Côte des Légendes : 3 lieux incontournables

La Côte des Légendes, c’est la partie du Finistère Nord qui va de Plouguerneau à la baie de Goulven. Cette zone protégée regroupe 34 kilomètres de côtes et possède un littoral d’une richesse incroyable. C’est un morceau de Bretagne discret et intensément connecté à la nature, avec un patrimoine culturel à découvrir. Alors, que vous prépariez un week-end en amoureux ou des vacances en famille, voici 3 lieux incontournables lors de votre séjour sur la Côte des Légendes. Ils vous feront découvrir les recoins de cette région encore sauvage et trop peu connue de la Bretagne.

Côte des Légendes : 3 lieux incontournables - Le blog du hérisson

1. Le phare de l’île Vierge, sentinelle de la Côte des Légendes

Le phare de l’île Vierge est un élément à ne pas manquer sur la Côte des Légendes. Dressé sur un bout de terre à 1,5 km des côtes, entre la Manche et la mer d’Iroise, il guide les navires à bon port depuis 1902. C’est le plus haut phare d’Europe. Pour le visiter, il vous faudra prendre le bateau. La traversée est rapide et vous fera découvrir un autre point de vue sur le littoral breton. Il est bien sûr conseillé de réserver à l’avance son trajet, ainsi que la visite guidée du phare.

En réalité, l’île Vierge possède deux phares. Le premier, construit en 1845 n’était pas suffisamment élevé (33 mètres) pour guider les bateaux dans cette zone ponctuée de nombreux récifs. Un deuxième phare a été construit en 1897. C’est celui-ci qui se visite aujourd’hui et sert de repère aux marins. Haut de 82,5 mètres, il projette son faisceau lumineux jusqu’à 50 kilomètres des côtes.

L’intérieur du phare est magnifique. Les murs sont incrustés de 12 500 dalles d’opaline, qui le protègent de la condensation. Un escalier suspendu en spirale vous emmène tout en haut. Avec 397 marches à gravir, l’ascension est difficile, vertigineuse, mais le panorama époustouflant. À l’arrivée, c’est l’une des plus belles vues du Finistère Nord qui s’offre à vous.

Côte des Légendes : 3 lieux incontournables - Le blog du hérisson

Jusqu’en 2010, le phare avait encore son propre gardien, vivant sur place. Son activité est aujourd’hui automatisée, télé-opérée depuis l’île d’Ouessant. Seuls quelques moutons dorment maintenant sur ce bout de terre fouetté par l’iode et le vent. Après la visite du phare, prenez le temps de vous balader. Cela vous donnera une idée de la dureté de la vie sur l’île, ponctuée par les tempêtes.

Si l’excursion vous a plu, n’hésitez pas à rendre visite aux autres phares de la côte. C’est d’ailleurs dans cette partie du Finistère que l’on trouve la plus forte concentration de phares. Même s’ils ne sont pas tous visitables, chaque construction a sa propre personnalité et son histoire. C’est un excellent moyen de découvrir l’héritage culturel de la Côte des Légendes.

2. Les Abers, rencontre entre terre et mer

Le deuxième point incontournable de cette côte bretonne, ce sont les Abers. Vous connaissez ? Un aber, c’est un bras de mer qui s’enfonce dans la terre, formant une vallée envahie par l’eau salée. Les flots s’enfoncent jusque dans les champs, au gré des marées montantes, puis se rétractent quand la mer descend. L’écosystème qui s’y développe est très particulier, propice à la culture des fruits de mer et des coquillages. Les abers symbolisent à merveille la rencontre entre terre et mer qui s’opère en continu le long de la côte bretonne.

Aber Wrac'h - Le blog du hérisson
Aber Wrac’h ©Marylise Blanchy

La Côte des Légendes comprend 3 abers : l’Aber Wrac’h, l’Aber Benoît et l’Aber Ildut. Ce dernier est le plus petit. Il se trouve en face de l’île d’Ouessant. L’Aber Wrac’h, davantage tourné vers la mer, est le plus important. Sa marée pénètre jusqu’à douze kilomètres à l’intérieur des terres. Arrêtez-vous au point de vue de Beg-an-Toull, qui offre une vue imprenable. Faites une pause à Paluden. Cet ancien port de pêche, devenu port de plaisance, offre aujourd’hui un havre de paix aux bateaux. Quant à l’Aber Benoît, il est connu pour ses huîtres à la saveur unique, qui bénéficient des échanges entre eau douce et eau salée. On y rencontre aussi de nombreux moulins, derniers vestiges d’une activité meunière intense.

Vous l’aurez compris, les trois abers sont très différents et il y a plusieurs façons de les découvrir. On peut y accéder par la mer, en embarquant sur un bateau pour une excursion. C’est une option très agréable pour découvrir ce panorama riche en îlots, îles, phares et parcs à huîtres, avec une vue inoubliable sur la côte. Le paysage change suivant les marées et la luminosité, découvrant des eaux translucides par beau temps.

Si vous avez le mal de mer, qu’à cela ne tienne ! Découvrez les nombreux sentiers de randonnées le long des Abers. C’est une excellente manière de visiter les fjords bretons. Cela vous permet aussi d’avancer à votre rythme et de vous arrêter quand vous le souhaitez. Faites une pause farniente à Saint-Pabu, à l’embouchure de l’Aber Benoît et profitez des plages de Benniget et Ganaoc. Les chemins balisés sont aussi un bon moyen de faire connaissance avec les légendes et contes locaux. Empruntez le Pont du Diable et lancez-vous dans la balade des Anges. L’enchantement des Abers prend alors tout son sens !

3. Meneham, témoignage du patrimoine local

Le petit hameau de Meneham, sur la commune de Kerlouan, est un site classé, associant conservation du patrimoine à un littoral à couper le souffle. Inhabité depuis 2001, Meneham est un ancien village de paysans-goémoniers-pêcheurs. Le hameau réhabilité depuis 2009 forme un ensemble architectural témoignant de l’histoire locale. On y trouve un gîte, une auberge et des ateliers d’artistes. Quelques chaumières regroupent des informations sur la vie des agriculteurs qui vivaient sur place au début du XXème siècle. Ces derniers cultivaient la terre et pratiquaient la pêche à pied. Ils ramassaient le goémon, une algue marine, qui était brûlé dans des fours, puis vendu ou utilisé comme engrais. La vie était dure à Meneham.

Côte des Légendes : 3 lieux incontournables - Le blog du hérisson

Les maisons du hameau sont blotties derrière d’imposants rochers, dans un décor naturel totalement préservé. Un peu en hauteur, le corps de garde bénéficie d’une vue dégagée, allant du phare de Pontusval au phare de l’île Vierge. Car Meneham, c’est avant tout un site naturel d’exception. Sur cette partie de la côte, s’alternent des plages de sable fin aux eaux bleutées, des criques rocheuses et des dunes. Les paysages sont agrémentés de blocs de granit majestueux, façonnés par la mer et les siècles. Pour peu que le soleil soit au rendez-vous, les contrastes de lumière sont saisissants. Un vrai décor de carte postale !

Vous pourrez alors randonner le long des sentiers côtiers ou escalader les rochers pittoresques aux formes étranges. Cet endroit est d’ailleurs un site d’escalade reconnu. Tous les ans, au mois de juillet, Meneham accueille le festival de Blokuhaka. Pendant plusieurs jours, au gré des marées, des grimpeurs venus de tous horizons s’affrontent sur des blocs plus impressionnants les uns que les autres. Pas d’inquiétude : le site propose aussi des parcours pour les débutants.

Plage près de Meneham - Le blog du hérisson
Plage près de Meneham ©Marylise Blanchy

Voici 3 lieux incontournables à visiter sur la Côte des Légendes. Cette liste n’est, bien sûr, pas exhaustive. Vous pourrez aussi observer la faune et la flore des sites protégés Natura 2000, regroupant le marais de Curnic, la baie de Goulven et le marais de Langazel. Les plus sportifs se lanceront sur le GR 34. La Côte des Légendes, c’est aussi un excellent point de départ pour des excursions à la journée. Partez visiter l’île de Molène, l’île d’Ouessant ou l’aquarium d’Océanopolis, à Brest. N’oubliez pas non plus de faire une pause crêpes, de boire du cidre et d’écouter les légendes locales. Dans cette région de la Bretagne, si différente du Morbihan et des Côtes d’Armor, elles sont présentes partout, dans chaque vallée, chaque forêt de cette pointe du Finistère.

Laisser un commentaire