sont les plus nombreux, toujours pour les mêmes raisons. Cependant, 41 % des hommes confinés seuls admettent ne pas changer de caleçon ou de slip quotidiennement face à seulement 15 % des femmes adoptant la même manie.

Par ailleurs, chez les femmes, la tendance du « no bra » voit ses adeptes affluer depuis le début du confinement. Le pourcentage de femmes ayant abandonné le soutien-gorge a évolué de 3 % à 8 % et concerne principalement des jeunes femmes de moins de 25 ans.

Certes, la tendance à la libération des sous-vêtements est plus compliqué et moins courante chez les hommes, mais ils sont tout de même 5 % à avoir mis de côté slip et caleçon. 

Une baisse d’estime de soi chez les Françaises 

Malheureusement, cette ambiance particulière qui engendre des habitudes d’hygiène laissant à désirer, a pour conséquence la baisse d’estime de soi.

Les femmes sont davantage touchées sur le plan physico-esthétique que les hommes. Si elles étaient 22 % pré confinement, elles sont aujourd’hui presque deux fois moins à se trouver belle face à leur miroir.

En cause ? Les habitudes d’hygiène, comme on vient de le voir, mais aussi les apéritifs plus fréquents pour palier à un manque d’interactions sociales et qui mènent souvent à une prise de poids, ou encore à la fermeture des centres esthétiques et autres services de soins qu’elles fréquentaient auparavant.

Cette étude Ifop pour 24matins.fr a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 3 au 4 avril 2020, auprès d’un échantillon de 1 016 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, résidant en France métropolitaine. Et vous, comment vivez-vous le confinement du point de vue hygiène ?

Noémie Zimmer

Confinement : baisse de l’hygiène chez les Français

Laisser un commentaire