Le sauvetage des hérissons : les bons gestes à adopter

Le hérisson, ce petit animal insectivore et carnivore, fait partie de la longue liste des mammifères protégés dans toute la France et en Europe depuis 1981. Cependant, ce bel animal fait maintenant partie des espèces menacées. En effet, avec le temps, la déforestation, les pesticides, mais aussi les activités humaines (débroussailleuse, tondeuse, etc.) ont eu raison de cet insectivore. Il est donc important de protéger ce mammifère. Découvrez les bons gestes à adopter pour devenir un as du sauvetage des hérissons !

Le sauvetage des hérissons : les bons gestes à adopter - Le blog du hérisson

La phase d’observation

Vous venez de trouver un hérisson au cours de la journée dans votre jardin ou au bord de la route ? Sachez que ce mammifère est nocturne, le voir en plein jour veut sûrement dire qu’il est en danger ou bien malade.

La première chose à faire dans un sauvetage, c’est de bien observer le mammifère :

  • il peut avoir été blessé par un outil de jardin ou un autre animal ;
  • les mouches, souvent attirées par son odeur, pondent leurs œufs sur ses picots ;
  • l’été, il peut manquer d’eau et se montrer très faible.

Si vous constatez que le hérisson n’a pas un bon état général de santé, il est très important d’appeler le vétérinaire le plus proche de chez vous, afin de connaître la marche à suivre pour aider l’insectivore.

Si le petit animal ne montre aucun signe de mauvaise santé, mettez-le à l’abri avant de le relâcher dans la nature une fois la nuit tombée.

Le réchauffer et le nourrir

Il faut savoir que ce petit mammifère, été comme hiver, a besoin d’être réchauffé

S’il se montre mal en point, prenez délicatement le hérisson avec des gants de jardinage ou un chiffon, jamais directement dans vos mains, et déposez-le dans une boîte en carton, à l’abri. Installez-le sur une bouillotte ou dans une couverture, afin de le maintenir bien au chaud.

Afin qu’il reste suffisamment hydraté, veillez à lui laisser une gamelle d’eau à disposition, jamais de lait.

S’il est adulte, vous pouvez lui proposer de la nourriture pour chiens ou chats :

  • croquettes à la viande ;
  • pâtés à la viande, idéalement au poulet ;

Si c’est encore un bébé hérisson, le nourrir avec :

  • du lait pour chiot ou chaton ;
  • un mélange d’œuf cuit et cru, avec du fromage blanc et de l’huile végétale.

Attention en revanche, un bébé hérisson aura sûrement besoin de soins adaptés. Il vous faudra appeler le centre de protection de la faune sauvage le plus proche de chez vous.

Le peser

Le hérisson hiberne pendant l’hiver, mais beaucoup d’entre eux ne se réveillent pas forcément de leur long sommeil. En effet, pendant l’hibernation, ils peuvent perdre jusqu’à 300 g.

Si jamais vous croisez ce petit animal vers le mois de novembre, il est très important de le peser. En dessous de 600 g : 

  • il n’a aucune chance de survie en restant à l’extérieur ;
  • il ne se réveillera pas non plus de son hibernation si vous tentez de le nourrir alors qu’il reste dehors, car, quand il fait froid, cet insectivore arrête de grossir.

Afin de sauver l’animal, gardez-le à l’abri, chez vous, dans un carton, et réchauffez-le progressivement. Il faut le mettre dans une pièce où le hérisson peut distinguer le jour et la nuit, pour qu’il conserve son rythme de vie.

Il vous faudra ensuite contacter le centre de protection de la faune sauvage la plus proche. Quelqu’un viendra alors chercher le petit mammifère, qui sera pris en charge par le centre, jusqu’à ce qu’il atteigne le poids idéal. Le hérisson retrouvera par la suite son habitat naturel.

Si vous rencontrez un hérisson qui semble en détresse, vous connaissez maintenant les bons gestes à adopter pour le sauver.

Sachez que le hérisson est très utile et il existe au moins 5 bonnes raisons d’en vouloir un dans son jardin. Il est cependant important de rappeler qu’il est sauvage et qu’il est donc interdit d’en posséder un comme animal de compagnie.

Audrey Lucas

Le sauvetage des hérissons : les bons gestes à adopter

Laisser un commentaire