Le poids de l’alimentation émotionnelle

Manger ses émotions est entré dans le langage courant depuis quelque temps. Savons-nous réellement identifier cette ingestion de nourriture pansement. Nos réflexes sont désormais ancrés dans notre routine. Le poids de l’alimentation émotionnelle nous pèse de plus en plus. Afin de s’en libérer définitivement, il est indispensable d’en identifier les causes. En prendre conscience et lâcher-prise en brisant ce cercle vicieux.

Le poids de l’alimentation émotionnelle - Le blog du hérisson

Manger ses émotions, le cercle infernal

Quand nos émotions débordent inconsciemment nous allons les calmer avec de la nourriture. Cela aura pour conséquence soit :

  • La culpabilité
  • Le dégoût de soi
  • Les larmes
  • La tristesse
  • Le replis sur soi
  • La dépression

• Brisons le cercle de l’alimentation émotionnelle

La meilleure façon de se libérer du poids de l’alimentation émotionnelle est dans un premier temps d’intégrer le fait que vous n’êtes pas coupable ! D’observer pour en prendre conscience. Noter sur un carnet l’émotion qui était associée à la prise alimentaire. Sans oublier, le ressenti qui a suivi cette phase. Lorsque des éléments sont posés, il est bien plus facile d’identifier les causes pour les apaiser.

• Remontons le temps pour mieux comprendre

Notre cerveau a pour priorité de nous protéger. Notamment des blessures que nous avons subies dans notre enfance. Il les a occultées parce que, bien souvent, elles sont trop fortes à gérer. Mais le réflexe d’apaiser une émotion par de la nourriture est resté. Ce réflexe s’est installé lorsqu’à l’école primaire vous receviez des insultes, des moqueries de la part des autres élèves, la perte d’un proche ou encore l’inacceptable par des agressions physiques que l’on vous a infligées. D’autres souffrances pourraient être listées.

• Vivez vos émotions pleinement

En tant que femme nous sommes bien souvent gouvernées par nos hormones puis nos émotions. Vivons-les en les acceptant. Comprenons-les pour en faire une force. Elles nous définissent. N’en ayons pas peur. La colère sera apaisée si elle est comprise. La sensibilité sera vécue en amplifiant ses ressentis. Transformez vos points que vous pensez faible, en force, plutôt que de les anesthésier avec de la nourriture.

Trois approches holistique à votre service

La sophrologie va vous aider à remettre de la conscience dans votre vie. Vous pouvez lâcher-prise avec des séances personnalisées et aller jusqu’à apaiser votre enfant intérieur que l’on aurait abandonné.

Le yoga, cette pratique douce est accessible à toutes, par des mouvements et des positions qui s’enchaînent. Vous prenez conscience de votre corps. Vous le redécouvrez, en lui faisant du bien, avec une pratique régulière. Le lâcher-prise s’opère tranquillement. Vous trouverez aisément des cours de yoga qui seront adaptés à votre condition physique.

Le poids de l’alimentation émotionnelle - Le blog du hérisson

La nutrition vous guidera vers les meilleurs choix dans votre alimentation. Vous apprendrez à nourrir votre organisme. Pas à pas, vous éviterez des aliments qui vous font du mal ou qui vous volent votre énergie. Vous allez ensuite pouvoir manger à votre juste faim. Vous apprendrez que la nutrition n’est pas qu’une addition de calories. Vous pouvez rester gourmande et c’est même fortement recommandé ! Un à un, vos kilos carapace tomberont.

Bien choisir sa thérapeute

Nous avons de plus en plus envie de prendre soin de notre santé et de manière plus naturelle. Chaque thérapeute à son approche. Les épreuves de celle-ci, ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui.
Vous écouterez vos ressentis pour choisir votre thérapeute. Il est important de se sentir bien avec elle, pour créer une relation de confiance avec des échanges fluides.

Le poids de l’alimentation émotionnelle - Le blog du hérisson

J’espère sincèrement que cet article a donné de l’eau à votre moulin et qu’il vous offre des pistes pour prendre soin de vous. Lorsque vous serez prête. Osez prendre rendez-vous avec le ou la thérapeute que vous aurez choisi.

Isabelle Cousin

Laisser un commentaire