Pamplona : les 8 plus beaux sites à visiter

Pamplona – Iruña en basque, Pampelune en français – est la capitale de la Navarre, communauté autonome de l’Espagne située à la frontière des Pyrénées, à côté du Pays basque. La ville doit sa renommée internationale à Hemingway qui fit connaître les fêtes de San Fermín et ses courses de taureaux au monde entier dans son roman Le soleil se lève aussi. Mais la métropole est bien plus que la célèbre feria de juillet. Située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle regorge de pépites ! Pour les découvrir, voici une sélection des 8 plus beaux sites à visiter à Pamplona.

Pamplona : les 8 plus beaux sites à visiter - Le blog du hérisson
©Tamas

Le casco viejo, un quartier historique plein de charme

Le casco viejo ou casco antiguo (la vieille ville) regroupe les trois bourgs qui formaient la capitale au moyen-âge. Situé en plein centre-ville, le quartier historique a conservé son charme médiéval : rues étroites et pavées, blocs d’immeubles irréguliers, balcons, façades colorées… un vrai dédale !

L’intérêt est de déambuler dans les ruelles et de découvrir les petits commerces, bars et restaurants autant que les monuments qui jalonnent le quartier. Vous pourrez ainsi déguster les spécialités navarraises telles que les garroticos, friandises traditionnelles à base de pâte feuilletée et de chocolat ou les pinchos – tapas – de beignets d’œuf ou de poivrons. Côté édifices, ne manquez pas l’hôtel de ville, au style baroque et néoclassique, et les églises San Nicolás et San Saturnino, patron de Pamplona.

La Plaza del Castillo, centre névralgique de la capitale navarraise

Ancienne cour d’armes d’un château médiéval aujourd’hui disparu, la Plaza del Castillo est le siège de la vie sociale et citadine de Pamplona. Reliant les vieux quartiers aux nouveaux, elle accueille de nombreux évènements culturels et des festivals. Le joli kiosque, inauguré en 1943, se transforme régulièrement en scène musicale pour les différents groupes et artistes.

Hemingway, qui séjourna dans la ville à neuf reprises, fréquenta plusieurs bars et hôtels qui bordent la place dont le Café Iruña, premier établissement doté d’électricité, où un espace est dédié à l’auteur. Les édifices aux façades éclectiques, les arcades et les terrasses lui confèrent un charme indéniable.

Pamplona : les 8 plus beaux sites à visiter - Le blog du hérisson
Plaza del Castillo ©borisb17

La calle Estafeta, une rue mythique

La rue la plus célèbre de Pamplona doit son nom au fait que le premier bureau de poste (estafeta) de Navarre s’y installa au XVIIIème siècle. Ponctuée de bars et de petites boutiques et d’artisans, c’est une artère très animée, même en dehors des fêtes.

Pendant les Sanfermines, tous les matins, vous pouvez assister au lâcher de taureaux (el encierro). Ceux-ci traversent les 848 m depuis les enclos de Santo Domingo jusqu’aux arènes. Les personnes les plus téméraires courent alors devant les bovidés, à leurs risques et périls ! La calle Estafeta, 300 m de pavés glissants, possède une courbe particulièrement dangereuse, source d’accidents fréquents.

Pamplona : les 8 plus beaux sites à visiter - Le blog du hérisson
Calle Estafeta ©Sandra Gonzalez

La cathédrale Santa Maria, un des plus beaux cloîtres d’Europe

La cathédrale Santa Maria étonne d’abord par son imposante façade reconstruite au XVIIIème siècle dans un style néoclassique, très en vogue à l’époque. L’effet de surprise continue en pénétrant à l’intérieur de l’église du XVème siècle qui, lui, est de style gothique, sobre et spectaculaire. Le cloître et ses annexes constituent l’un des ensembles les plus beaux et les plus complets de l’architecture médiévale européenne. Autre particularité : la cloche Maria de douze tonnes est la plus grande encore en fonctionnement dans toute l’Espagne.

Les remparts de Pamplona, ville fortifiée

Au XVIème siècle, du fait de sa position stratégique aux frontières françaises, Pamplona fut considérée comme la place forte de premier ordre du royaume. Remparts, bastions, pont-levis, fosses, etc., la ville se dote d’un remarquable système de défense. Pour en savoir plus, visitez le Centre d’interprétation des fortifications : 5 salles dédiées aux murailles et à leur évolution au fil du temps.

Après la théorie, mise en pratique ! Grâce à l’application Pamplona Iruña, parcourez la « Route des remparts », une promenade de 5 km le long de l’enceinte. Du Fort de San Bartolomé aux Archives générales de Navarre, 15 totems géolocalisés permettent de s’informer sur chaque site en espagnol, basque, anglais et français. Bon à savoir : l’application est adaptée aux personnes souffrant de handicaps visuels ou auditifs. Elle propose des vidéos en langue des signes ainsi que des sous-titrages et la vocalisation des textes explicatifs.

La ciudadela et le parc Vuelta del Castillo, poumon vert de la cité

La ciudadela (citadelle), forteresse de forme pentagonale, est emblématique de l’architecture militaire de la Renaissance espagnole. Elle incarne le cœur culturel de la ville et accueille des expositions, des concerts et des spectacles. Elle est ceinturée par le plus grand parc de la capitale, la Vuelta del Castillo (détour du château), anciens fossés réaménagés.

Surnommé le poumon vert de Pamplona avec ses 280 000 m², le parc représente un lieu de détente et de promenade propice aux sportifs. Il invite à flâner le long de sentiers qui traversent de larges pelouses, à s’asseoir sur des bancs pour profiter de la place centrale avec sa fontaine et à admirer les nombreuses espèces d’arbres et de volatiles.

La ciudadela à visiter en Espagne - Le blog du hérisson
Ciudadela ©Tamas

La Taconera, le plus ancien jardin de la ville

Créé en 1830, le parc de la Taconera est particulièrement apprécié des habitants. Ses 90 000 m² offrent une large variété de fleurs et d’arbres, dont un séquoia de 40 mètres de hauteur. Le jardin doit aussi son succès aux animaux qui peuplent les fossés : cerfs, canards, lapins, cygnes et paons circulent en liberté, pour le plus grand bonheur des passants.

Le parc Yamaguchi, une parenthèse japonaise

Symbole du jumelage entre Pamplona et la ville de Yamaguchi au Japon, cet espace vert de 80 000 m² a été conçu en 1997 par deux paysagistes nippons. Dépaysement garanti ! Le parc Yamaguchi offre toutes les caractéristiques des jardins du soleil levant : l’eau, avec sa cascade et son geyser, deux jolis ponts, un pavillon en bois sur l’étang, une plage de sable et de pierres, 400 arbres et 600 plantes d’origine japonaise. Profitez-en pour visiter le planétarium et une curiosité : le jardin de la galaxie, véritable réplique végétale de la Voie lactée.

Le parc Yamaguchi à visiter en Espagne - Le blog du hérisson
Parc Yamaguchi ©Nicolas Lopez Cisneros

Pamplona réserve bien d’autres surprises, une ambiance chaleureuse, de nombreux lieux d’intérêt et des itinéraires thématiques variés. Extrêmement bien située, elle permet de rayonner dans toute la Navarre qui fourmille de sites exceptionnels. Pour garder un merveilleux souvenir de votre escapade espagnole, n’hésitez pas à parcourir les 7 choses à savoir pour de belles photos de vacances.

Sandra Gonzalez

Laisser un commentaire