Flâner à Saint-Jean-de-Luz | Pyrénées-Atlantiques

Venir flâner à Saint-Jean-de-Luz, c’est se dépayser le temps d’une journée ou d’un week-end. Prenez un bol d’air frais face à l’océan Atlantique. Profitez de la vue sur les Pyrénées. Plongez-vous dans l’Histoire de France. Dégustez les spécialités du Pays basque. Vous ne le regretterez pas !

Plage de Saint-Jean-de-Luz - Le blog du hérisson
Plage de Saint-Jean-de-Luz ©Mélodie Julienne

Simple village de pêcheurs, repère de corsaires, célébration d’un mariage royal, station balnéaire à la mode… l’histoire de Saint-Jean-de-Luz est pleine de surprises !

Celle-ci remonte au moins jusqu’à la Préhistoire où les premiers pêcheurs profitent de l’abri naturel qu’offre sa rade. La cité prend toutefois son essor au IXème siècle avec la pêche à la baleine. Les cétacés désertant peu à peu ce côté-ci de l’Atlantique, les Basques se tournent vers un autre type de pêche : celle à la morue puis à la sardine avant leur déclin progressif. Depuis 1950, l’activité de la pêche connaît un nouveau rebond grâce à celle du thon.

En 1660, Saint-Jean-de-Luz et son église Saint-Jean-Baptiste deviennent le théâtre d’un événement historique. C’est ici qu’est célébré le mariage de Louis XIV, futur Roi Soleil, avec Marie-Thérèse d’Autriche. Cette union permet d’opérer un rapprochement entre la France et l’Espagne et renouvelle les privilèges accordés à la ville par le souverain.

En effet, cette dernière est également un haut repère de corsaires depuis le XVIème siècle. Cette activité encouragée et félicitée par les différents monarques eux-mêmes perdure jusqu’au XIXème siècle avec le décès de son dernier représentant, Pellot Montvieux, dit le Renard Basque, en 1856.

En 1749 et 1789, la cité est détruite par des raz-de-marée, ce qui donne lieu à la construction de ses digues. De nos jours, celles-ci la protègent toujours et font le bonheur des promeneurs.

C’est en partie grâce à ces constructions et l’arrivée du chemin de fer que Saint-Jean-de-Luz peut se développer durablement. Elle devient ainsi une station balnéaire très prisée durant le XIXème siècle.

Alliant maisons basques traditionnelles, bâtiments anciens de briques ou haussmanniens, villas de charme luxueuses, la cité basque figure aujourd’hui un havre de paix dont la renommée ne faiblit pas ! Aux portes de l’Espagne et des Pyrénées, Saint-Jean-de-Luz a su, en effet, conserver son identité tout en accueillant chaque année des milliers de vacanciers.

Port de Saint-Jean-de-Luz - Le blog du hérisson
Port de Saint-Jean-de-Luz ©Mélodie Julienne

À visiter, à faire, les insolites…

La rue Gambetta et la zone piétonne, qui s’étendent du port au Boulevard Thiers, permettent d’arpenter des voies plutôt étroites abritant des bâtisses de caractère dont d’anciennes maisons basques typiques. Appelée autrefois karrika handia, « grand rue » en basque, la rue Gambetta est désormais une rue extrêmement fréquentée qui accueille de nombreux commerces.

L’église Saint-Jean-Baptiste, classée monument historique, dont la construction sous sa forme actuelle débuta au XVIème siècle. Ne manquez pas son retable monumental, l’un des plus renommés du Pays basque ainsi que sa porte dite « du mariage de Louis XIV », côté rue Gambetta. Détail insolite, après le passage du couple royal, cette porte fut et demeure murée afin que nul autre ne puisse l’emprunter.

La place Louis XIV, cœur festif de la ville avec ses platanes et son kiosque, héberge un certain nombre de bars et restaurants qui ne désemplissent pas. En été, la place devient encore plus animée avec ses terrasses pleines à craquer, ses bals et autres concerts. C’est aussi là que se trouve la Maison Lohobiague ou communément appelée Maison Louis XIV. Imposante demeure de pierre, le jeune souverain y séjourna en effet lors de son mariage en 1660.

Place Louis XIV - Le blog du hérisson
Place Louis XIV ©Mélodie Julienne

À quelques centaines de mètres, la Maison Joanoenia ou désormais Maison de l’Infante donne sur le port. Élégante bâtisse de briques, l’infante Marie-Thérèse y logea avant son union avec le roi de France.

Le front de mer, entre sa plage et ses digues, mêle baigneurs et promeneurs. De son port de pêche jusqu’à la pointe Sainte-Barbe, Saint-Jean-de-Luz offre une très belle balade qui surplombe l’océan entre bâtisses de caractère et nature. Les passerelles d’accès aux différentes maisons ainsi que les arcades qui la composent en font une promenade atypique. La pointe Sainte-Barbe et ses falaises permettent un point de vue époustouflant sur l’océan Atlantique. Cette balade peut être prolongée avec le Jardin botanique qui donne sur le littoral et la Chapelle Sainte Barbara, en cours de route.

Les bonnes adresses

Imprégnée de culture basque, Saint-Jean-de-Luz regorge de nombreuses adresses qui proposent d’en découvrir les spécialités !

  • Maison Adam, spécialiste du macaron basque depuis le XVIIème siècle. Louis XIV, lui-même, en devint friand ! (49, rue Gambetta ou 4, rue de la République)
  • Maison Pariès, pour déguster d’authentiques gâteaux basques, des mouchous (macarons) et autres kanougas (caramels fondants). (9, rue Gambetta)
  • Benat, artisan fromager-affineur spécialisé dans le fromage de terroir. (Boutique 6,rue Renau d’Elissagaray – Stand aux Halles)
  • Lartigue 1910, spécialiste du linge basque tissé. (7, rue Léon Gambetta)
  • Héritage par Laulhère, fabricant de bérets confectionnés en France depuis 1840. (78, rue Gambetta)
  • Maison Laffargue, articles de maroquinerie fabriqués main et localement depuis 1890. (25, rue Gambetta)
  • Chaussures Larralde, artisan chausseur depuis 1815 avec notamment une sélection d’espadrilles. (65, rue Gambetta)

Où manger et dormir ?

  • Le Brouillarta, pour une cuisine raffinée et haut de gamme devant le front de mer. Le Guide Michelin lui a accordé une étoile en qualifiant sa cuisine de « grande finesse ». (48, promenade Jacques Thibaud)
  • The Brunch House, pour une ambiance décontractée avec vue sur l’océan. Tenu par un couple de jeunes baroudeurs, ceux-ci ont ramené l’inspiration de leurs voyages jusque dans leur menu tout en privilégiant les produits locaux. Idéal pour les petits-déjeuners et déjeuners tardifs en mode farniente ! (18, place Maurice Ravel)
  • Le Komptoir des Amis, pour une ambiance conviviale assurée. Adresse très prisée des luziens, la carte est mise à jour quotidiennement et met en avant des produits locaux et de saison. (7, boulevard du Commandant Passicot)
  • Le Kaiku, pour une cuisine originale revisitant les incontournables du Pays basque. Autre établissement étoilé du Guide Michelin, son chef Nicolas Borombo propose des créations mélangeant saveurs locales et exotiques qu’il qualifie « d’aventures culinaires ». Ici, les plats se dégustent tant avec les yeux qu’avec les papilles ! (17, rue de la République)
  • Le Toki Goxoa, pour un restaurant chaleureux et familial. Proposant des taloas (galettes basques) et autres spécialités locales, cet établissement permet une pause en bord de mer à des prix raisonnables. (7, place Maurice Ravel)

———-

  • Grand Hôtel Thalasso & Spa, établissement de luxe sur le front de mer, il permet un séjour complet grâce à son spa et son centre de bien-être accessible à tous ses résidents. D’inspiration Art Déco, le bâtiment a été remis au goût du jour en 2015 tout en conservant son faste d’autrefois. (43, boulevard Thiers)
  • Hôtel Les Almadies, situé au cœur de la très commerçante rue Gambetta, cet établissement trois étoiles propose une situation de rêve. À proximité immédiate de la plage et des attractions touristiques de la ville, sa maison basque typique offre un havre de paix et de confort. (58, rue Gambetta)
  • Hôtel Les Goélands, éco-responsable et revendiquant un esprit « Maison de Famille », l’hôtel met un point d’honneur à accueillir chaleureusement ses hôtes. À quelques centaines de mètres de la plage et du centre-ville, le lieu, composé de deux bâtisses basques traditionnelles, charme par son calme et sa décoration rétro. (4-6, avenue d’Etcheverry)
  • Camping Ferme Erromardie, dans un cadre exceptionnel, au bord de l’océan et à 50 mètres de la plage d’Erromardie, le site propose des emplacements ainsi que des locations de mobil-homes. (40, chemin d’Erromardie)

Que vous veniez passer une journée ou un séjour complet à Saint-Jean-de-Luz, une chose est certaine : vous serez comblé. Au sein de son cadre idyllique entre Pyrénées et océan Atlantique, la cité balnéaire dispense généreusement douceur de vivre, patrimoine et spécialités gastronomiques savoureuses à ses visiteurs. Elle permet aussi l’exploration de l’Espagne voisine et surtout l’immersion dans le Pays basque, région à la richesse culturelle unique. Et si le département des Pyrénées-Atlantiques suscite votre curiosité, profitez-en également pour découvrir Pau, sa préfecture !

Mélodie Julienne

Maison Louis XIV - Le blog du hérisson
Maison Louis XIV ©Mélodie Julienne

Laisser un commentaire