Faire une détox de dopamine

Manque de motivation, procrastination… et si c’était dû à une dépendance à la dopamine ? Si vous ne parvenez plus à décrocher de votre téléphone et que lire un livre vous ennuie à mourir, il est peut-être temps de faire une détox de dopamine.

Faire une détox de dopamine - Le blog du hérisson
©wayhomestudio

Pourquoi faire une cure de dopamine ?

La dopamine, aussi appelée molécule de la motivation, est un neurotransmetteur qui nous permet de passer à l’action et d’accomplir toutes sortes de tâches, même les plus laborieuses.

Mais attention, il est facile de devenir addict, notamment à cause des écrans et en particulier des réseaux sociaux. Ces derniers fonctionnent sur le système de la gratification instantanée : en vous procurant une dose de dopamine élevée à chaque instant, ils vous rendent dépendants en augmentant votre seuil de tolérance.

Par comparaison, les activités procurant une gratification sur le long terme, comme lire ou apprendre à jouer d’un instrument, n’apportent pas la dose de dopamine nécessaire et deviennent fastidieuses très rapidement.

Afin de se désaccoutumer, il est nécessaire de planifier une cure de dopamine.

Comment préparer sa journée de détox ?

Cette première étape consiste à pratiquer un jeûne de 24 h minimum pendant lesquelles les activités addictives sont proscrites.

Pour une personne essayant pour la première fois la journée de détox de dopamine, les occupations suivantes sont à bannir :

  • Téléphone, ordinateur, et tous les écrans permettant l’accès à Internet
  • Jeux vidéo, télévision
  • Nourriture grasse et/ou sucrée

Pour un niveau intermédiaire, il faut également s’interdire :

  • Livres, bandes dessinées
  • Café, thé

Enfin, le niveau le plus difficile, mais qui apporte les meilleurs résultats, proscrit tout type d’activités (y compris le sport, les sorties à l’extérieur, et même discuter avec d’autres personnes) à l’exception de la méditation et de l’écriture.

Quel que soit le niveau choisi, le but de cette journée est de ressentir de l’ennui, et même une certaine frustration. Cette détox, aussi inconfortable soit-elle, permet de faire baisser significativement la dépendance à la dopamine. Mais attention, il est indispensable de mettre en place de bonnes habitudes dans les jours suivants pour conserver les bénéfices.

Comment garder les effets de la détox sur le long terme ?

Dès le lendemain de la journée de cure, il faut veiller à ne pas retomber dans ses vieux travers. Au lieu de se jeter sur son téléphone, on s’occupe avec des activités sans gratification instantanée. Mais après une journée d’ennui, lire un livre paraît soudain beaucoup plus attrayant !

Si l’on ne peut pas se passer des sollicitations numériques, des applications telles que RescueTime aident à réguler le temps passé quotidiennement sur tout type d’écrans.

Et pour s’assurer de maintenir sa nouvelle routine, il est souhaitable de planifier régulièrement des détox de dopamine, si nécessaire une fois par mois.

Si vous faites de temps en temps une détox de dopamine, vous pouvez nous indiquer comment celle-ci se déroule.

Élisabeth Pampouille

Laisser un commentaire