Grandir avec un animal enrichit une famille

La vie de famille : elle se compose, se décompose, se construit et se reconstruit. Chaque couple crée un univers qui gravite autour de lui, se développe. Chacun tisse des liens, toujours cousus par un fil rouge aux vertus innombrables, l’amour. Mais lorsque la famille décide de prendre un compagnon, la configuration de la toile qui s’est tissée autour du couple change encore. Une question se pose alors : pourquoi grandir avec un animal enrichit une famille ?

Grandir avec un animal enrichit une famille - Le blog du hérisson

L’animal de compagnie : un compagnon privilégié pour les enfants

Les enfants vivent autour de nous : ils partagent notre quotidien, sont de véritables éponges face à nos inquiétudes, et subissent malheureusement trop souvent le stress des adultes. Bien que bienveillants et attentifs, nous, parents, ne sommes pas toujours à l’écoute. Manque de temps dans une vie qui prend toujours plus de vitesse, mauvaise priorisation : nous ne sommes pas toujours parfaits. Rien de plus normal.
L’animal, lui, peut s’avérer le plus formidable des compagnons, le plus empathique et le plus à même de soigner toutes les blessures de nos petits.

• L’animalité retrouvée

Souvenons-nous de nos bébés : l’instinct animal disparaît progressivement, en même temps que l’enfant grandit. Si vous me demandez de vous citer un moment d’osmose parfait entre un parent et son nouveau-né, je crois que je répondrai sans hésiter celui où le tout petit, encore animal, se jette, affamé contre le sein, attaque la peau en quête du bon lait qui le fera grandir. Cette animalité, inhérente à chacun de nous disparaît avec le temps.
Mais observez des enfants avec leur animal :  un petit va se coucher sur son chien, se lover contre lui, le câliner comme s’il était un membre de la portée et l’animal le lui rendra à l’identique.

La communication avec l’animal passe par les cinq sens et cette sensorialité permet le développement de nombreuses compétences chez l’enfant

explique Marine Grandgeorges, maître de conférence spécialisée en éthologie animale et humaine.

• L’animal de compagnie, un amour inconditionnel

L’animal de compagnie vient ajouter un membre à la famille. Tout le monde va bénéficier de la chaleur qu’il donne au foyer, les enfants comme les parents. Parfois, des tensions empêchent la communication ou donnent lieu à de violents échanges. L’agressivité peut prendre le dessus et aboutir à l’impasse. Un animal apaise. Il calme les situations, car il est extérieur aux tensions et il ne participe pas aux échanges houleux. S’il est correctement éduqué, il sera un élément modérateur, un allié pour une famille unie. Des études ont prouvé que les chiens ou les chats avaient des pouvoirs calmants.
Pourquoi ? Daniel Marcelli, pédopsychiatre français émérite, semble avoir trouvé un début de réponse :

La force des animaux, c’est qu’ils ne demandent rien, ils sont dans une constance émotionnelle.

Pas de saute d’humeur, pas d’enjeux dans la relation avec ses maîtres. C’est tout en simplicité et en harmonie que se construit la relation. L’enfant a confiance en son compagnon : il sait qu’il trouvera du réconfort auprès de lui.

• Un confident idéal

Quand on parle à un animal, on est sûr qu’il ne va pas aller raconter ce qu’on lui a confié. Daniel Marcelli

Naturellement, lorsqu’un petit accumule des pressions, se fâche avec ses frères et sœurs ou même avec ses parents, il se tourne vers son meilleur ami, son confident, son animal. Il sait qu’il ne le trahira pas, et qu’il peut lui accorder toute sa confiance. Votre boule de poil en sait, normalement, bien plus que vous sur les petits et gros secrets de vos petits ! Il libère la parole et l’enfant lui confère presque un rôle de thérapeute. Exprimer ses émotions, ses ressentis, ses colères est essentiel à l’équilibre des tout petits et il a trouvé là les meilleures oreilles, le plus silencieux des exutoires.

L‘enfant a des canaux de communication qui sont plus proches des animaux que les adultes, qui sont encombrés par le langage, l‘enfant lui est directement dans le comportement. Daniel Marcelli

Une aide pour les apprentissages

Apprendre aux côtés de son animal. Voilà une idée étrange. En quoi les petites ou grosses boules de poils peuvent-elles apporter une aide aux apprentissages ? On peut donc dire que grandir avec un animal enrichit la famille.

• L’apprentissage de la vie

Avoir un animal de compagnie, c’est le voir grandir, et suivre toutes les étapes de son éducation. Un enfant voit les premiers mois de son meilleur compagnon et l’accompagne jusqu’à sa mort. Il est  confronté  aux cycles de la vie : parfois douloureux lors de la perte de l’animal, ce passage leur permet de comprendre des notions existentielles très difficiles à expliquer. Et parfois, commence un début d’acceptation.

Grandir avec un animal enrichit une famille - Le blog du hérisson

• Une aide pour les élèves ayant des troubles du comportement

L’école est parfois désarmée face à certaines difficultés des élèves. Et les parents ne sont pas moins démunis. Alors, quelles sont les solutions ? Y en a-t-il ? L’une d’elles est de recourir à la relation de l’enfant avec l’animal. En effet, certains professionnels utilisent ce recours pour aider l’enfant à communiquer, à se concentrer aussi, à vaincre ses peurs, son anxiété.
Auprès de l’animal, en particulier du chien, l’enfant va progressivement regagner confiance en ses capacités. Il va comprendre qu’il a un rôle essentiel, être responsabilisé. Et il va apprendre à se concentrer.
Le chien peut être un excellent médiateur.
De plus, avoir un chien nécessite de passer du temps à s’en occuper : d’où des promenades, des jeux, des leçons d’éducation, des câlins… qui sont autant de temps passé à ne pas regarder les écrans !

Comme le souligne Marine Grandgeorges :

En jouant avec un chien on apprend à lancer une balle, quand on change la litière du cochon d’Inde on apprend l’hygiène, les interactions avec les animaux sont un support des apprentissages dès le plus jeune âge.

Attention toutefois, car le projet d’avoir un compagnon à la maison doit être une responsabilité familiale et réfléchie. Cette décision implique un immense investissement dont les bénéfices se font très vite sentir mais qui prend du temps et demande de la patience !

Prendre un compagnon n’est pas une décision à prendre à la légère. Pour une famille, et en particulier pour les enfants, un animal est un véritable atout, s’il est bien éduqué. Il participe à la vie de famille et en fait partie. Je vous recommande l’émission de France culture sur le sujet, qui est passionnante !

Colette de la Brosse

Grandir avec un animal enrichit une famille

Laisser un commentaire