Réduire les déchets ménagers : 3 pistes à suivre

Aujourd’hui, le tri est devenu une pratique courante pour la plupart d’entre nous. Nous jetons le verre dans le conteneur vert, les emballages dans le jaune ou le papier dans le bleu. Mais, est-il possible de diminuer le volume de ces déchets et de mieux les trier ? Que faire aussi des matières organiques qui finissent trop souvent dans la poubelle des ordures ménagères ? Ou encore comment donner une seconde vie à nos vêtements ? Autant de questions qui demandent des réponses. Pour réduire les déchets ménagers, découvrons ensemble 3 pistes à suivre.

Réduire les déchets ménagers : 3 pistes à suivre - Le blog du hérisson

Piste 1 : Réduire et recycler emballages et papier

Aujourd’hui, les emballages entrent pour 35 % dans la quantité totale des ordures ménagères. Si 80 % du verre est recyclé, le taux de recyclage des déchets en plastique avoisine seulement 27 %. Voyons comment nous pouvons agir pour réduire ces emballages et assurer en outre un meilleur tri.

• Acheter éco responsable

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.
Évitez les produits suremballés c’est-à-dire ceux protégés par une barquette carton et un film plastique par exemple.
Privilégiez les articles avec des emballages recyclables (acier, aluminium, carton, flacons et bouteilles en plastique).
Achetez des produits en vrac : légumineuses, céréales, fruits secs, mais aussi huile, vinaigre, vin, bière ou encore lessive, liquide vaisselle. Depuis le 1er janvier 2021, le vrac est encouragé avec la possibilité pour les clients d’amener leurs propres contenants.
Préférez l’achat au détail (viande, charcuterie, fromage…). Vous évitez ainsi les emballages inutiles et prenez les quantités nécessaires à vos besoins.
Choisissez des articles au format familial plutôt qu’en portions individuelles.

Un décret paru fin avril 2021 a pour objectif de réduire de 20 % les emballages en plastiques à usage unique ainsi que de recycler à 100 % cette matière d’ici 2025. Le texte prévoit aussi des alternatives au plastique à usage unique (emballage réemployé, autres matériaux, vrac…). Espérons que les fabricants mettront tout en œuvre pour atteindre cet objectif.

• Mieux trier

Le verre

Les emballages en verre sont recyclés dans le conteneur vert : bouteilles, pots, bocaux et flacons même flacons de parfum, pharmaceutiques ou pots cosmétiques du moment qu’ils sont vides.
Ne jetez jamais de vaisselle en verre, miroir, écran de télévision, pare-brise. Ces déchets doivent être déposés en déchetterie.

Les autres emballages

Ils comprennent :

  • les emballages métalliques composés d’acier ou d’aluminium (canettes, boîtes de conserve, aérosols alimentaires ou cosmétiques, bouchons, capsules et couvercles) ; 
  • les emballages en carton (briques alimentaires, boîtes, suremballages, cartons si possible aplatis et coupés en plusieurs morceaux…) ;
  • les bouteilles et flacons en plastique avec bouchons (produits d’entretien, d’hygiène, bidons de lessive, produits alimentaires).

Tous ces emballages, même salis, doivent être déposés dans le conteneur jaune : il faut juste les vider de leur contenu avant de les jeter.

Le papier

Tous les papiers sont recyclables et jetés, selon les points de collecte, dans la poubelle bleue ou jaune. Il s’agit des journaux, magazines, prospectus, courriers, cahiers. Seuls les papiers souillés et ceux ayant subi un traitement chimique (papier photo, papier cadeau plastifié, papier peint) en sont exclus.

Suivant votre localisation, certains emballages en plastique comme les pots de yaourt ou les poches en plastique ne sont pas recyclés. En cas de doute sur la destination finale de votre déchet, il vous suffit de vous référer au Guide du tri. Vous tapez tout simplement le nom de votre commune et votre requête.

Piste 2 : Valoriser les déchets organiques

Les déchets alimentaires représentent environ 30 % de nos poubelles et finissent soit en décharge soit en incinération. Ils sont constitués entre autres, d’épluchures, de fruits et légumes abîmés, de coquilles d’œufs, de marc de café et de restes alimentaires. Début 2024, le tri des biodéchets sera obligatoire pour tous. En attendant, il existe des solutions pour les recycler.

• Cuisiner les restes alimentaires

Pour éviter le gaspillage, pensez à accommoder vos excédents de repas. Un reste de viande ou de poisson peut se cuisiner en hachis ou en croquettes. Un restant de pâtes ou de riz, pourquoi ne pas le préparer en gratin ou en salade froide ? Vous pouvez confectionner des tartes ou des quiches avec des fruits et légumes avant qu’ils ne se gâtent. Avec des yaourts en trop, préparez un gâteau ou des sauces pour salades.

Alors, ne jetez plus vos aliments à la poubelle : soyez créatifs ou aidez-vous des nombreuses recettes qui agrémentent la toile.

• Composter les déchets organiques

Une solution complémentaire consiste à fabriquer du compost. Vous possédez une maison ­? Placez un composteur dans un endroit ombragé. Puis, mélangez-y déchets de cuisine, si possible broyés, et déchets verts (fleurs et plantes fanées, mauvaises herbes, brindilles, paille, feuilles mortes). En présence de l’oxygène et de l’eau, ces biodéchets se désagrègent grâce à des micro-organismes (champignons, bactéries…) et des organismes de plus grande taille (lombrics, cloportes et autres insectes). Au bout de quelques mois, vous obtenez un excellent engrais naturel pour nourrir votre jardin, vos plantes ou vos fleurs.

Vous habitez en appartement ? Optez pour le lombricompostage pour valoriser les matières organiques.

Réduire les déchets ménagers : 3 pistes à suivre - Le blog du hérisson

• Adopter une poule

Savez-vous que les poules sont de grandes recycleuses ? Une poule avale jusqu’à 150 kg de déchets de cuisine chaque année. Elle vous débarrasse aussi des limaces et autres petites bêtes nuisibles. Mais, ce gallinacé possède aussi un avantage supplémentaire : elle fournit une moyenne de 200 œufs par an. Pour exemple, 2 poules pondeuses fournissent la quantité d’œufs nécessaires à une famille de 4 personnes.

Si vous êtes propriétaire d’un jardin, pourquoi ne pas y installer un poulailler et adopter une  voire quelques poules, pour recycler vos détritus alimentaires et manger des œufs frais par la même occasion.

Piste 3 : Réutiliser les vêtements

Nous avons tous au fond de nos placards des vêtements et chaussures boudés ou usés. Plutôt que de les laisser s’entasser et de les jeter lors d’un grand ménage de printemps, voyons ensemble comment leur donner une nouvelle utilité.

• Réparer, customiser ou transformer

Vous pouvez raccommoder un article abîmé par exemple en cousant une coudière sur une manche ou un empiècement brodé sur un genou troué. Il est aussi possible de rafraîchir une pièce un peu datée ou trop classique en la customisant : un volant par-ci, un insert en dentelle par-là. Vous pouvez enfin vous lancer dans l’upcycling qui consiste à transformer des textiles usagés en nouveaux vêtements ou objets. Ainsi, créer une jupe à partir d’un rideau à motifs fleuris ou convertir un vieux jean en sac à main vous permet de vous composer un look personnel et éthique.

Novices ou plus expertes, le web regorge de tutoriels pour vous aider à donner une nouvelle vie à vos pièces favorites.

Réduire les déchets ménagers : 3 pistes à suivre - Le blog du hérisson

• Revendre ou donner

Certaines pièces dans votre garde-robe ne vous plaisent plus ? Vos enfants ne rentrent plus dans leurs vêtements ? Pourquoi ne pas faire profiter quelqu’un d’autre de ces habits ? Pour cela, 2 solutions s’offrent à vous :

La revente

Vous vendez vos articles par vous-même sur Internet par l’intermédiaire de sites comme Le Bon Coin ou Vinted en fixant vos prix. Vous choisissez de vendre en mains propres lors d’un vide dressing organisé près de chez vous. Vous pouvez aussi amener vos vêtements dans un dépôt-vente qui se chargera de vous reverser une partie de l’argent récolté.

Le don

Vous voulez faire une bonne action ? Donnez les habits en bon état que vous ne portez plus  à des associations caritatives comme Emmaüs, Le Secours Populaire, La Croix Rouge ou La cravate solidaire concernant les vêtements professionnels.

• Recycler dans les bornes de collecte

Aujourd’hui, seuls 38 % des TLC pour textile, linge, chaussures sont recyclés alors que 99.6 % des vêtements et chaussures collectés sont valorisés (voir schéma ci-dessous).

Il existe près de chez vous des points de collecte comme les conteneurs du Relais où l’on peut déposer des articles usagés. Ceux-ci sont constitués de vieux vêtements, lingerie, linge de maison, nappes, draps, petite maroquinerie et chaussures. Cependant, quelques consignes sont à respecter pour faciliter le tri :

  • Les habits et textiles doivent être propres et secs ;
  • Il faut les déposer dans des sacs fermés de 50 litres maximum ;
  • Il est inutile de les plier ou de les repasser ;
  • Les chaussures doivent être liées par paires ;
  • Les vêtements troués, abîmés, les chaussettes orphelines… sont acceptés.

Réduire les déchets ménagers : 3 pistes à suivre - Le blog du hérisson

En adoptant des habitudes d’achat éco responsables et en effectuant un tri efficace des emballages, vous pouvez grandement diminuer le volume de votre poubelle. Il en est de même en valorisant les restes alimentaires. Nous avons vu aussi qu’il est possible de donner une nouvelle utilité à ses vêtements et de participer ainsi à l’économie circulaire. Pour arriver à réduire les déchets ménagers, il nous faut appliquer les bonnes pratiques. Même si elles demandent au départ une certaine organisation, elles deviendront par la suite une vraie routine.

Maïté Sorhouet

Laisser un commentaire